Partagez | 
 

 Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Oh it's "Harry J. Potter"

8ème année, présent.
8ème année, présent.


Parchemins : 548
Date de naissance : 17/12/1988
Date d'inscription : 14/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp:
Points:
1/705  (1/705)

MessageSujet: Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]   Mer 28 Déc - 10:44

Fuir, oui fuir très vite, c'est ce qu'il fallait faire. Il devait partir loin très loin avant qu'elle ne finisse par le retrouver. Si elle le retrouvait il devrait subir sa colère et ce serait pire que tout. Pourquoi ne pouvait-elle pas accepter qu'il ait envie de lire son livre sur le quiditch plutôt que de faire son devoir de potion? Hmm question stupide à ne pas poser, il connaissait très bien la réponse et c'était non. Non elle ne pouvait pas comprendre que les études n'était pas pour lui le but ultime dans sa vie et que le seul intérêt de la bibliothèque pour lui était qu'on y trouvait des livres sur le quidditch.

On pourrait croire que Harry Potter le survivant et fier représentant de la maison gryffondor n'avait peur de rien mais c'était faux. L'objet de sa terreur en ce moment précis se trouvait être une jolie brunette de la maison des gryffondor également et accessoirement sa meilleure amie. Elle s'était mise dans l'idée de le trainer à la bibliothèque en ce samedi ensoleillé pour lui faire travailler son devoir de potion. Devoir qu'il ne devait rendre que dans une semaine. Autrement dit il avait largement le temps de faire autre chose comme se détendre par exemple plutôt que de faire ce devoir assommant. Au bout de cinq minutes de concentration intense il avait commencé à dessiner des petits bonshommes sur le bord de sa feuille. Au bout de sept minutes il s'était fait grillé. Au bout de huit minutes il avait dessiné des balais aux petits bonshommes. Au bout de huit minutes et trente secondes il s'était fait hurlé dessus à cause de son manque de sérieux dans ses études. Au bout de deux minutes d'engueulade il s'était levé prétextant aller chercher un livre de potion.

Après avoir vérifié qu'elle ne le regardait pas il était parti dans la section quidditch et avait attrapé un livre sur les meilleurs stratégie utilisés à travers les âges. Il avait au moins une dizaine de minutes de répits avant qu'elle ne se demande où il était passé. Il avait tout le loisir de trouver un coin tranquille, loin de sa meilleure amie où se cacher pour lire en paix.

Malheureusement pour le héros national toutes les tables de la bibliothèque étaient prises. Il repéra finalement dans un coin suffisamment éloigné Poppy de serdaigle. C'était la planque idéale si la serdaigle voulait bien de lui.


- Salut....

Il passa une de ses mains distraitement dans ses cheveux les ébouriffant un peu plus.

- Dis Poppy je peux venir me cacher... euuuh m'asseoir là?

_________________


Âme sensible ne pas cliquer :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]   Mar 3 Jan - 13:50


Le complot des cupidons


Le syndrome de la page blanche. C’était sans doute une des plus grandes peur pour les Serdaigles. On pouvait décrire les élèves de la maison de Rowena Serdaigle comme des personnes intelligentes, avides de savoir. Tout ce qui pouvait s’apprendre devenait forcément désirable aux yeux des bleus et bronzes. Certains pouvaient être totalement incompréhensibles, certains pouvaient être hautains, d’autres tellement plongés dans leurs livres qu’ils ne faisaient même plus attention à ce qui les entouraient mais tous avaient la peur d’un jour où ils se retrouveraient devant un parchemin vierge et qu’ils seraient incapable d’écrire quoique ce soit parce qu’ils n’avaient pas les connaissances nécessaires pour rédiger ce devoir.

Ce jour tant honni était arrivé pour Poppy. Elle était seule, attablée dans un des coins les plus repliés de la bibliothèque de Poudlard, entourée par des tas de bouquins, la plume à la main mais sans arriver à écrire un seul mot. La panique commençait à la saisir et les mots se mélangeaient dans sa tête. Elle savait qu’elle aurait dû se calmer, faire un break et y revenir plus tard mais elle ne pouvait pas. Le devoir était à rendre pour demain et elle n’avait écrit que son nom et son prénom. Ce genre de choses ne lui arrivaient pas à elle.

