AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >   Mar 10 Jan - 21:58

Si James n'arrive pas dans un instant, je sens que je vais me transforme en chien et je le bouffe tout entier.

Je me promenais dans le parc, admirant le couché du soleil derrière le lac de Poudlard. Cette vision m'avait toujours impressioné et je l'adorais. J'appréçiais le faite de me promener dans ce parc à ce moment de la journée. À cause des trois temps qui avaient été mélangés, il y avait beaucoup plus de monde qui s'y promenait. Mais cela donnait de l'ambiance à ce parc magique. Je me posais en-dessous d'un gros chêne, sortant un livre de mon sac, histoire de jouer à l'élève modèle. Je rigole, je ne lis jamais ! Je m'assit donc sous ce grand chêne et mis mes mains derrière ma tête en me positionnant confortablement contre le tronc de l'arbre. Je laissais mon regard vagabonder sur les élèves; la foule d'élève qui cherchait à regagner le château à cette-heure tardive. Avec James, Remus et Peter, nous avions prévut une soirée Maraudeur dans la Cabane Hurlante. Mais j'étais sortis plus tôt de l'examen de Flitwick et c'était donc là ou que j'étais venu me réfugier en les attendant. Mon regard voyagait toujours quand il se posa sur quelque chose que je connaissais bien...

La silhouette de mon frère se dégagea de la foule des élèves. Sa démarche me fit de-suite pensé à celle d'un félin. Regulus Arcturus Black. Mon frère de sang, frère que je détestait par-dessus tout. Lui, qui était si fier de notre famille, moi je la haissais au tout plus profond de mon être. Je le méprisais alors lui aussi, pour vouloir suivre leur idéolgie. Il n'avait pas l'air de m'avoir remarqué, car il suivait son chemin tranquillement. Mes réflèxions me ramenèrent à un souvenir. Un flash-back que j'avais décidé de refouler tout au fond de ma mémoire. C'était juste avant que je ne parte de la maison Black, juste avant que je fugue chez les Potter. Regulus m'avait alors surprit...

FLASH-BACK


Sirius regagna sa chambre en soupirant, il en profita pour claquer aussi fort qu'il le pouvait la porte. Ils les haissaient. Comment est-ce qu'ils pouvaient rester aussi insensible à la disparition de ces pauvres personnes face à l'ascencion du Lord Noir ? Hors de question qu'il rejoigne lui aussi les rangs des Mangemorts. Il était persuadé que Regulus, les rejoindraient lui. Et qu'il accomplirait ainsi leur volonté. Sirius s'approcha de son lit et son regard se posa un peu partout dans sa chambre. Il remarqua que de la poussière commençait à se former sur la banière de Gryffondor accrochée juste au-dessus de son lit. Être à Gryffondor était la meilleure chose qui ne lui soit arrivé. Son frère avait été envoyé à Serpentard et avait ainsi été par la même occasion, vénéré par la famille Black. Alors que lui, avait été jugé comme une défaite. Et avait quasiment été renié. Sirius se leva donc et alla chercher sa baguette magique qu'il avait laissé traîné sur son bureau. Son regard se posa alors sur l'image d'une moldue, vêtue simplement d'un miniscule bikini et un sourire se dessina sur son visage. Sa mère avait essayée de l'enlever mais grâce à son maléfice superglue, elle n'y était pas arrivé. D'un sort, il fit apparaître sa malle de Poudlard sur son lit. Il allait partir. Il allait s'enfuir de cette horrible maison et partir. Il ne savait encore ou, mais James l'aiderait surement. Il entreprit de ranger tout et n'importe quoi dans sa malle. Des livres qu'il n'utilisait jamais, des plumes, des pulls, ses robes de sorcier etc... Il en avait marre de tout et se sentait de plus en colère. Il avait presque fini sa malle quand il se redressa d'un coup. Des pas raisonnaient dans le couloir...




Dernière édition par Sirius Black le Ven 13 Jan - 13:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Regulus A. Black"

6ème année, passé.
6ème année, passé.


