AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. [Les maraudeurs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. [Les maraudeurs]   Lun 23 Jan - 20:21





Le dernier coup tonna dans le lointain avant de s'éloigner doucement. Minuit. Il était temps. Je me levais sans bruit, attrapais un pull chaud avec des motifs indiens, enfilais un large
training un peu abîmé, secouais Sirius et Peter avant de me glisser furtivement dans le couloir, sans réveiller nos camarades de dortoir. Rémus était assis dans la salle commune, seul au coin du feu, l'air captivé par le gros volume qu'il tenait entre les doigts. Je le rejoignis et me laissais tomber sur l'accoudoir de son fauteuil moelleux.

Prêt ? Lui demandais-je en sortant la cape d'invisibilité de ma poche.

Cela faisait près d'une semaine que nous en parlions ; ce soir, on sortait faire une balade nocturne. C'était le dernier moment car, dans trois jours, c'était la pleine lune. A nous de décider du programme de notre soirée entre les multiples possibilités qui s'offraient à nous.
Nous avions décidé de nous rendre dans la cabane hurlante, qui était un coin plus tranquille que la salle commune des Gryffondor, qui avait déjà vu bien assez d'insomniaques pour ne plus pouvoir les compter.
Rémus avait posé son livre sur la table et j'étais en train de m'étirer dans un grognement quand Sirius et Peter arrivèrent en traînant les pieds. Apparemment, ils n'avaient pas réussi à lutter contre le sommeil. Où alors, ils luttaient contre le sommeil en ce moment même, qui sait ?

Tu embrassais qui ? Vu ta tête, elle devait être pas trop mal ? Taquinais-je Sirius avec une tape sur l'épaule, évoquant un possible rêve qu'il aurait été en train de faire et dont je l'aurais tiré.

Je me levais d’un bond, pour ma part totalement réveillé, d’humeur à rire et surexcité à l’idée de notre escapade. Jetant la cape sur le rebord du fauteuil, je la jaugeait du regard : il allait falloir que Peter se transforme et grimpe sur nos épaules si nous voulions tenir tous la –dessous sans trop dépasser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. [Les maraudeurs]   Mer 25 Jan - 18:19

Un coup résonna au loin, dans la salle commune de Gryffondor. Je sentis du mouvement à mes côtés, alors que encore endormi et profondément qui plus est, je me retournais sur moi-même pour changer de place. Je préfèrai le côté droit. Mon rêve était aussi bien fort plaisant, si je pouvait me permettre. Mais d'un coup, je me rendis compte que minuit signifiait tout autre chose. Cela signifiait qu'il fallait que je me lève et que je rejoinent mes camarades dans la salle commune. Nous avions prévu une escapade au clair de lune. C'est-à-dire une escapade dans la Cabane Hurlante, un de nos endroit préfèré, loin des regards des autres Gryffondors. Quand je disais une escape, ce n'était pas une simple promenade, on ça non, c'était bien plus ! Avec forme Animagus et tout, ce soir, nous allions nous défouler comme jamais ! J'ouvris alors les yeux en grands et poussait la couverture de mon lit à mes pieds, non sans regrets. Je m'étais couché tout habillé pour ne pas avoir à perdre du temps, je savais que si je voulais passer une bonne nuit en compagnie des Maraudeurs, il fallait que je dorme deux heures maximum. Je descendis donc les marches menant à la salle commune après être sorti du dortoir et avoir attraper ma baguette. En baillant, je failli rater une marche et m'étaler de tout mon long; cette soirée promettait d'être comique, j'en avais le présentiment. Sur le chemin je rencontrai Peter, qui m'adressa un petit sourire fatigué, je pouvais lire sur son visage l'envie de dormir mais aussi de s'amuser. L'excitation était un sentiment que nous pouvions lire sur tous les visages. Nous entrâmes donc ensemble dans la salle commune pour y voir Remus en train de lire, assit dans un des fauteuils près de la cheminée, aux côtés de James assit sur un des rebords de ce même fauteuil, qui ballait bruyamment, sa cape d'invisibilité dans une main. Nous nous rapprochâmes d'eux d'un pas traînant.

