Partagez | 
 

 Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Mar 20 Déc - 14:12


Serdaigle un jour
Serdaigle toujours


Poppy n’arrivait pas à dormir. Comment aurait-elle pu dormir alors que dehors les éléments semblaient se déchainer sur Poudlard ? Comment aurait-elle pu dormir alors qu’une tempête se déchainer dans son cœur à elle ? Les éclairs qui éclataient dehors n'étaient rien en comparaison de la douleur qui déchirait son coeur et le tonnerre qui grondait n'était qu'un léger claquement de porte face au fracas de son âme. La jeune femme se retourna à nouveau dans son lit et enfouit sa tête dans son oreiller. Elle luttait de toute ses forces contre elle-même. Elle ne devait pas se lever, elle ne devait pas courir le retrouver. De toute façon, il était très certainement parti depuis longtemps. Il n'était pas dû genre à attendre éternellement. Quand il avait vu qu'elle ne viendrait pas, il avait dû hausser les épaules et regagner la tour de Gryffondor et quand demain viendrait, il lui demanderait pourquoi elle n'était pas venue. A cette question, elle hausserait simplement les épaules et s'excuserait en disant qu'elle avait commencé à lire un livre et qu'elle s'était endormie. Il ferait semblant d'être outré et elle, elle ferait semblant de ne pas avoir envie de pleurer alors que ses larmes ne demanderaient qu'une chose : sortir.

L'histoire était à la fois horriblement banal mais délicieusement interdite. Poppy avait toujours été une fille droite, intègre, intelligente, souriante, qui s'inquiétait du bien-être des autres et qui savait trouver le mot juste. Face aux salauds finis que cette planète portait, la Serdaigle méritait le bonheur sans aucun doute mais le destin avait tendance à être ironique et s'il avait offert à la blonde un de plus beaux cadeaux que la Terre puisse porter, il lui avait aussi donné une malédiction. Poppy avait toujours pensé que l'amour était quelque chose de précieux et elle avait rêvé au prince charmant des dizaines et des dizaines de fois de mille façons différentes. Parfois, elle s'était demandée si le seul but de son existence n'était pas de trouver l'amour. Sans ça, la vie aurait été pâle, sans intérêt. Cela n'aurait pas valu la peine d'être vécu. Heureusement ou malheureusement, la jeune femme avait rencontré l'amour. C'était arrivé de façon inattendue, inopportune, sans même qu'elle ne s'en aperçoive.

Elle n'était pas sûre de pouvoir dire quand cela avait commencé, elle espérait juste que cela finirait par se terminer parce qu'elle souffrait. Si elle devait absolument dire quand tout cela avait débuté, elle aurait dit : quand je l'ai rencontré. Le 1er septembre 1971. Sa première rentrée à Poudlard. Dans le train, elle s'était retrouvée dans un compartiment avec deux sorciers meilleurs amis d'enfance. Blake et Ashton. Ils s'agissaient déjà en couple et personne n'avait été surpris de les voir se tenir la main. Blake était une personne enjouée, une vraie tornade qui selon certains élèves ne jurait que par son nombril. Poppy pensait juste que Blake était ce genre de personne qui avait beaucoup d'amour à donner et qui voulait le meilleur pour ses proches si bien qu'elle en faisait trop. Ca ne la rendait que plus attendrissante. C'était sa meilleure amie. Ashton lui était la personne je-m'en-foutisme par excellence qui ne faisait que ce qui lui plaisait mais qui avait un coeur énorme. Ils étaient devenus ses meilleurs amis. Mais Ashton... Ashton avait ce quelque chose qui faisait battre le coeur de Poppy bien trop vite. Elle en était tombée folle amoureuse.

Tomber amoureuse du copain de sa meilleure amie. C'était tellement risible mais chaque minute qui passait blesser Poppy au plus profond de son être. Le plus douloureux était de voir qu'Ashton était la fois si proche et si loin en même temps. Elle ne pouvait pas l'atteindre parce qu'il était le petit ami de Blake mais d'un autre côté, Ashton venait vers elle. Ils étaient comme des aimants, ils ne pouvaient pas se passer l'un de l'autre et la blonde se demandait parfois si ces sentiments n'étaient pas réciproques. Presque tous les soirs, Ashton et Poppy se rejoignaient dans une salle du septième étage et discutaient. Ils parlaient de tout et de rien. Ils riaient, se taquinaient Il la faisait rire et dans des moments où elle était trop proche de lui, elle rêvait de ses lèvres contre les siennes. Et puis aujourd'hui, pendant un cours qu'elle avait eu en commun avec les Gryffondors, elle avait reçu deux mots. Un d'Ashton qui lui donnait rendez-vous le soir même (et elle savait que c'était mal parce qu'ils faisaient cela dans le dos de Blake) et un autre de Blake. Un mot qui lui avait fait mal, très mal. Je sais que tu ne veux pas entendre parler du futur mais je crois que plus tard, Ashton et moi on est mariés ♥♥♥. La brune avait fermé douloureusement les yeux et avait eu dû mal à cacher ses sentiments toute la soirée. Au final, elle avait été incapable de rejoindre Ashton.