Parchemins : 386
Date d'inscription : 14/01/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >   Mer 11 Jan - 8:35

« Tant qu'on hait, on aime encore. »



Allonger sur mon lit je contemplais le plafond d’un regard vague. Les cours de cette après midi m’avait totalement fatigué c’est pourquoi j’avais sécher les deux dernières heures en prétextant me sentir mal. En réalité, je m’étais réfugié dans mon dortoir. Le secret que je tâchais de découvrir chez Voldemort n’était pas une mince affaire. Non, c’était difficile et je ne savais pas où cela allait me mener. Je me décidais enfin à sortir de mon lit. Une petite balade pour m’aérer l’esprit ne me ferait pas de mal. J’attrapais un bouquin au hasard qui bien entendu relatait les aventures d’un sorcier et d’un vampire. Depuis ma première année à Poudlard j’avais pour habitude de me réfugier dans la forêt interdite. Histoire d’être tranquille sans personne pour venir me parler ou autre.

Le coucher du soleil s’abattait sur le parc se reflétant sur l’eau glacé du lac. Ce spectacle était magnifique, apaisant. Aller savoir pourquoi il y’avait une foule immense à croire qu’ils c’étaient tous donné le mot. Je réussissais à m’extirper sans difficulté tout en continuant mon chemin. C’est à ce moment là que je le vis. Il était assit sous un gros chêne et lisait un livre. J’avais bien vu ! Mon frère lire un bouquin ?! Chose extraordinaire. Soit il faisait son intelligent, soit il attendait ses idiots de meilleurs amis. J’optais pour la seconde solution. Sirius seul c’était quelque chose de rare voir inimaginable. Avant qu’il ne remarque mon regard je détournais la tête et me mit à fixer droit de devant moi. Un frémissement parcourut ma colonne vertébrale. Je ressentais souvent ça lorsque quelqu’un se mettait à me fixer avec insistance. Marchant en silence jusqu’à la forêt interdite des souvenirs assaillirent ma pensée et je ne pus les contrôler ni même me résoudre à les effacer d’un simple clignement d’œil. Une image se formait dans mon esprit. La souvenance d’un passé qui me semblait être à des années lumières. Le seul souvenir qui avait définitivement brisé quelque chose au fond de moi. Son départ. Cela m’était bien égal, mais était-ce la vérité ? Ne me mentais-je pas à moi-même ?

Flash Back.

Un silence immuable pesait sur notre demeure familiale. Aucun bruit ne semblait perturber cette scène. Assis sur le rebord de ma fenêtre au second étage de la maison, je fixais les passants moldus avec dégout. Comment pouvaient-ils vivre dans l’ignorance ? Comment arrivait-il à se dire que seul leur monde était réel ? Comment vivre sans pouvoir magique ? Soudain un raffut attirait mon attention et cela venait de la chambre de mon frère un étage plus haut. Un bruit de bourrin avait martelé le sol, mais on pouvait entendre les placards s’ouvrirent. Que faisait-il ? Sirius dormait au dernier étage et cela arrangeait bien mes parents. C’était l’étage le plus exiguë, l’endroit « interdit ».

Piquer par la curiosité, mais aussi pour lui dire de taire ce bordel, je sortais de ma chambre. Montant les escaliers une à une sans trop faire de bruit pour éviter de me faire remarquer et surtout parce que je ne tenais pas à ce que mes parents me voient monté la haut. Arriver dans le couloir poussiéreux je continuais de marcher en silence. Il faut croire que Kreattur ne voulait rien à faire avec lui, car il ne montait jamais là haut pour faire le ménage. De toute façon il le méritait bien. Vu comment il se comportait avec cet elfe même si ce dernier n’était un esclave. Il avait dû m’entendre, car toute activité dans sa chambre c’était interrompue. La porte entrebâillé je la poussais d’un mouvement de main. Pour la troisième fois de ma vie peut être je voyais la chambre de mon ainé. Il avait essayé d’éradiquer les couleurs sombres par celle vif et lumineuse des Gryffondor. Une immense bannière représentant sa maison était accroché sur l’un de ses murs. La traditionnelle malle que l’on prenait pour aller à Poudlard était ouverte sur le lit et on pouvait y apercevoir ses affaires comme s’il partait à l’école. Pourtant c’était les débuts des vacances et s’il partait en voyage mes parents me l’aurait dit. Enfin, s’ils auraient accepté. Après tout Sirius n’était âge que de seize ans ce qui me faisait quinze ans.