« Tu embrassais qui ? Vu ta tête, elle devait être pas trop mal ? »


James s'était rapproché de moi, pour me lancer une pique, peu amusante à cause du sommeil que je ressentais encore et qui ne voulait plus me quitter. Il ponctua ses dits d'une tape à l'épaule qui me fit grogner. Je voulais mon lit. M'amuser, mais mon lit. À vrai dire, maintenant que j'étais debout, je ne me souvenait guère de ce que j'avais pu rêver. Je jetais un coup d'oeil à Remus qui nous regarder maintenant et qui avait renoncé à sa lecture. James jeta sa cape sur le même rebord, sur lequel il était assit quelques instants plutôt. L'aventure allait bientôt commencer et l'excitation était maintenant presque visible sur chacun de nos visages. Je ne pu me taire plus longtemps, et demandais:

« Vous etes tous prêt les amis ? »
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. [Les maraudeurs]   Ven 27 Jan - 19:35

Ce n’était pas la première fois (et ne serait certainement pas la dernière) que les maraudeurs organisaient une excursion nocturne dans l’irrespect le plus total du règlement (car si ce n’était pas le cas, ce ne serait pas drôle). Peter prenait toujours beaucoup de plaisirs à ces soirées, s’il était le plus peureux de leur groupe, il aimait le danger, et dépasser ses propres limites, aucun doute là-dessus, sinon il y aurait bien longtemps qu’il aurait renoncé à traîner avec ces trois là. Ils devaient se retrouver dans la salle commune à minuit, quitter en douce le château grâce à la cape d’invisibilité de James, et décider d’un plan d’action une fois qu’ils se retrouveraient dans la cabane hurlante… comme d’habitude, en fait. Peter savait bien que ces soirées presque sans sommeil étaient toujours mouvementées et qu’il y prenait part avec beaucoup de plaisir, mais ce n’était pas pour autant que renoncer à sa dose quotidienne de sommeil (et à Peter, il en fallait beaucoup) lui plaisait plus que cela.

Cette fois-ci comme toutes les autres, il s’était fait la promesse que pour une fois, il veillerait effectivement jusqu’à minuit et ne s’endormirait pas comme une masse avant même que la soirée n’ait commencé (ce que finalement, il faisait à chaque fois)… et il avait presque tenu le coup. Pour ne pas se laisser tenter, il avait passé le début de sa soirée dans la salle commune, en compagnie de Rémus. Mais voyant que celui-ci n’avait d’yeux que pour l’épais volume qui ne serait-ce que d’aspect, parvenait déjà à plonger Croutard dans l’ennui le plus total, il s’était dit qu’il avait encore moins de risques de s’endormir s’il rejoignait son dortoir, où se trouvaient James et Sirius. Peine perdue… Tous les deux avaient opté pour les bienfaits d’une sieste réparatrice… ce n’était pas une mauvaise idée en soi, mais Peter n’avait jamais été capable de faire des siestes de quelques heures, quand il s’endormait, c’était généralement pour une très longue durée, et il ne se sentait jamais reposé quand venait l’heure de se réveiller, quelque soient le nombre d’heures de sommeil qu’il ait pu avoir dans les pattes. Ne résistant pas, comme d’habitude, à suivre l’exemple des deux rouge et or, il finit par s’endormir comme une masse, pour être réveillé une heure plus tard (qui lui parurent être deux minutes) par un James au meilleur de sa forme. Mais comment faisait-il? Peter ressentait une telle envie de retourner auprès de Morphée qu’il lui fallait un bon moment et moult étirements pour accepter de s’étirer de son lit. Il s’était endormi tout habillé, c’était du temps en moins de perdu, c’était déjà ça. En même temps que Sirius, et bâillant aux corneilles, il descendit aussi discrètement qu’il le pouvait les marches qui menaient à la salle commune, où Rémus et James étaient déjà, n’attendait qu’eux.
Le fait qu’ils soient là, tous les quatre, au beau milieu de la nuit, provoquait chez Peter un léger regain de motivation qui lui évitait de penser qu’il aurait été mieux dans son lit. Non. Sa place était ici. Et puis, s’il ne venait pas, il allait le regretter amèrement le lendemain. La phase d’émergement qu’il était en train de subir n’était qu’un mauvais moment à passer.

