Partagez | 
 

 Between girls ▬ Poppy&&Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Between girls ▬ Poppy&&Blake   Dim 8 Jan - 21:07



La première chose à laquelle Poppy pensa quand elle prit conscience de où elle était fut : pas encore ! Pourtant, elle était bel et bien encore dans le même rêve. Parce qu’elle savait qu’elle rêvait. A force d’avoir fait ce rêve encore et encore, elle avait fini par gagner une certaine conscience et savait déjà ce qui allait se passer. Elle ne jeta même pas un coup d’œil à la magnifique robe qu’elle portait, elle s’était déjà trop émerveillée dessus. Discrètement, la jeune femme porta une main à son bras ganté et se pinça dans l’espoir de se réveiller mais rien n’y fit. Elle était toujours dans la grande salle qui n’avait jamais été aussi belle. La Serdaigle se demanda vaguement si le jour du bal – par là elle entendant le vrai bal – la grande salle serait aussi bien décorée ou si cela serait encore plus féérique. En fait, ces rêves identiques et sans fin avaient commencé à l’annonce du bal d’automne. Bien sûr, cela avait suscité chez les filles un engouement sans nom et ledit bal était au centre de toutes les conversations. Poppy, elle, trouvait que c’était un moyen d’endormir les esprits, pour faire oublier qui serait bientôt à la tête de l’Angleterre. Le pire était que cela marchait et que même la blonde se laissait aller à la rêverie. Un peu trop même. Tout d’un coup, une musique retentit dans la pièce et la dernière pensée de la jeune femme fut que cela commençait pour de bon. Après ça, elle chuta dans l’inconscience, son subconscient prenant le dessus, la menant dans ses désirs et ses peurs les plus enfouis. La musique était comme hypnotisante, l’envoutant totalement. Elle avait l’impression d’être dans la vague, le regard un peu flou. Soudain, un homme fit son apparition. Toujours le même. Il n’était pas très grand mais pas petit non plus. Il était fort en muscle et sans aucun doute beau mais malgré sa volonté, elle n’arrivait pas à le voir. Elle essayait mais ne pouvait pas. Ensuite, tout s’enchainait très vite. Il lui attrapait la main sur laquelle il posait un délicat baiser et l’entrainait ensuite dans une valse d’une étonnante sensualité. Poppy sentait tout avec une étonnante acuité bien qu’elle avait la sensation d’être dans un brouillard cotonneux. Les deux impressions étaient totalement opposées mais ensemble elles formaient quelque chose de délicieusement parfait. Et puis soudain, le visage de l’inconnu se rapprocha du sien. La blonde sentit son cœur s’emballer alors que leurs lèvres se frôlaient avant de s’embrasser. Jamais un baiser n’avait été aussi bon. Elle eut l’impression qu’il dura une éternité et quand il s’éloigna, la jeune femme voulut le retenir. Ses paupières étaient lourdes, elle les avait fermées durant le baiser et elle eut tout le mal du monde à les rouvrir. Pourtant elle le devait. Et elle le fit. Et ses yeux tombèrent directement dans le regard marron d’Ashton. Mon Dieu. Elle l’avait embrassé. En public. Un mouvement brusque attira son attention. C’était Blake qui arrivait comme une furie vers eux. Puis plus rien. Juste une brûlure sur sa joue droite et un bruit de claquement particulièrement fort.

Poppy se réveilla en sursaut, portant une main à son joue alors que son cœur se déchainait dans sa poitrine. Il lui fallut quelques minutes pour se calmer. La blonde finit par se laisser retomber dans son lit, s’écroulant contre le matelas alors qu’elle fermait les yeux, le souffle haletant. Effectivement, elle avait encore fait le même rêve et ça en devenait horriblement lassant. Elle aurait aimé pouvoir passer une nuit sans s’imaginer à ce fichu bal, à embrasser la seule personne qu’elle ne pouvait pas avoir parce qu’il sortait avec sa meilleure amie et que Blake, c’était sacré à ses yeux. La jeune femme soupira. Elle se torturait décidément trop l’esprit. Elle avait besoin de sa changer les idées. Ca devenait vital. La Serdaigle attrapa sa baguette et jeta d’un geste désinvolte un Tempus. Il était tout juste neuf heures, c’était un samedi et aujourd’hui, une sortie à Pré-Au-Lard était prévu. Elle se dit qu’elle devrait y aller. Se chercher une robe de bal. Se trouver un cavalier. En vérité, elle avait déjà reçu deux trois propositions de quelques Serdaigles qu’elle avait trouvé mignon mais elle avait refusé. Dire oui signifierait dire oui à plus elle n’avait pas envie de sortir avec qui que ce soit en ce moment. Elle soupira. Elle allait sûrement y aller avec un ami. Peut-être Peter. Ou James. Sirius et Remus se trouveraient des cavalières sans trop de mal. Peter… Etait Peter et timide comme il était, ce serait sûrement plus difficile. Quant à James, il demanderait à Lily et se prendrait un vent et comme elle l’appréciait, elle accepterait d’y aller avec lui pour rendre jalouse la jolie rousse. Poppy fit honteusement attraction du fait que James l’aidait aussi à rendre Ashton jaloux mais c’était ridicule, il ne regardait que Blake. Ce n’était pas un reproche. Morose, la Serdaigle se leva et s’habilla tranquillement et dès qu’elle fut prête, elle partit à la recherche de sa meilleure amie. Elle alla jusqu’au portrait de la Grosse Dame qu’elle salua poliment et qui lui indiqua que la Gryffondor était déjà descendue. Poppy se hâta à sa suite et ne la rattrapa que dans le grand hall.