D'aussi loin qu'elle se souvienne, Poppy était à peu près sûre qu'elle n'avait jamais été dans un intense moment de panique pour rendre un devoir parce qu'ils étaient généralement faits aussitôt qu'elle les avait reçus. Cette fois ça n'avait pas été le cas. Elle avait complétement oublié que demain, le professeur Carrow - Amycus - s'attendrait quatre-vingt centimètres de parchemin de sa part sur les effets bénéfiques de la magie noire. La blonde aurait dû travailler son devoir bien plus tôt vu qu'elle était littéralement nulle dans cette matière et bien incapable de trouver des points positifs à une magie qui n'était là que pour tuer et torturer.

La magie noire se servait des émotions les plus négatives d'un sorcier et puiser dedans pour trouver sa force. La haine, la colère, la douleur, le ressentiment, la rage, la rancoeur, le sentiment de destruction, tous ses sentiments horribles et douloureux écoeuraient Poppy. C'était normal de ressentir cela mais on ne devait pas s'en servir pour faire le mal. La Serdaigle soupira. Elle était littéralement morte de peur à l'idée de devoir passer une retenue dans les cachots. Elle n'y avait jamais été, toujours respectable de ce qui l'entourait même si elle ne l'acceptait pas. Elle flippait vraiment de devoir aller là-bas. L'être humain n'aimait pas ressentir la douleur, ça l'effrayait, c'était une révulsion complète à la peur de souffrir. Et étant tout ce qu'il y a de plus humaine, elle ne voulait pas aller dans les cachots.

D'un autre côté, elle était bien incapable de mentir ou de dire le contraire de ce qu'elle pensait. Elle aurait vraiment aimé pouvoir travailler son devoir durant le temps imparti mais certaines choses s'étaient passées, des choses auxquelles elle ne voulait pas penser et voilà... Elle était là, en réalisant qu'il ne lui restait plus que 21 heures pour boucler sa rédaction. Elle eut une soudaine envie de se cogner la tête mais l'apparition d'une personne, visiblement essoufflée, l'en empêcha.

Elle reconnut aussitôt Harry, le fils de James. Elle cligna un instant des yeux devant l'apparition soudaine et inattendu de celui qu'on appelait le Survivant avant de répondre à son salut d'une voix timide. Elle avait déjà parlé avec Harry et elle l'appréciait. Elle n'aurait pas dit qu'il était un ami (elle ne le connaissait pas assez) mais il était plus qu'une connaissance. Elle haussa un léger sourcil alors qu'il lui demandait s'il pouvait s'asseoir - se cacher ? - à sa table. Elle hocha la tête, ne pensant pas un seul instant à refuser bien que cela tombait plutôt mal. Néanmoins Poppy, étant ce qu'elle était, ne put s'empêcher de trouver le jeune homme agité et se sentit obligée de s'inquiéter pour lui.

« Est-ce que ça va ? Tu sembles nerveux ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Harry J. Potter"

8ème année, présent.
8ème année, présent.


Parchemins : 548
Date de naissance : 17/12/1988
Date d'inscription : 14/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp:
Points:
1/705  (1/705)

MessageSujet: Re: Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]   Mar 3 Jan - 17:27

Harry s'assit rapidement tandis que Poppy hochait la tête en signe d'accord. Il jeta un coup d'oeil frénétique autour de lui afin d'être sûr qu'une certaine gryffondor n'était pas entrain de le chercher dans toute la bibliothèque. Il s'était assis à une place stratégique. De là où il était il pourrait voir arriver son amie mais il faisait également face à Poppy.

« Est-ce que ça va ? Tu sembles nerveux ? »

Il se retourna vivement la jeune femme qui venait de lui parler. Il fallait qu'il arrête d'être autant sur ses gardes. Là où il était il avait un certain répit avant que son amie ne le retrouve. Il pouvait se détendre un peu, profiter de son livre et discuter un peu avec Poppy.

- Non non ça va t'inquiète. C'est juste ma meilleure amie qui me persécute pour que je fasse mon devoir de potion une semaine en avance. J'essaie d'échapper quelques minutes à sa tyrannie.

Il s'arrêta de parler et laissa son regard errer sur la table à laquelle se trouvait la serdaigle et pas de toute il était bien assis à la table d'un serdaigle. La jeune fille était envahi par un nombre incalculable de livres. Elle devait certainement être entrain de faire un devoir puisqu'elle était penché sur un parchemin vierge, une plume à la main.