« On fait ses valises à ce que je vois. »

J’avais dis ses mots sans émotions. Mon visage de marbre se contentait de défier mon frère du regard. Il me détestait tout comme moi je le haïssais. Mon très cher frère, celui qui avait renié notre famille, trahit notre sang en appréciant les moldus. Lui qui passait son temps à critiquer mon meilleur ami. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre ce qu’il faisait, mais quelque chose en moi voulait me faire croire que c’était faux. Au bout d’y compte il fallait bien s’y attendre, mais jamais je n’aurais pensé que cela arrive aussi vite. Me convainquant moi-même qu’il n’allait pas partir je continuais à le regarder. Les mains dans les poches j’étais appuyé sur l’encadrement de la porte tout en faisant tournoyer ma baguette magique entre mes deux mains.

« Père et mère sont au courant de cette petite escapade ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-naturelle.forumgratuit.org/

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >   Ven 13 Jan - 13:52

[...] quand il se redressa d'un coup. Des pas raisonnaient dans le couloir. Sûrement Regulus, venu fouiner, comme d'habitude. Sirius, se redressa et ne fit plus aucun bruit. Il pensait à ce moment-là, que si jamais il s'arrêtait de tout mouvements, son frère ferait demi-tour. D'ailleurs, il se demandait aussi à ce même moment, pourquoi il était monté au dernier étage ou se trouvait sa chambre. Cet endroit de la maison était l’étage le plus exiguë, l’endroit « interdit ». Pour tous. Et cela arrangeait beaucoup Sirius, car il ne reçevait jamais de visite dans sa chambre, que ce soit de ses parents ou encore de son frère. Seulement de ces amis. James était celui qui venait le plus souvent. Suivit de Remus et enfin de Peter, que sa mère appréçiait tout particulièrement. Il retint son souffle quelques instants, guettant les pas qui se rapprochaient de plus en plus. Décidement, Regulus voulait vraiment savoir d'ou provenait le bruit assourdissant qu'il avait causé quelques minutes plus tôt et surtout ce que devait faire Sirius en ce moment-même. Il releva la tête en se tournant sur ses talons, alors que sa porte d'entrée était en train de s'ouvrir tout doucement...

« On fait ses valises à ce que je vois. »

Sirius le regarda méchamment. Mais que fesait-il là bon sang ? Ne pouvait-il pas s'occuper de ses affaires comme tout le monde ? Mais son frère n'était pas "tout le monde" son frère était un fouineur adepte de la famille Black et de tout ce qui touchait à Vous-Savez-Qui. Sirius remarqua que son frère laissait son regard vagabonder dans sa chambre. Cela devait faire la troisième fois, tout au plus, qu'il la voyait. Il nota que son regard se posait sur sa bannière aux couleurs des Gryffondors et son visage se fermer d'un coup. Sirius était sur à cent-pour-cent de ce que Regulus était sûrement en train de penser en cet instant. Sirius, toujours sans dire un mot, comme prit au piège, ne put que le voir s'appuyer contre l'encadrement de la porte en fesant tournoyer sa baguette entre ses mains. Il regarda sa propre baguette dans ses mains, et songea que si un combat survenait entre les deux, il aurait certainement le dessus, car c'était sa chambre et qu'il la connaissait par coeur, dans tous les moindres recoins. Et qu'il ne lui suffirait pas plus d'une minute pour cacher le cadavre. La seconde phrase de Regulus le surprit et il en resta bouche-bée.