Sirius leur demanda s’ils étaient prêts. Comme s’ils pouvaient ne pas l’être. Peter se contenta d’acquiescer avant de jeter son regard tout autour de lui, afin de s’assurer qu’ils étaient bel et bien seuls. Aucune précaution n’était de trop lorsqu’on faisait ce qu’il s’apprêtait à faire. Assuré qu’il n’y avait personne, le garçon se transforma en rat. Il détestait sa forme animale, si inutile, à ses yeux, à aider Rémus en quoi que ce soit durant ses transformations, et surtout preuve indubitable que sa personnalité n’avait rien de glorieuse. Il la détestait, oui, mais en des circonstances comme celle-ci, elle était bien pratique, difficile de dire le contraire, et elle leur avait déjà servi plus d’une fois.
Sa réaction valait bien tous les « je suis prêt » du monde.
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. [Les maraudeurs]   Lun 30 Jan - 19:06

    Je savais qu'en m'installant tranquillement dans la salle commune, un feu ronflant a côté de moi, a trois nuits exactement de la pleine lune, je la sentais, pas besoin de calendrier, elle savait parfaitement se rappeler à moi, parfaitement. Mais je savais que ce soir malgré mon envie de rester à lire mon livre, je serai interrompu. Les maraudeurs allaient avoir leur première sortie à cette époque ci. Il en fallait bien une !! J'avais néanmoins une pointe d'appréhension dans le cœur. Si avant, on connaissait toutes les ficelles de Notre Poudlard, je n'étais pas sûr que dans celui-ci, toutes les cartes soient en nos mains.
    J'allais encore passer pour le pessimiste de service, mais j'avais l’habitude de ça. C'est peut-être pour combler cette appréhension que j'avais fuis vers un autre monde en prenant un peu au hasard un livre à la bibliothèque à la fin des cours.

    Je ne fus donc pas surpris d'entendre James descendre du dortoir pour se laisser littéralement tomber sur mon accoudoir me laissant juste le temps de retirer mon bras. Il était clair et net que je ne pourrais pas les faire changer d'avis ce soir ! Les escapades nocturnes sont plus dangereuses à présent ! Que notre Poudlard me manque !! Je me contentais donc d'un signe positif de la tête à James !

    Quelques minutes plus tard, on vit Sirius débarquer manquant de voir le sol se rapprocher étrangement rapidement. Puis Peter plus ou moins réveillé l'envie de sortir se battait avec son envie d'aller retourner dans son lit encore chaud.

    Pour ma part je n'avais guerre le cœur a dormir, j'appréhendais plus qu'autre chose ma prochaine transformation, c'est pourquoi j'allais profiter de cette soirée !! Donc pas de morale pour ce soir de la part de Lunard !

    Je me tirais de mon fauteuil et déposais mon livre sur une table non loin, vu l'épaisseur, personne n'y toucherai.


    - Donc on y va ou un rester ici à enfiler des perles les amis ?

    Oui quand Rémus est motivé il faut que cela avance avant que lui recule. Tout sourire, je pris Peter à présent sous sa forme d'animagus pour que nous puissions rentrer tous sous la cape de James.


    HJ : Désolé c'est court !!
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. [Les maraudeurs]   Mer 1 Fév - 12:40





Nous y voilà. Enfin réunis, tous les quatre, pour le meilleur comme pour le pire. Mon regard passa de l'un à l'autre, pour découvrir le même sentiment d’enthousiasme, additionné parfois à des traits fatigués ou angoissés qui ne m'importaient peu. Tout ce que je savais, c'est qu'on allait s'amuser. Au vu de leurs mines réjouies, je devinais qu'ils pensaient tous comme moi, et leur adressai un grand sourire pendant que Lupin s'arrachait à son fauteuil. La suite de la préparation se déroula sans accident notable, Peter se transformant rapidement et Rémus l'empoignait avec douceur, en réponse à la demande de Sirius. Bien sûr que nous étions prêt, et cette question n'était que diplomatique, pour spécifier que c'était l'heure du départ. J'attrapais la cape lorsque Lunard nous demanda quand on y allait. Son ironie à propos des perles me fit rire et je lui donnait une petite tape dans le dos.

C'est parti les petits, m'écriais-je pour donner le signal du départ, en nous couvrant tous les droits de la cape.