- Et toi dis moi ça va? Tu veux peut être que je te laisse tranquille pour étudier?

Sur ce point là les serdaigles avaient tendance à être comme sa meilleure amie. Finalement ce n'était peut être pas une si bonne idée que ça d'être venu échapper aux devoirs à la table d'une serdaigle. Elle risquait de vouloir le forcer à retourner avec Hermione pour faire son devoir sérieusement au lieu de dessiner des petits bonshommes.

Si lui avait l'air paniqué Poppy n'avait pas l'air franchement mieux. Il se demandait ce qui pouvait bien la faire aller mal comme ça. Ce devait certainement être le fait d'être dans le présent, ou le futur pour elle. Il savait que lui même était assez perturbé par l'arrivée de ses futurs enfants. Il devait en être de même pour ceux du passé mais en pire. Eux ils devaient voir le monde qu'il connaissait complétement changé. Voir Voldemort au pouvoir comme ça ne devait pas etre des plus agréable, à part pour les futurs mangemorts.


- Si tu veux parler ou que je te laisse, n'hésite pas.

_________________


Âme sensible ne pas cliquer :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]   Dim 8 Jan - 22:06


Le complot des cupidons


Il fallait être idiot pour ne pas remarquer qu’Harry était nerveux. Chaque geste montrait une certaine anxiété chez le Gryffondor et la Serdaigle espérait que rien de trop grave n’était arrivé. Est-ce qu’Harry avait des ennuis ? Après tout, comme elle l’avait entendu, il était l’Elu, celui qui devait battre Voldemort. La blonde ne comprenait pas vraiment tout dans cette histoire puisqu’à son époque, le Seigneur des Ténèbres n’occupait que deux malheureuses lignes dans la Gazette des Sorciers mais ici, il semblait être dans toutes les conversations. Elle avait d’ailleurs été surprise de trouver des livres d’histoire parlant d’Harry et en avait bouquiné un pour savoir de quoi il relevait. Certes, Poppy s’était promise de ne pas chercher à en savoir plus sur le futur mais en tant que Serdaigle, elle ne pouvait pas résister à un bouquin d’histoire. Elle avait donc appris qu’Harry avait résisté à l’Avada Kedavra, le sortilège de la mort et qu’il avait détruit (alors qu’il n’avait qu’un an) le Seigneur des Ténèbres. Mais ce dernier était revenu et semblait vouloir se venger. Est-ce qu’Harry se cachait de mangemorts ? L’angoisse saisit Poppy et elle eut envie de crier à Harry de partir très loin, de fuir parce qu’ici ce n’était définitivement pas une bonne cachette. En plus elle était nulle en Défense contre les Forces du Mal.

Néanmoins, elle se trompait sur toute la ligne. Harry fuyait un simple devoir de potions. Poppy rougit brusquement en réalisant qu’elle avait peut-être un peu exagéré la situation. Elle était ridicule. Elle ne répondit donc rien, se contentant de sourire. La blonde comprenait, elle avait aussi des amis qui fuyaient les devoirs, des certains Gryffondors néanmoins Poppy n’était pas du genre à forcer qui que ce soit à faire quoique ce soit et comme elle avait le cœur sur la main, elle prêtait sa copie si cela était nécessaire. Cependant, si elle continuait comme ça, c’était elle qui allait devoir emprunter la copie de quelqu’un. Elle soupira.

« Oui oui ça va. Et non ça ne me dérange pas, tu peux rester ici et te planquer de ta meilleure amie. Je serais muette comme une tombe, promis. »

C’est ce qu’elle répondit à Harry quand il lui demanda si elle allait bien et s’il devait partir pour la laisser étudier. Le pauvre, elle n’allait pas le laisser errer dans la bibliothèque pour échapper à son amie. Bien qu’elle ne connaissait pas ladite amie, la blonde pensait qu’il n’était pas très avisé de forcer quelqu’un à travailler, ça ne donnait jamais rien de bon. La preuve, quand Blake sa meilleure amie, insistait pour qu’Ashton bosse avec elles, ils finissaient par se disputer. D’un autre côté, ses deux meilleurs amis se disputaient tout le temps à un tel point que ça en devenait lassant. Harry reprit la parole, lui demandant si elle voulait parler ou si elle voulait qu’il la laisse. Poppy ne put s’empêcher de le trouver adorable. Elle avait tendance à penser de chaque Gryffondor qu’elle connaissait. Un léger sourire rêveur se dessina sur ses lèvres alors qu’elle pensait à Ashton… Huh. Ne pas penser à lui maintenant.