« Père et mère sont au courant de cette petite escapade ? »

Il secoua la tête pour se remettre de ses émotions. Sirius n'était pas comme son frère et n'était donc pas un adepte dans l'art de maitrîser ses émotions. Il avait plutôt un visage expressif, qui le trahissait très souvent. Il songea que, si son frère venait à le dire, plutôt le crier à ses parents dans moins de trente secondes, son plan tomberait à l'eau et ses parents Black seraient capable de l'enfermer tout l'été dans sa chambre, à l'aide de puissants sortilèges de magie noire, pour ne pas qu'il s'échappe. Il sentit alors la colère monté dans son fort intérieur. Il allait s'échaper de cette horrible maison et ce n'était certainement pas son idiot de frère qui allait l'en empêcher.

« Qu'est-ce que ça peux te faire ? Dégage ! Et si jamais tu oses dire un mot aux parents, tu auras affaire à moi ! Espèce de sale petit Serpendard ! »

Sirius se retourna pour ne pas avoir à lui jeter un sort sous le coup de la colère. Il entreprit de continuer son remu-ménage, en rangeant dans sa malle deux, trois livres sur la forme Animagus qu'il n'avait jamais rendu à la bibliothèque. Il entendit son frère rire. Un rire fort et puissant, mais surtout très moqueur. Celui-ci n'avait pas l'air de se soucier des paroles de aîné, au contraire... Sirius éleva alors la voix.

« Va te perdre, Regulus ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Regulus A. Black"

6ème année, passé.
6ème année, passé.


Parchemins : 386
Date d'inscription : 14/01/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >   Dim 15 Jan - 22:10

Comme toujours tu fonce sans réfléchir.



Comme à son habitude Sirius se laissait envahir par la colère. Son visage était expressif et se laissait déformer par la haine. Il ne m’aimait pas et cela je l’avais compris bien vite. Nous étions si différent l’un de l’autre que beaucoup se demandait si nous étions réellement frère. Même ma mère se demandait pas si elle avait été victime d’une quelconque malédiction. Une fois de plus il utilisait les insultes comme défense en espérant que cela m’éloignerait. Quel idiot ! Mon grand frère faisait preuve d’immaturité la plupart du temps même s’il osait dire le contraire. J’avais toujours eu une longueur d’avance sur lui. Plus studieux et plus rusé. Sirius quand à lui fonçait dans le tas sans trop réfléchir. De toute façon avec James ils agissaient toujours de cette manière. Dans le fond je me disais qu’avec l’âge il grandirait, du moins je l’espérais pour lui. Plutôt étrange n’es ce pas ? Avoir de l’espoir pour l’avenir d’un frère que l’on détestait.

Je laissais un rire moqueur s’échapper de mes lèvres tout en continuant d’observer mon frère. Ses insultes étaient pour moi une preuve de lâcheté. J’étais presque sûr que sa main lui démangeait. J’étais quelqu’un qui analysait tout et en seize ans d’existence j’avais eu l’occasion de connaitre les mimiques de mon cher frère. C’était souvent cela qui m’aidait à manipuler certaine personne, parce que je savais exactement comment ils allaient réagir. Il continuait de remplir sa malle et vous dire que cela ne m’affectait pas serait mentir, car dans le fond il allait me laisser seul ici. C’était une perspective qui ne me réjouissait guère. La maison des Black était froide et ne donnait pas forcément envie d’y rester. L’ambiance était glaciale et silencieuse. Chacun se terrait dans son coin fétiche. Ma mère dans le salon, mon père dans son bureau, Sirius et moi-même dans nos chambres respectifs. Avouer que cela ne donnait pas envie d’y rester et l’idée de prendre ses jambes à son cou était tentante. Pourtant, c’était chez moi et j’en avais besoin. Même en ayant une mère aussi spéciale je me surprenais à tenir à elle. Après tout elle m’avait mit au monde ? C’était une femme noble et respectueuse des bonnes vieilles traditions. Bien qu’en vieillissant elle devenait de plus en plus gueularde.