« Blake ! Attends ! »

Par chance, cette dernière l’entendit et la Serdaigle la rattrapa aisément. Elle fut soulagée de voir qu’Ashton ne semblait pas être dans les parages (s’étaient-ils encore disputés ?). Elle fit un sourire à sa meilleure amie avant d’enchainer.

« Tu vas bien ? Dis, tu m’accompagnerais à Poudlard. On pourrait aller faire les boutiques et voir si on trouve des robes pour le bal. J’ai envie de me détendre aujourd’hui. »

Elle lui offrit un sourire charmant bien qu’il n’atteignit pas complètement ses yeux. Sans doute parce qu’elle avait mal dormi.
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Between girls ▬ Poppy&&Blake   Lun 9 Jan - 13:59




Blake se trouvait assise sur le rebord de la fenêtre, dans le dortoir des filles des Gryffondors. Elle avait la chance de se trouver seule dans sa chambre, pour le moment… Toutes ses « colocataires » étaient parties, probablement faire les boutiques pour compléter leur tenue pour le bal qui aurait lieu très bientôt. De son côté, Blake savait pertinemment qu’elle irait, et la question du « avec qui » ne se posait pas. Ashton serait son cavalier, même si pour le moment, ils n’en avaient pas encore parlé. Il faut dire qu’entre deux disputes, c’est assez compliqué de parler de bal. Toujours est-il que même s’il elle ne le montrait pas, Blake en avait plus que marre de toutes leurs disputes. Il ne se passait plus un jour sans qu’une phrase plus haute que l’autre ne fasse son apparition. Blake était épuisée par toutes ces effusions, et elle espérait plus que tout y mettre un terme. Mais espérer n’est pas réaliser. Mais dans le monde dans lequel elle vivait, tout n’était pas possible… Elle avait beau espérer que son père lui revienne, rien n’y faisait. Et même si elle savait qu’il s’agissait d’un simple rêve, elle ne pouvait s’y résigner. Et elle ne se résignerait pas au sujet de son petit ami. D’ailleurs, ne pouvant pas contenir toutes ses émotions, la jeune fille tenait un journal. Et justement, elle était en train de relater ses derniers états d’âme, ses derniers exploits, lorsqu’elle sentit son estomac gronder. Elle ne cesserait donc jamais d’avoir faim ?! Malgré tout, elle tut ces affreux bruits pour continuer d’écrire. Et la jeune brune avait bien des choses à raconter… Avec cette histoire de voyage dans le temps, qui avait de quoi vous retourner le cerveau, Blake avait de quoi ruminer. Elle se désolait de ne plus pouvoir parler à sa sœur, Bianca. Elles ont beau avoir quatre ans d’écart, les deux jeunes femmes ont toujours été très proches. Et ne plus pouvoir ne serait-ce que sentir la présence de Bianca près d’elle, Blake ne le supportait pas.
Lorsqu’elle coucha sur le papier son dernier mot, elle put se rendre compte que sa fringale n’était pas passée. Elle rangea alors son journal dans sa malle, au pied de son lit et verrouilla celle-ci à l’aide d’un sort. Blake a toujours adoré la magie. Elle en est une adoratrice. Mais pour ce qui était d’écrire, elle préférait s’y prendre à la mode moldue.

Lorsqu’elle passa le couloir la libérant du dortoir des Gryffondor, elle sourit à la grosse dame, qui dans son souvenir, était tout de même un peu moins enrobée. Malgré tout, elle ne lui fit pas de réflexion, son estomac la tannait trop pour qu’elle s’attarde sur le sujet. Elle se mot alors à descendre les escaliers, qui ne s’arrangeaient, eux non plus, pas avec l’âge. Ils devenaient de plus en plus têtus. Une fois qu’elle eut atteint le grand hall, Blake entendit une vois lointaine derrière elle. Elle pensa tout de suite que la faim commençait à engourdir ses sens. Cependant, elle prit tout de même la peine de se retourner, histoire de vérifier que son ouïe ne lui jouait pas de mauvais tours. Elle fut heureuse de constater que tout fonctionnait parfaitement bien du côté de ses sens, et lorsqu’elle reconnut sa meilleure amie, elle attendit la belle blonde avant de continuer sa route. Et lorsque cette dernière cita des hypothétiques robes de bal, Blake ne percuta pas tout de suite. Ou tout du moins, la force de l’habitude fit qu’elle ne répondit pas de suite à ce sujet. Elle prit tout de même la peine de répondre en grimaçant : « J’ai atrocement faim, mais ça va et toi ? Tu sais quoi, si tu veux m’accompagner dans les cuisines, on pourra parler toutes les deux… » Ce n’est qu’en prenant le chemin des cuisines que la jeune femme se rendit compte que le bal avait été énoncé. Elle se dépêcha alors d’ajouter : « Excuse-moi, tu parlais du bal non ? Donc oui pour les robes et oui pour sortir mais avant, je veux manger ! Du chocolat de préférence. » Elle sourit à l’évocation de son aliment préféré. Si elle ne pouvait se nourrir que de cette substance marron, miss Yaxley ne s’en priverait certainement pas. Même si le chocolat n’effaçait pas la douleur qu’elle pouvait ressentir à chaque fois qu’elle se disputait avec son petit ami… D’ailleurs, elle ne put s’empêcher d’aborder le sujet avec sa meilleure amie… « Au fait, tu as vu Ashton aujourd’hui ? Parce que ce n’est vraiment pas la peine d’aller à la pêche aux robes si il ne me demande pas d’être sa cavalière… » Blake ne voulut pas de suite enchaîner sur leurs innombrables disputes. Elle attendait d’abord de savoir si sa meilleure amie avait pu par hasard, croiser son petit ami. Après tout, ils passent tout leur temps ensemble tous les trois, enfin, c’était vrai mais à cause de toutes ces disputes, les temps changent…
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Between girls ▬ Poppy&&Blake   Mar 10 Jan - 19:37