« Eh bien… Comme tu vois, j’essaie désespérément de faire mon devoir de magie noire mais je suis affreusement nulle dans cette matière. Déjà que je n’étais pas excellente en DCFM, là c’est pire. En plus, il est à rendre pour demain, j’avais complètement oublié. Enfin, je ne veux pas t’ennuyer avec mes problèmes. »

Poppy lui fit un petit sourire avant de passer une mèche de ses cheveux derrière son oreille car cette dernière lui barrait le visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Harry J. Potter"

8ème année, présent.
8ème année, présent.


Parchemins : 548
Date de naissance : 17/12/1988
Date d'inscription : 14/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp:
Points:
1/705  (1/705)

MessageSujet: Re: Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]   Mer 11 Jan - 14:14

« Oui oui ça va. Et non ça ne me dérange pas, tu peux rester ici et te planquer de ta meilleure amie. Je serais muette comme une tombe, promis. »

Il sourit à Poppy en entendant qu'elle acceptait qu'il reste là pour se cacher. Oui bon c'était plus la peine de se mentir il se cachait bien d'Hermione. Il y avait des moments où elle frôlait l'obsession avec les études. Il était sûr que même certains serdaigles n'étaient pas obsessionnel à ce point. Quoi que à avoir l'état dans lequel se trouvait Poppy ce n'était pas si sûr que ça. Au moins la jolie serdaigle avait plus de compréhension que son amie. Tout le monde n'était pas fait pour étudier et malheureusement pour Hermione lui et Ron ne faisaient pas parti de cette catégorie de personnes.

« Eh bien… Comme tu vois, j’essaie désespérément de faire mon devoir de magie noire mais je suis affreusement nulle dans cette matière. Déjà que je n’étais pas excellente en DCFM, là c’est pire. En plus, il est à rendre pour demain, j’avais complètement oublié. Enfin, je ne veux pas t’ennuyer avec mes problèmes. »

Ok, si c'était pour demain qu'elle devait le rendre son devoir elle avait de quoi paniquer en effet. Il comprenait tout à fait qu'elle ait des problèmes avec son devoir de Démence, Connerie et Force du Mal. Lui aussi il avait passé un moment à se prendre la tête dessus. Il avait choisi une autre option au final. Au lieu de disserter sur les effets bénéfiques de la magie noire il avait disserter sur ses effets négatifs de son point de vue. Hermione l'avait aidé à tourner ses phrases pour que cela parait bénéfique aux yeux des Carrow. Il avait voulu le rendre tel qu'il était mais il avait cédé à sa meilleure amie qui s'inquiétait elle de ce qu'il pourrait lui arriver dans les cachots.

Il se pencha vers son sac qu'il avait emportait avec lui dans sa fuite et en sortit son propre devoir qu'il tendit à Poppy.


- Je sais que tu es une serdaigle et que tu n'apprécie certainement pas l'idée de copier mais tu peux le lire, si tu veux t'inspirer. Ils ont donné le même devoir à tout le monde je crois.

A croire que les Carrow s'étaient fixés comme but de faire aimer la magie noire à tout le monde. Ce n'était même plus un cours mais un endoctrinement. Il était rassuré dans un sens de voir que les devoirs étaient le seul soucis de Poppy. Il aurait pensé que c'était surtout le fait de découvrir son futur qui la perturbait. Un serdaigle restait un serdaigle apparemment.

- Sinon tu arrives à t'y faire? A ta présence à cette époque je veux dire.

Il pouvait tout à fait imaginer dans quel état se trouvait ceux venu du passé. Déjà que de voir débarquer son futur était difficile il n'osait pas imaginer ce que cela aurait du être si il s'était retrouvé dans le futur. Quelle horreur il aurait pu rencontrer son futur lui et le voir roucouler avec Malfoy!!!