« Allons donc Sirius tu n’es pas capable de te défendre autrement ?! T’arrive t-il de te comporter en être mature ? »

James et lui était inséparable. Ils usaient tout les deux des mêmes comportements puérils et agaçants. C’était des bon élèves d’après certain professeur, mais ils n’en restaient pas moins immature. J’étais plus jeune que mon frère ainé et pourtant j’avais une longueur d’avance. Etrange n’es ce pas ? Cela il ne l’avouerait jamais à haute voix, mais il en était conscient du moins c’est ce que je me disais. J’entrais dans la pièce et observais l’image d’une fille moldu collé au mur. Elle était belle, mais extrêmement banal. Elle ne possédait pas le charme d’Elizabeth. Voilà que je m’étais mis à apprécier une Poufsouffle et je n’étais même pas sûr de la pureté de son sang. Elle devait être sang-mêlé ou sang-pur, mais d’après le nom de ses ancêtres ils n’avaient pas été capables de choisir entre ses deux solutions. Si mes parents venaient à être au courant de cette entente entre moi et cette fille, ils n’hésiteraient pas à me faire une leçon de moral et se seraient assurer à ce que je ne fréquente plus cette fille.

Je me tournais vers Sirius. Il avait la même couleur de cheveux que moi et bien que cela me soit difficile à reconnaitre on se ressemblait physiquement. Ses cheveux étaient un tout petit plus claire que les miens qui étaient plus foncé. Ses yeux gris étaient l’opposé des miens qui étaient bleu nuit. Néanmoins, nous possédions tout les deux une apparence d’aristocrate. C’est ce qui faisait notre charme et attirait pas mal de jeune femme. Mon frère en avait profité quand à moi j’avais eu une ou deux copines, mais cela n’avait pas duré. Disons que je me lassais très vite des filles qui avaient tendance à m’agacer. Je n’étais jamais tombé amoureux.


« Tu sais ce que je pense ? » je ne lui laissais pas le temps de répondre et reprenais. « Je pense que tu as peur de te faire pincer par nos cher parent. Si tu avais été capable de réfléchir tu aurais surement put choisir un autre jour ? Pourquoi pas le vendredi quand papa est au bureau et maman chez sa cousine, mais comme toujours tu agis bêtement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-naturelle.forumgratuit.org/

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >   Mar 17 Jan - 19:24

Ça réponse ne fut donc pas longue à venir après que Sirius lui eu lançé son superbe commentaire sur l'unes des façons dont il pouvait procéder pour le laisser tranquille; c'est-à-dire d'aller se perdre. Il ne perdait vraiment rien pour attendre et sa patience avait des limites. Il savait parfaitement que malgrès leurs différents, son frère le connaissait par coeur. Pour cause, ils avaient les mêmes parents, à son plus grand regret, mais aussi car Regulus était très observateur et avait souvent observé son frère, même si celui-ci n'était pas d'accord. Sirius lui tourna encore une fois le dos, s'afferant à sa tâche et ne se souciant plus de cet être humain, sorcier en apprentissage, qui avait envahit le pallier de sa chambre. Il pensait déjà à la réaction de ses chers parents, quand ceux-ci écouvrirait son absence grâce à son frère qui s'empresserait d'aller tout leur raconter dans les instants à venir. Il balaya une ultime fois du regard, la pièce qu'il avait tant chérie, sa seule amie dans cette glacial demeure. Son lieu d'intimité, qui avait accueillit plus d'une fois ses rêves et pensées à bras ouvert. Ce serait bien la seule chose qui lui manquerait, il le savait. Mais il y avait un temps pour tout, et Sirius savait qu'il devait partir si il ne voulait pas mal tourné comme Il-Savait-Qui. Ce fut ainsi perdu dans ses pensées, qu'il entendit à peine son frère remuer ses fines lèvres.