Dès qu’elle était arrivée à la hauteur de Blake, cette dernière s’était remise en marche et Poppy lui avait emboitée le pas bien qu’elle ne savait pas vraiment où cette dernière comptait se rendre exactement. Elle en eut une petite idée quand la brune lui avoua avoir faim et lui expliqua se rendre vers la cuisine. La blonde faillit demander un instant pourquoi elle n’allait pas dans la grande salle quand elle se rappela l’heure qu’il était et réalisa qu’effectivement, les elfes ne devaient plus sortir à cette heure là. Elle hocha donc la tête, confirmant par ce geste qu’elle la suivait jusqu’au cuisine. Poppy ne put que noter que Blake ne lui avait pas répondu quand elle avait parlé du bal. C’était assez étrange. Sa meilleure amie n’était pas du genre à négliger ce genre d’événement. En plus elle passerait toute sa soirée à danser avec Ashton, ce n’était pas vraiment le genre de choses qu’on ne voulait pas faire, au contraire à moins que… A moins qu’ils se soient encore disputés. Chose très probable. C’était un peu leur activité préférée ces derniers temps. Le pire dans tout ça, c’était qu’ils souffraient cette situation. Poppy le savait, ils lui avaient dit tous les deux. Mais malgré cela, dès qu’un faisait un geste qui ne plaisait pas à l’autre ou une parole de travers suffisait à déclencher des cris à faire trembler le château. Honnêtement, ils l’exaspéraient mais la blonde c’était retenu de leur dire convaincue qu’ils le prendraient sûrement mal. Surtout Blake. Ce genre de commentaires avait tendance à passer bien au-dessus d’Ashton. Mais finalement, la brune lui répondit et Poppy eut un sourire amusé à la mention du chocolat. Elle savait à quel point elle en était friande. Tout comme elle et ensemble, elles étaient capables d’engloutir une boite de glace au chocolat ou un pot de pâte à tartiner. Ashton disait toujours que les filles aimaient le chocolat plus que les garçons. Sans doute n’était-ce pas faux. La blonde finit par remarquer que ses pensées avaient encore dérivé vers le garçon. Elle était impossible. D’ailleurs en parlant d’Ashton…

Ah. Il ne lui avait pas encore demandée d’aller au bal. Ca expliquait certaines choses effectivement. Elle pouvait comprendre que Blake se sente frustrée ou vexée ou autre chose, qu’en savait-elle. Dès qu’Ashton avait appris la nouvelle, il aurait dû demander la Gryffondor comme cavalière. Qu’attendait-il exactement ? Est-ce qu’il envisageait sérieusement de rompre avec sa meilleure amie. Son cœur se serra un peu. Blake en serait tellement meurtrie s’ils en venaient à rompre. Elle avait déjà perdu son père il y a quelques mois de cela alors si Ashton, qui était avec elle depuis tellement longtemps, l’abandonnait, elle ne pourrait pas aller bien. Poppy refusa de s’attarder plus longtemps sur l’idée qu’ensuite Ashton serait libre, c’était mal, méchant, totalement égoïste et elle ne supportait pas cette idée.

« Non je ne l’ai pas vu. Quand je suis sortie du dortoir, j’ai été jusqu’au tien pour savoir où tu étais et ensuite je t’ai rejointe mais je ne l’ai pas croisée, désolée. »

En fait, elle ne l’avait pas beaucoup hier, elle l’avait croisé deux trois fois et c’était tout. La dernière fois qu’elle lui avait réellement parlé, c’était la nuit d’avant quand ils étaient rejoints dans cette salle au septième étage. Poppy regarda Blake du coin de l’œil. Cette dernière n’était pas au courant que certaines nuits, Ashton et elle quittaient leurs dortoirs respectifs pour se rejoindre dans une salle abandonnée et discuter d’un certain nombre de chose. D’ailleurs, il valait mieux qu’elle l’ignore parce qu’elle l’aurait sûrement très mal pris. Blake n’aimait pas qu’on lui cache des choses et elle n’aurait pas non plus aimé que son copain passe des nuits avec elle, même si elle était sa meilleure amie. D’un autre côté, Poppy se sentait déjà assez mal de ressentir tout ce qu’elle… eh bien ressentait. Elle retint un soupir et puis décida de chasser toutes ses idées noires alors qu’elles arrivaient devant le tableau qui cachait l’entrée des cuisines. La poire fut gratouillée par la Gryffondor et Poppy rentra à sa suite dans les cuisines.