_________________


Âme sensible ne pas cliquer :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]   Sam 4 Fév - 15:56


Le complot des cupidons


Le spectacle que donnait Poppy à cet instant précis était assez comique. Elle avait les yeux légèrement écarquillés et la bouche ouverte alors qu’elle regardait avec un air qui semblait assez ridicule le devoir qu’Harry lui tendait. Ses yeux se fixaient sur Harry une seconde avant de se baisser vers le papier puis de remonter. Harry. Le devoir. Harry. Le devoir. Harry. Et ainsi de suite. Est-ce qu’elle pouvait simplement prendre ce devoir, le lire et s’en inspirer pour rendre le sien ? Ce n’était pas bien. C’était même réprimandable. Elle n’était pas du genre à… tricher. Même si elle laissait Ashton le faire, elle n’aurait pas été prendre le devoir d’une autre personne pour s’aider à faire le sien. Mais d’un autre côté, eh bien… C’était les Carrow. Ces personnes n’étaient même pas qualifiées pour enseigner ! C’était des mangemorts. Des êtres vils qui torturaient les élèves. Et puis y avait-il vraiment des qualités dans la magie noire ? Poppy avait déjà feuilleté plusieurs ouvrages et les récits étaient tout sauf sympathique. La magie noire se servait des émotions les plus sombres, les plus douloureuses pour en retirer leurs forces. Ce n’était pas bien ! Et puis donner le même devoir à toutes années confondues montrait leur incompétence alors… C’était seulement parce qu’elle était désespérée, seulement pour ça. Elle tendit la main et attrapa le devoir avant de le ramener vers elle. Elle offrit un sourire sincère à Harry.

« Merci beaucoup Harry, tu me sauves la vie. Je suis désespérée. C’est vrai que normalement, je ne ferais jamais ça mais là, je ne vois pas comment je pourrais m’en sortir. »

Honnêtement, Serdaigle ou pas, Poppy n’était nullement courageuse et était prête à envoyer se faire voir l’étique pour ne pas se faire torturer par les mangemorts. Cette pensée la fit frissonner et elle commença à feuilleter le devoir d’Harry, remarquant qu’il était vraiment bien dirigé. Elle s’arrêta sur plusieurs phrases qu’elle trouva intéressantes, son cerveau commençant à tourner à toute allure quand la voix du Gryffondor la fit relever brutalement la tête. Elle le regarda un instant et tritura une de ses mèches de cheveux.

« A vrai dire… Je ne devrais pas te parler en ce moment. Ce n’est pas que je ne m’adapte pas mais je ne veux pas être ici. C’est mal tu comprends ? Même si on retourne dans nos temps en ayant tout oublié, on pourrait modifier notre passé ou notre futur et causer des dégâts irréparables. C’est pour ça que je m’étais faite la promesse de ne rester qu’avec ceux de mon époque mais c’est plus dire que prévu. La preuve, je suis là avec toi. Mais je ne devrais pas. Imagine que j’apprenne que… Qu’un de mes amis – Poppy pensa aussitôt à Ashton – soit mort. Un très bon ami. Je pourrais tenter de modifier son destin et je pourrais bouleverser le cours des choses. Enfin, je ne le ferais pas parce que ce serait trop grave mais je suis sûre que certains ne penseront qu’à eux et je ne les blâme pas mais ça pourrait avoir des conséquences irréparables… Et puis… Merlin Harry, je suis une amie de ton père. Tu imagines à quel point c’est bizarre ? Je connais James depuis que j’ai cinq ans peut-être même plus. Je l’ai vu agir comme un adolescent crétin qui découvre les hormones et mon Dieu, maintenant je parle de ça avec son fils… Wow ! Je crois que je devrais arrêter de parler avant de… Je vais me taire. »

Poppy se mordit la lèvre en réalisant à quel point elle avait parlé. Elle se savait bavarde mais là, ça frisait l’hystérie. Elle eut la décence de rougir et se replongea dans la copie du Gryffondor comme si soudainement, c’était la huitième merveille du monde.
Revenir en haut Aller en bas

Oh it's "Contenu sponsorisé"





MessageSujet: Re: Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le complot des cupidons [Pv Poppynette la serdaigle ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» MATCH #3 - POUFSOUFFLE vs SERDAIGLE
» LE COMPLOT NE PASSERA PAS
» HAITI COMPLOT CONTRE ET POUR LA DERIVE !PATI DE PWOBLEM ET DE SOLUTIONS
» Les préfets de Serdaigle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAMN IT HOGWARTS ::  :: 
Time Wizards
-