« Allons donc Sirius tu n’es pas capable de te défendre autrement ?! T’arrive t-il de te comporter en être mature ? »

En être mature ? Et s'était son cher frère qui lui fesait la remarque ? C'était le monde à l'envers. Sirius ne pouvait en croire ses oreilles. Il était persuadé que Regulus disait cela, car James et lui s'en prenait souvent à l'un de ses rares amis, Severus Snape, rebaptisé chez les maraudeurs sous le nom de Servilus. Il était vrai, que James et lui, plus que Remus et Peter, lui vouait une haine inavouable. Il était simplement l'attraction la plus amusante dans Poudlard après le Quidditch, évidemment. James et lui, prenait un plaisir fou à l'humilier, sachant d'ou il venait et quelles étaient ses aspirations pour la magie noir. Avec ses vêtements sales, noirs et ses long cheveux gras de la même couleur, ils prenaient tous un bien fou à se défouler sur lui, même si ils savaient tous, que ce n'était pas quelque chose de légal... Regulus était parfois mécontent de ces faits et s'en prenait souvent à Sirius pour s'attaquer à quelqu'un de la même maison que lui. Une guerre vielle comme Merlin avait alors jadis éclatée entre Gryffondor et Serpentard. Et tout ceux qui allaient à Serpentard - ou du moins pour la plupart- étaient mal vu. Dans le cas de Sirius, c'était le contraire. Il était mal vu par sa famille pour avoir atteri dans la maison des lions. Et il haissait sa famille pour cela et se sentait fièr d´être différent de eux tous. Différent de son frère.

« Tu sais ce que je pense ? Je pense que tu as peur de te faire pincer par nos chers parents. Si tu avais été capable de réfléchir tu aurais surement put choisir un autre jour ? Pourquoi pas le vendredi quand papa est au bureau et maman chez sa cousine, mais comme toujours tu agis bêtement. »

Ce fut la petite goutte qui fit déborder le vase pour Sirius. Il n'avait que faire de ce que son frère pouvait penser, ni que faire de se faire pincer. Non, enfin si, il ne voulait pas se faire pincer mais il ne voulait certainement pas attendre un autre jour pour pouvoir s'en aller. Si il attendait encore, il se ferait attrapper de toute les manières. Sirius n'avait jamais été un très bon occlumens et sa mère savait parfaitement lire dans son esprit comme dans un livre ouvert. Le rictus moqueur présent sur le visage de Regulus lui donna envie, pas seulement d'avoir reccours à la magie, sinon à aussi à ses poings et d'avoir une bonne bagarre façon moldue ! Son frère était plus jeune d'un an et se croyait déjà tout permit. Plus fort aussi et plus intelligent que lui. Il était certes peut-être plus mature et sûrement moins impulsif, plus posé que Sirius, mais celui-ci demeurait quand même le frère aîné que cela plaise à Regulus ou non. Sirius respira un grand coup avant de répondre.

« Et tu sais ce que moi je pense ? Je pense que j'en ai rien à faire de ce que toi tu penses ! Je fais ce qui me plaît, tu m'entends ? Je n'ai pas de conseils à reçevoir de personne, et surtout pas de quelqu'un comme toi !

Sirius le défia alors du regard. Au contraire, il pensait que son frère devait être content pour lui. Enfin content, content qu'il s'en aille, oui. Lui donnant le statut de fils unique et lui laissant la maison en champs libre. Il pourrait alors faire ce qu'il voudrait sans ne plus jamais avoir son frère dans les pattes. Il avait d'ailleurs très envie en se moment même de se transformer sous sa forme chien et de lui en donner, des coups de pattes. Celui-ci s'était encore plus avancé dans la chambre de son frère et lui rendait son regard, rempli lui aussi, de défi.

« Tu devrais plutôt m'aider, tiens ! Tu devrais être content de découvrir que je m'en vais. Ça ne te fais pas plaisir ? Hein, cher frère ? Tu pourrais devenir l'unique fils model de cette maudite famille et avoir cet endroit pour toi tout seul ! Alors qu'en dis-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Regulus A. Black"

6ème année, passé.
6ème année, passé.


Parchemins : 386
Date d'inscription : 14/01/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >   Lun 23 Jan - 18:25

Et si finalement ..