« Tu sais qu’Ashton va t’inviter n’est-ce pas ? Je sais que même si vous vous disputez beaucoup en ce moment… Même énormément en fait, je sais que vous vous aimez sincèrement et il n’y a aucune raison pour qu’il ne t’invite pas à cette soirée. N’importe qui saint d’esprit voudrait y aller avec toi en fait. »

C’était vrai au fond, Blake était magnifique. Elle avait un visage d’ange, de jolis yeux marron, de magnifiques cheveux, un sourire à tomber, elle était parfaite. Elle se sentait toujours pâle et sans intérêt quand elle était avec elle. Blake était tellement… Vraie, vivante, joyeuse, un vrai tourbillon, comment pouvait-on ne pas l’aimer ? Son admiration pour sa meilleure amie était sans borne. Elle l’observa un instant avant de prendre la parole.

« Tu devrais peut-être porter du bleu pour le bal. Le noir te va à merveille mais tu serais éblouissante dans du bleu, Ashton pourrait tomber encore plus amoureux de toi qu’il ne l’est déjà. »
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Between girls ▬ Poppy&&Blake   Mer 11 Jan - 16:58

Blake n’était pas une personne qu’on pouvait qualifier de suspicieuse. Il lui arrivait de se faire des films, comme la plupart des gens, mais elle faisait confiance à sa meilleure amie. Avec Ashton et Bianca, sa sœur, Poppy fait partie du trio que Blake aime le plus au monde. Bien sur, la jeune brune adore sa mère, son frère et son autre sœur, mais même si ça fait mal de dire une chose pareille, elle préfère tout de même les trois personnes premièrement citées. Alors elle ne s’imaginait pas du tout qu’un jour, la tendance pourrait changer. Qu’un jour, ces deux personnes qu’elle affectionne tant la trahisse. Mais nous n’en sommes pas encore là. Alors tout en répondant à sa meilleure amie, Blake cherchait à rejoindre les cuisines. Il était bien trop tard pour que la grande salle ne renferme quelque mai que ce soit. Alors lorsque le sujet du bal fut cité, le cœur de la jeune Gryffondor se serra quelque peu. Elle se demandait si son petit ami allait l’inviter à la cérémonie. Et elle ne voyait pas l’utilité d’aller faire les boutiques pour s’acheter une robe, si Ashton ne se décidait pas à lui demander d’être sa cavalière. En parlant de lui, Blake ne l’avait pas vu ce jour là. Ce fut donc tout naturellement qu’elle demanda à sa meilleure amie si elle l’avait vu, elle. Mais Poppy ne fut pas plus chanceuse que la jeune brune finalement… Et comme à son habitude, miss Yaxley ne répondit qu’à la moitié de la question de sa meilleure amie. Toutes ses disputes avec son petit ami la tuaient. S’il y avait bien une chose qu’elle ne supporterait pas, c’était que Ashton la quitte. Son cœur mourrait à cette nouvelle. Et il n’était pas rare que la jeune fille se pose cette question : est-ce qu’elle et lui c’était pour toujours ? Elle avait beau lui poser la question ; Ashton n’était pas du jour à faire des plans sur la commette. C’est un trait de caractère qui horripile Blake, quelques fois. Comment pouvait-elle penser à leur avenir commun si lui-même ne voulait pas entendre parler ? Même si pour elle c’était une évidence, apparemment, ce n’était pas vraiment le cas pour le jeune homme. C’est pourquoi la Gryffondor répondit, triste à son amie : « Je ne sais rien du tout en fait ! Il refuse de me parler ! Enfin si on se parle, mais il refuse de parler d’avenir ! Tu sais comme c’est dur pour moi de penser à nous deux si lui ne veut pas faire un effort de ce côté-là. » La jeune fille bifurqua le long d’un couloir toujours pour se rendre dans les cuisines. Puis elle ajouta : « J’ai vraiment peur de le perdre… » Durant un instant, Blake se stoppa. Penser à une telle chose lui faisait mal, très mal même. Alors comme à l’accoutumée lorsqu’elle pense à des choses contrariantes, elle fait de son mieux pour prendre sur elle. Et cette fois ne fit pas exception à la règle. Elle redressa la tête et répondit finalement à la jeune Serdaigle : « Mais tu as raison, il va m’inviter. S’il ne le fait pas, je trouverai bien un moyen de lui faire dire. » Elle sourit et reprit d’un pas décidé, sa marche pour rejoindre les cuisines. « Tu as dit que n’importe qui saint d’esprit voudrait aller au bal avec moi ? Tu es vraiment la meilleure. Tu sais remonter le moral des gens. Je t’adore ma chérie. » Blake s’arrêta pour serrer sa meilleure amie dans ses bras avant de reprendre là où elles s’étaient arrêtées : « Et toi alors, tu vas y aller avec qui ? Avec ce James Pott… Pott je ne sais plus quoi non ? Vous allez si bien ensemble ! Même si il mérite une correction pour nous avoir tous embarqués « là-dedans », mais il sera pardonné s’il fait attention à toi comme il se doit. » La jeune Gryffondor ne manquerait pas de réprimander le garçon en question s’il essayait ne serait-ce que de faire souffrir Poppy. « Si je porte du bleu, tu as toujours été d’excellents conseils et je te fais entièrement confiance alors allons-y pour le bleu. Mais si je porte du bleu, tu devras porter du rouge. C’est une couleur qui te va à la perfection ! Je dirais même qu’elle ne va qu’à toi. James n’en croira pas ses yeux quand il te verra ! Ca sera magique ! » Blake en avait presque des étoiles dans les yeux. Finalement, l’idée d’aller s’acheter une robe ne l’embêtait plus tellement. Poppy avait raison, tout s’arrangerait entre elle et son petit ami. Et si ce n’était pas le cas, Blake ferait en sorte que comme l’a dit sa meilleure amie, Ashton retombe amoureux d’elle. « Au fait, tu en es où avec lui ? Avec James je veux dire. Tu l’aimes vraiment ou tu ne fais que t’amuser avec lui ? Parce que dans les deux cas, je suis de ton côté. Après tout, il est canon. Ashton l’est bien plus mais ce « Pott machin chose » vaut le coup d’œil quand même. Mais je veux tous les détails avant qu’on aille où que ce soit. Excepté aux cuisines, parce que mon estomac ne tient plus. D’ailleurs, je croyais que le chemin pour s’y rendre était bien plus court. Peut-être que j’ai trop faim pour me rendre compte de la distance réelle. Bref, dis-moi tout ! » Elle n’en démordrait pas, Poppy devait tout lui raconter !
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Between girls ▬ Poppy&&Blake   Sam 4 Fév - 15:59