Nous passâmes, un peu courbés, le trou que cachait le portrait, marchant lentement, serré comme des sardines sous cette cape prévu au départ pour une et une seule personne. Sirius sortit la carte du maraudeur de sa poche arrière et à l'abri derrière une armure pour éviter les collisions inattendues, nous l'observâmes en silence, repérant les endroits à éviter à tout prix et les emplacements où se trouvaient les professeurs, sans oublier Miss Teigne, la chatte du concierge, qui se lechait les pattes dans un couloirs du cinquième étage. Rassuré sur le chemin à suivre, nous nous dirigions, lentement mais sûrement, en direction du hall d'entrée, surexcités de pousser les portes pour nous retrouver enfin dehors, dans l’air frais, libre et sans contrainte. C'était la première fois que nous nous partions ainsi, tous les quatre, pour une sortie interdite, depuis ce fichu tourbillon. Je commençais à vrai dire à me lasser un peu de cette époque-là, préférant la nôtre où nous régnions en rois, où tout le monde nous aimait et riaient à nos blagues, et surtout où je n'étais pas au courant de mon avenir. Je crois que je m'étais un peu vite emballé à vouloir tout savoir, au début de l'année, et je regrettais amèrement certaines révélations. Même au sujet de mon mariage avec Lily qui bien qu'il me réjouit, aurait peut-être dû me rester inconnu. Ces savoirs m'ont poussé à faire ou dire des choses que je n'aurais jamais osées en 1976. Mais bon, ce qui est fait est fait, et je n'ai pas pour habitude de me lamenter sur mon passé, ou de craindre mon avenir. Et puis, le voyage m’avait permis de rencontrer des élèves et professeurs vraiment super, de ceux qui me manqueraient beaucoup, après le come back. Je secouais la tête, ce n’était pas le moment de réfléchir à tout ça. Malgré toutes nos précautions, nous devions rester sur nos gardes. Mes pensées revinrent donc rapidement à notre soirée et je glissais dans un chuchotement à mes amis :

On est moins à notre aise, ici. Moins sûr de nous ! Je pense ..., je me laissais un temps d'arrêt, réfléchissant à mes mots. Qu'on prend plus de risque. Mais qu'est-ce que j'aime le risque. Ces sorties ne vont être que plus amusantes, et dangereuses ! terminais-je dans un murmure réjouis.

Je me doutais que, en tout cas Sirius partageait mon point de vue, et bien qu'ils soient peut être un petit peu plus réticents, Queudver et Lunard devait penser pareil.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: C'est cours je suis désolé ^^    Lun 6 Fév - 12:09



« C'est parti les petits. »


La voix de James me fit sourire au loin, je combattais de plus en plus facilement le sommeil désormais et l'excitation s'était vraiment emparé de mon corps et de ma tête. Nous passâmes donc un peu courbé le portrait de la Grosse Dame. Je sortis la carte du Maraudeur de la poche arrière du jean que j'avais enfilé plus tôt et caché derrière une grosse armure nous l'observâmes en silence. Alors que nous étions encore tous silencieux et observateur, James sortit de son mutisme. Je savais qu'il n'appréçiais guère cette époque et qu'il préfèrait la notre, celle de 1976. Là-bas nous étions traité comme des rois et même-si dans cette époque il y avait Harry, je savais que les êvenemments le dépassait et qu'il préfèrait le calme malgrè son aspect perturbateur.

« On est moins à notre aise, ici. Moins sûr de nous ! Je pense ..Qu'on prend plus de risque. Mais qu'est-ce que j'aime le risque. Ces sorties ne vont être que plus amusantes, et dangereuses ! »

Je secouais la tête, en accord avec mon meilleur ami. Dans la pénombre, je ne pouvais pas voir Peter et Remus mais je me doutais qu'ils étaient un peu plus réticents que nous deux autres. Je montrais d'un doigt un chemin qui me semblais sur pour arriver jusqu'au Saule Cogneur. Remus toussota dans mon dos. L'école n'était plus aussi sûr que dans notre vrai époque et dans notre époque il n'y avait pas de Mangemort qui parcourait les couloirs du château ni qui ensegnaient. Je soupirais. Un sentiment de terreur m'empêchait de faire un pas. Un nom que personne ne voulait voir apparut sur ma carte et se rapprochait de l'armure derrière laquelle nous nous étions cachés. Si cette personne approchait de trop près de notre endroit, son sixième sens de sorcier ne nous épargnerais pas... Je retins ma respiration, et je sentis les autres en faire de même. Ils ne nous restaient plus qu'à prier Merlin pour que ne nous ne fassions pas prendre. J'ouvris la bouche pour murmurer:

« Amycus Carrow se rapproche les amis...Prenez garde. »

Un sourire se déssina sur mon visage, l'adrénaline s'était emparé de mon corps. Enfin l'aventure commençait.

Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Contenu sponsorisé"





MessageSujet: Re: Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. [Les maraudeurs]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. [Les maraudeurs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» cherche personne pour faire évoluer mon machopeur
» Faire face à soi-même. (Pv Nala' )
» Dagon Nysrock, démon, du moins pour le moment...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAMN IT HOGWARTS ::  :: 
Time Wizards
-