Sa colère s’exprimait de nouveau et je restais un instant à le fixer. Il disait qu’il n’en avait rien à faire de mes conseils. Que mon avis n’avait pas d’importance, mais dans le fond était-ce la vérité ? De nous deux j’avais toujours été le plus posé, le plus réfléchit. Sirius attirait la compagnie comme un aimant contrairement à moi qui repoussait les gens d’un simple regard. Personne ne recherchait ma sympathie. Certain désirait obtenir mon respect car j’étais le digne héritier des Black selon les sang-pur. J’étais une sorte de trophée rien de plus, ils ne cherchaient pas à me connaitre ni à savoir qui j’étais réellement. Mon frère non plus n’avait pas souhaité me connaitre d’avantage. Pour lui j’étais tout aussi exécrable que mes parents. Plus jeune j’aurais voulut qu’il passe au dessus de ses préjugés, mais maintenant je n’en avais rien à faire. A cause de lui ma vie était fichue et c’était à moi de reprendre le flambeau et cela jamais je ne pourrais lui pardonner.

Il me défiait du regard et j’aurais parier que l’envie de me frapper était une idée alléchante. Pourtant, il n’en ferait rien. Bien sur, nous nous étions plusieurs fois chamailler jusqu’à ce battre, mais aujourd’hui il ne le ferait pas. Nos parents étaient là et il ne voulait pas attirer l’attention. Sirius était plus doué que moi pour la bagarre à main nue, mais je m’étais améliorer. Néanmoins, je le surpassais en sortilège. Après tout les seules préoccupation de mon frère était les filles et surtout sa bande d’écervelé. James Potter était un idiot finit qui était considérer comme un traitre à son sang tout comme la famille Weasley. Même en étant sang-pur il y’avait une hiérarchie à respecter. Remus Lupin quand à lui était la seul personne de ce clan qui m’avait l’air intelligent. Je me demandais pourquoi il trainait avec ses imbéciles. Finalement il était assez bête pour les apprécier. Quand à Peter Pettigrow c’était un crétin faiblard qui se laissait marcher dessus et suivait mon frère et ses amis comme un toutou. Si vous voulez mon avis c’était un boulet.


« Si tu le dis. »

Je ne préférais rien dire. Si il était assez perspicace il comprendrait ce que j’avais voulut dire, mais ça c’était une autre histoire. Je l’écoutais cracher la suite de son discours avec une envie de vomir. Oui, il fut un temps où j’avais désirer avoir le statut de fils unique, où j’aurais aimé qu’il déguerpisse de la maison et qu’il nous laisse tranquille. Maintenant, tout avait changer. Sa présence ici me rassurait en quelque sorte. Mes parents me foutaient la paix et s’en prenait à Sirius pour ce divertir ce qui ne me déplaisait pas en général. J’étais le fils prodige, le model de la famille, mais si mes souvenirs étaient bon mes parents avaient placés les même espoirs sur la tête de mon grand frère. Je ne devais pas les décevoir et je ne le voulais pas. Ils étaient sévère, dur et parfois imbuvable, mais ils étaient mes parents et c’était un point important. Le seul lien qui m’empêchait de les trahir.

« Je ne suis pas venu ici pour te servir de larbin. » je marquais une pause. «  Cette idée n’est pas pour me déplaire. Peut être même qu’en nettoyant ce taudis je pourrais le transformer en bibliothèque personnel et pourrais y inviter Severus quoi que cela le répugnerait assez de dormir dans ta chambre. »


Je m’asseyais sur le rebord de la fenêtre et de mes yeux bleu nuit presque noir j’observais l’aîné de la famille Black. Au fur et à mesure qu’il empilait ses affaires dans sa valise une gène s’installait en moi comme si je ne voulais pas qu’il parte. Un instant je détournais le regard et jetais un coup d’œil sur la ruelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-naturelle.forumgratuit.org/

Oh it's "Contenu sponsorisé"





MessageSujet: Re: Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les souvenirs refont surface... < Regulus & Sirius >

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand les souvenirs refont surface [PV Valentine Crowblack] [terminé]
» Quand les souvenirs refont surface.
» [Terminé] Le passé ressurgit, certaines histoires refont surface et un lien se rompt (Pv/ Carter)
» « La nostalgie refait surface quand le présent n'est pas à la hauteur du passé. » [PV Rêve de Lotus.]
» Quand les origines refont surfaces
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAMN IT HOGWARTS ::  :: 
Time Wizards
-