Poppy regardait sa meilleure amie du coin de l’œil, tout en faisant où elle allait. Bien que Blake n’était pas du genre à pleurer devant tout le monde, à montrer ses faiblesses, Poppy la connaissait assez bien pour savoir qu’à cet instant précis, elle était meurtrie. Les disputes avec Ashton la pesaient tout comme elles pesaient au jeune homme et à elle aussi. Si elle se plaçait d’un point de vue purement amical en oubliant tout ce qu’elle ressentait et qu’elle ne devait pas ressentir pour Ashton, eh bien, c’était horriblement agaçant de voir les deux Gryffondors se disputaient constamment. C’était parfois pire que Lily et James, ça éreintait la Serdaigle qui se trouvait parfois trop souvent prise à parti et comment faisait-elle dans ce cas-là ? Elle les aimait autant l’un que l’autre. Bien sûr, son amitié avec Blake aurait dû prôner sur tout le reste mais elle était beaucoup trop proche d’Ashton pour dire qu’il avait tort même quand il avait raison. Tout aussi désagréable que de vouloir son opinion sur quelque chose qui ne la regardait pas, cette manie constante de la laisser en plan quand ils se disputaient. Ils partaient chacun de leurs côté, agacés et qui restait seul ? Elle. Honnêtement, Poppy s’en sentait blessée, que leurs disputes soient plus fortes que leur amitié. Parfois elle doutait. Après tout, Ashton et Blake étaient amis depuis tellement longtemps, elle était juste la pièce rajoutée, un peu comme sur un pantalon déchiré qu’il fallait réparer. On la cousait, la décousait, on la faisait tournoyer comme si son avis importait peu. Oui… Peut-être était-elle trop timide. Peut-être que le surnom que sa mère lui donnait quand elle était petite, sunshine n’était plus vraiment d’actualité. Le voyage dans le temps la rendait de plus en plus pessimiste. Il fallait dire qu’elle ne vivait pas dans un monde où tout était beau tout brillant avec des licornes et des arcs-en-ciel. Elle venait à en regretter. Elle ferma les yeux tout juste quelques secondes pour chasser ses lamentations, se concentrant sur les dires de son amie.

La première chose qu’elle fit quand Blake aborda le sujet de son avenir avec Ashton, ce fut de faire comme si quelque chose autour d’elle – elle n’avait pas encore déterminé quoi mais il y avait certainement quelque chose – était beaucoup plus intéressant que ce que Blake disait. Cela vexerait certainement la brune mais sans doute moins que de lui dire : tu as sans doute tort avec cette histoire d’avenir. Parce que de ce côté-là, Poppy soutenait Ashton. Elle pouvait comprendre qu’entendre Blake parlait toute la journée de leurs futurs enfants, de leur futur maison pouvait être agaçant. Poppy n’était pas contre les gens prévoyants mais peut-être que la Gryffondor était un chouia excessive. Surtout que pour tout dire, c’était difficile de prévoir l’avenir quand ils étaient déjà dans le futur. Légèrement contradictoire. Le fait était qu’Ashton aimait autant étudier que de parler de l’avenir alors que Blake aimait autant ne pas être écoutée que de ne pas parler de l’avenir. Là, c’était plus que contradictoire et ça créait bien évidemment d’autres disputes. C’était un cercle vicieux. Néanmoins, quand Blake avoua avoir peur de leur perdre, Poppy attrapa aussitôt la main de sa meilleure amie et la serra dans la sienne. « Tu ne le perdras pas. » Et c’était sincère, dit avec une telle conviction que n’importe qui aurait pu croire Poppy sur parole. Elle était aussi sûre de ses sentiments pour Ashton que de ça. Le jeune homme épouserait Blake. Parce qu’ils s’aimaient, parce que c’était cousu comme du fil blanc, aussi gros qu’une maison. Elle savait qu’elle devait faire une croix sur ses sentiments parce que Blake et Ashton, c’était à la vie à la mort et elle le voyait tellement mieux que les deux concernés qui doutaient. Enfin ça, c’était e qu’elle croyait. Les Serdaigles n’avaient pas toujours raison…

Blake finit par retrouver le sourire bien qu’au fond, Poppy soupçonnait que c’était plus une barrière pour dissimuler ses sentiments mais elle ne dit rien. Si la brune arrivait à se changer les idées, tant mieux. Elle lui rendit aussi son étreinte, réalisant à quel point elle aimait sa meilleure amie. Cette fidélité qu’elle ressentait pour elle, Poppy se sentait liée à Blake à un point, comme si leur amitié était une évidence, que sans la brune, sa vie aurait été sans intérêt. « Moi aussi je t’adore ma belle »

Poppy se retint de rouler des yeux mais sourit tout de même en entendant Blake parler de James. Elle était pas possible. C’était fou de voir à quel point Blake se satisfaisait à elle-même. Ce n’était pas une critique, loin de là, juste une constatation. James était un des élèves les plus connus de leur temps, encore plus depuis ce voyage temporel et ce qui avait été plus ou moins révélé. Potter était le nom de famille connu de tous et Blake était incapable de le resituer comme si ce qui ne dépassait pas leur petite bande ne l’intéressait. D’un côté, la brune avait toujours été comme ça. Intéressée par ce qui l’intéressait et le reste passait minutieusement à la trappe, c’était un phénomène assez amusant. Elle haussa les épaules tout en la suivant. Bien qu’elle était amusée, Poppy n’oubliait pas que Blake était têtue, très têtue et que pour la faire changer d’avis il fallait… En fait, même toutes les forces de l’univers n’auraient pas pu faire plier la décision de la jeune femme, c’était pour dire. Et donc si elle voulait évoquer le sujet James, elle allait devoir répondre à toutes ses questions. En soi, c’était normal que sa meilleure amie s’intéresse à sa vie sentimentale. Mais nettement plus délicat de répondre : James et moi on flirte pour voir si ton petit-copain ne serait pas jaloux ce qui voudrait dire qu’il a des sentiments pour moi. Dit comme ça, ça ne passait pas mais alors pas. Bien sûr, dire une partie de la vérité était envisageable. James et elle flirtaient pour rendre jaloux Lily pour qu’elle réalise qu’elle aimait le Gryffondor. Mais, c’était trop… vrai. Ca pouvait amener l’attention sur l’autre partie de la vérité ce qui n’était pas désirable. Il ne restait plus qu’à mentir. Or, Poppy était une menteuse terrible. Personne ne la croyait jamais. Il allait falloir qu’elle fasse attention à ce qu’elle dise. Pourquoi se fourrait-elle dans des situations pas possibles à chaque fois ? « Promis je porterais du rouge. Je te fais confiance, toi aussi tu as des goûts infaillibles. Tu seras aux couleurs de Serdaigle et moi de Gryffondor comme si on échangeait les rôles pour une soirée. Et on arrive bientôt, encore un couloir et les cuisines sont en face. »

A force de ses insomnies, Poppy avait fini par descendre régulièrement dans les cuisines boire un verre de lait ou d’eau pour s’aider à s’endormir. Et surtout, elle tentait de noyer le poisson. Mais Blake n’était ni stupide ni assez distraite pour oublier James au détriment de sa faim. Donc… « Et non, je ne m’amuse pas avec James. Je ne ferais jamais ça, surtout pas à quelqu’un comme lui. Mais je ne pense pas l’aimer. On se connaît depuis qu’on est tous petits, c’est un ami, un grand frère, un confident. » L’idée même de sortir avec lui était risible mais alors pourquoi ses lèvres frôlaient-elles les siennes ? C’était ce que tout le monde se demandait. Et là, elle n’était pas vraiment convaincante sur leurs peut-être sentiments. « Mais c’est vrai qu’il est mignon et puis tu sais après l’expérience désastreuse avec ce Serdaigle… » Bon désastreuse était un grand mot. Disons qu’elle lui plaisait, qu’elle avait accepté de sortir avec lui, qu’il l’avait embrassée et qu’elle l’avait plaqué deux jours plus tard parce qu’aussi parfait fut-il, ce n’était pas Ashton et ça, elle n’arrivait pas à l’oublier. « Enfin j’aime beaucoup James et j’apprécie tous les moments qu’on passe ensemble à faire plus ample connaissance sur un terrain inconnu qu’on n’avait pas vraiment envisagé jusqu’à là mais avec tout ce qui s’est passé, ce voyage dans le temps, etc. Bref, ça nous a rapprochés mais… Ce n’est pas juste pour m’amuser mais ce n’est pas sérieux tu vois ? Comme toi et Ashton par exemple. Et puis James a de l’expérience avec les filles alors que moi… » Qu’elle avait à peine dépassé le stade du baiser. C’était vrai que si James et elle avaient une réelle relation romantique, elle flipperait certainement à cause de son inexpérience totale en matière de sexe alors que James avait dépassé ce stade, elle le savait. Enfin, elle pensait le savoir. « On ne se prend pas la tête en fait. Peut-être qu’il m’invitera au bal, je ne sais pas. Je… Je ne veux pas gâcher mon amitié avec lui alors on y va doucement, voir si ça peut être sérieux. » Pitié qu’elle ait été convaincante pensa-t-elle « Oh et c’est Potter ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Between girls ▬ Poppy&&Blake   Ven 10 Fév - 15:37

Toutes les disputes que pouvaient bien avoir Blake avec son petit ami la détruisait à petit feu. Même si elle ne voulait rien laisser paraître, toutes ces histoires allaient finir par la tuer. Et là, le dicton « les apparences sont trompeuses » est de rigueur. Blake a beau se montrer forte et enjouée, une jeune fille de bonne humeur et qui ne craint rien à rien, il n’en reste pas moins qu’en son for intérieur, la jeune brune est brisée et épuisée à cause de ces chamailleries avec Ashton. Jamais elle n’aurait imaginé sa vie comme ça. Jamais elle n’aurait pensé que l’amour était une chose aussi compliquée. Petite, elle se voyait mariée à un grand sorcier, son père à ses côtés le jour du mariage, une robe blanche comme les neiges et un voile transparent sur son visage. Mais aujourd’hui, la jeune Gryffondor ne pouvait qu’espérer retrouver cette vision des choses, si désuète quand on y réfléchit bien. Non seulement son père n’était plus là pour la mener où que ce soit, mais en plus son histoire d’amour part en miettes au fur et à mesure des jours. Blake n’en pouvait plus de tout cela. Elle aurait tout donné pour que Ashton et elle vivent heureux jusqu’à la fin des temps. Car même si elle reste persuadée que le Gryffondor est l’homme de sa vie, elle est parfois hantée par des doutes au sujet de leur avenir commun. Et cela, même à sa meilleure amie Blake ne le dira jamais. Elle est bien trop fière pour se faire. Déjà qu’avouer leurs disputes n’était pas simple mais vous ne la voyez pas tout dévoiler comme ça ? Ah ça non ! Alors en parlant de cela avec Poppy, Blake fit de son mieux pour ne pas se mettre à pleurer d’un seul coup. Elle a toujours eu cette capacité de contrôle que beaucoup admirent. Mais finalement, ça l’empêchait quelque fois de pleurer alors qu’elle en avait besoin et ça la faisait passer pour un monstre aux yeux des autres. Même si le regard et l’avis des autres lui importaient peu, pleurer n’était pas une chose que l’on devait négliger. Et lorsque Poppy fit semblant de ne pas l’écouter lorsqu’elle cita leur avenir, Blake ne fut pas dupe. Et elle ne se gêna pas pour le faire remarquer à son amie. Pour se faire, elle se stoppa net, voulant tout de suite savoir de quoi il en retournait : « Poppy ! Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi ?! » Miss Yaxley n’aimait pas qu’on lui résiste et surtout qu’on ne soit pas du même qu’elle. De son point de vue, ne pas être d’accord avec elle-même était absurde et complètement idiot. La jeune Gryffondor ne se gêna pas pour ajouter non plus : « Vas-y dis-moi ce que j’ai dit de mal ? » Jamais Blake ne s’attendrait à ce que sa meilleure amie soit du côté de Ashton. Pour Blake, Poppy devrait toujours être de son point de vue à elle et non de celui du jeune homme. Encore une fois, tout ceci n’en serait qu’absurde et complètement idiot. Alors en attendant que son ami lui réponde, Blake ne bougea pas. Elle n’en démordrait pas, elle ne bougerait pas d’ici avant que Poppy ne lui ait avoué le fond de sa pensée. Malgré tout, lorsqu’un « Tu ne le perdras pas. » fut prononcé, Blake sourit carrément et reprit sa marche vers la cuisine. Elle attendit que son amie ne la suive avant d’aller plus loin. Lorsque ce fut chose faite, les deux jeunes filles purent marcher côte à côte. Et elles entamèrent une discussion n’ayant d’autre pour sujet, que le bal. Blake sourit une fois de plus lorsque sa meilleure amie lui répondit qu’elle l’adorait également. La jeune brune ne laissait rien paraître mais ces mots signifiaient beaucoup pour elle. Jamais elle ne pourrait imaginer sa vie sans Poppy et encore moins sans Ashton. L’amitié avant tout, ça a toujours été une de ses plus vénérées devises. Et en matière de vêtements, l’amitié primait sur tout le reste. C’est pourquoi miss Y. a sourit en entendant Poppy lui dire de porter du bleu. Ce à quoi Blake ne manqua pas de lui conseiller de porter du rouge. Ce fut d’ailleurs la jeune Serdaigle qui remarqua qu’à cette soirée, Blake et elle, seront aux couleurs de la maison de leur amie. La jeune brune sourit à cette évocation et ne put s’empêcher de répondre : « Exact ! Je vais enfin savoir ce que c’est d’être une Serdaigle. Depuis le temps que j’attends ça. Tu crois qu’on me laissera entrer dans votre salle commune ? Bon d’accord l’habit ne fait pas le moine mais si je répond correctement à votre énigme, il y a peut-être une chance... » Dit-elle en souriant. C’était grotesque et elle le savait mais elle voulait plaisanter pour oublier qu’elle ne s’était pas encore réconciliée avec son petit ami.
Les deux amies n’étaient pas encore arrivées aux cuisines que Poppy fut contrainte de répondre à Blake au sujet de son cavalier pour le bal. Blake n’était pas dupe, elle voyait bien que quelque chose se tramait entre sa meilleure amie et ce dénommé Potter. Mais fidèle à elle-même, la Gryffondor fut incapable de se rappeler du nom de famille du jeune homme en question. Et lorsque Poppy évoqua ce garçon en termes affectueux, Blake grimaça à l’évocation du mot « grand frère ». Elle ne comprenait pas pourquoi sortir avec un garçon si ce n’était pas du sérieux. L’avenir ça se construit. Enfin bon, il était bon de s’amuser un peu aussi. Et si c’était ce que voulait son amie, elle ne dirait rien. Enfin, elle ne dirait plus rien après cela : « Pourquoi sortir avec ton « grand frère » alors ? » Miss Yaxley grimaça en prononçant ces mots. Puis elle ajouta de manière à s’expliquer : « Et ne me mens pas, je vois bien que tu ne me dis pas tout ! » Effectivement, le ton que venait d’utiliser la Serdaigle ne fut pas convaincant pour deux sous. Mais elle se reprit vite et Blake fut forcée d’admettre que ses propos suivants furent bien plus persuasifs. Elle grimaça d’ailleurs une fois de plus en entendant Poppy citer son histoire avec un Serdaigle. Blake avait suivi l’affaire de près et n’avait pas manqué d’affubler ce garçon de tous les noms après sa rupture avec Poppy. « Mignon ou pas, fais quand même attention. De toute manière, je serai là pour lui donner une leçon si il te blesse de quelque manière que ce soit ! » L’amitié avant tout, n’oubliez pas !
Ashton fut une fois de plus cité et à son évocation, Blake fut forcée de sourire. Il est vrai que son couple pouvait être qualifié de « sérieux ». On ne sort pas si longtemps avec la même personne pour ne pas que ce soit « sérieux ». Alors pour répondre à son amie, Blake sourit et dit : « De toute manière, fais ce que tu veux avec lui. Si c’est pas le bon pour toi, tu le sauras tôt ou tard alors laisse faire le temps et on sera fixé très vite ! » Puis le retourneur de temps fit son apparition. Pas dans ces termes mais Blake savait très bien ce que « ce qui s’est passé » signifiait. Et là encore, une grimace vint se déposer sur son visage. Ses mains vinrent même se poser sur ses hanches et elle stoppa sa marche une fois encore. Elle ne put s’empêcher de répondre à ce sujet : « Arf ! Cette histoire de saut dans le temps embête tout le monde ! C’est énervant ! » Il fallait se rendre à l’évidence, tous les élèves qui ont et sont encore victimes de cette manipulation, ne rentreront chez eux. Blake l’espérait tout de même, elle ne pouvait pas faire une croix sur sa famille. Et sur tout ce qui la liait à son passé. Mais l’évidence persistait tout de même… « Expérience ou pas, on s’en fiche! Si il vaut le coup, enfin je veux dire si il est digne de confiance, il saura quoi faire. L’expérience n’a rien à voir là-dedans. On est comme on est. Et tu es parfaite comme tu es. S’il ne comprend pas ça, c’est qu’il ne vaut même pas la peine que tu lui adresses la parole. » Puis Poppy insista sur le fait qu’elle voulait y aller doucement. Ce que Blake pouvait comprendre. Elle a été dans le même cas quelques années auparavant. Alors elle ne pouvait que soutenir son amie dans cette optique là. « J’espère réellement que ça marchera vous deux. Il est craquant, bon même si j’ai du mal avec son nom. Et puis d’ailleurs, qui voudrait s’appeler « pot de fleur »... Toujours est-il que je suis de tout cœur avec vous, enfin avec toi surtout. » Elle souhaitait vraiment que son amie soit heureuse. Et si ce James contribuait au bonheur de Poppy, Blake s’en accommoderait. Et même si le nom de famille du jeune homme ne lui revenait pas. Poppy ne manqua d’ailleurs pas de la corriger à ce sujet, ce que Blake éluda en un geste de la main.

Elles finirent pas atteindre les cuisines et Blake laissa échapper un « Alléluia ! » en y faisant son premier pas. Elle se dirigea directement près des frigos où elle en sortit un pot de glace au chocolat. « T’en veux ? » Demanda-t-elle à son amie. Ne tenant pas à rester là très longtemps, la Gryffondor prit le pot de glace avec une cuillère et prit le chemin du retour. Tout en attendant, bien sur, que sa meilleure amie ne la suive.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Contenu sponsorisé"





MessageSujet: Re: Between girls ▬ Poppy&&Blake   

Revenir en haut Aller en bas
 

Between girls ▬ Poppy&&Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Présentation Mike Blake
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» Demeure d'Anita Blake
» 07. Girls running wild
» Who run the World (girls)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAMN IT HOGWARTS ::  :: 
Time Wizards
-