Et maintenant, elle était incapable de dormir, elle avait envie de pleurer et sa mère lui manquait terriblement. Elle se rappela de ce que cette dernière lui avait dit quand elle était partie pour Poudlard. Si je te manque trop, tu n'as qu'à imaginer que je suis là. Je te prendrais dans mes bras et je t'amènerais un verre de lait chaud pour réchauffer ton coeur. Poppy ferma les yeux et imagina la chaleur de sa mère, l'odeur de son parfum et se laissa bercer par ses souvenirs. Au final, elle se dit qu'un verre de lait chaud lui ferait du bien. Elle passa une laine sur son pyjama et enfila ses chaussons avant de s'éclipser du dortoir des Serdaigles pour rejoindre les cuisines. James lui avait montré l'emplacement.

Il lui fallut une dizaine de minutes pour rejoindre les cuisines. Après avoir chatouillé la poire, elle entra à l'intérieur et fut soulagée de voir les lumières s'allumer aussitôt. Un elfe arriva, trainant un peu, elle avait dû le réveiller et elle se sentit coupable.

« Euh excusez-moi… Je ne voulais pas vous déranger mais je me demandais si j’aurais pu avoir un verre de lait chaud. »
« Tout de suite mademoiselle ! »

Poppy le remercia et attendit qu'il revienne avec ce qu'elle lui avait demandé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Victoire Weasley"

Professeur de Sortilèges
Professeur de Sortilèges


Parchemins : 2444
Date d'inscription : 18/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Mar 20 Déc - 15:13

Aimer, c'est donner des ailes à son coeur!
Cela faisait maintenant 1 mois que Victoire passé ses journées ainsi que ses nuits dans le Poudlard du passé. Et cette nuit là, été une nuit comme toutes les autres pour Victoire. Depuis quelques temps, elle se retrouvait souvent toute seule dans son grand lit pour dormir. Et ce n'était pas franchement quelque chose qu'elle appréciait, bien au contraire... Elle aurait plutôt préféré les passer au creux des bras de celui qu’elle aime. Malheureusement, Ted était beaucoup trop occupé en ce moment avec son travail d'Auror. Cela faisait années maintenant qu'ils étaient ensemble ils s’étaient rencontré lors de leurs études malgré qu’ils ne fassent pas partit de la même maison, cela ne les avaient pas empêché de tomber fou amoureux l’un de l’autre. Au fond d'elle, Victoire espérait que Ted la demande enfin en mariage un jour prochain. C’est vrai, elle savait qu’il était l’homme de sa vie, son cœur ne battait que pour lui. Il faut avouer que Victoire Lupin c’est pas mal comme petit nom, non ??? Peut-être rêvait-elle un peu trop, ils n’en avaient jamais vraiment parlé, elle ne savait pas ce que Ted pensait du mariage. Etait-il pour, était-il contre ??? Rien ne lui permettait de savoir ce qu’il en pensait !

Mais avec ce voyage totalement imprévu dans le passé, toute leur vie avait été bousculée. Victoire n'avait plus vraiment de repères, ce passé dans lequel ils avaient fait irruption était tellement différent de son présent à elle, enfin du futur quoi!!! Bien sûr, elle connaissait presque tout le monde, notamment ses parents, les membres de sa famille, Harry, Hermione, les membres de l’Ordre du Phoenix qui avaient survécus... mais pas de la même manière que dans le futur! Ils étaient censés être plus vieux, être leurs parents, être là pour les aider, mais là c'était presque le contraire! C'est vrai, ils avaient atterrit à un moment critique de l'histoire de leur monde. Rien n'était encore réglé, Lord Voldemort tenté de prendre le pouvoir, et aucun d'entre eux ne savaient encore qu'ils allaient le vaincre. Bien sur venant du futur, elle et ses camarades ne devaient absolument rien révéler, mais malheureusement cela était impossible, il fallait qu'ils soient francs avec les personnes qui les entouraient, ils ne pouvaient pas leur mentir...

Tout était tellement différents, étrange, ce monde lui paraissait triste par rapport au sien… A force de penser, elle ne c’était pas rendue compte que les heures avaient tournées sans qu’elle ne s’endorme… Et bien sur, la nuit était déjà bien avancée, mais pour ce qui était du sommeil, il ne se présentait pas à sa porte… Victoire se tournait et se retournait encore et encore dans ses draps, elle ne supportait pas de rester comme ça à attendre le sommeil. Elle prit donc la décision de se lever, par-dessus sa nuisette, elle enfila une cape noire, et des pantoufles, puis elle sortit de sa chambre et prit la direction des cuisines. Elle faisait attention à ne croiser personnes et surtout à ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller les personnages des tableaux qui devaient tous dormir profondément à cette heure là ! Au bout d’une quinzaine de minutes, elle arriva enfin devant la poire, qu’elle chatouilla et put enfin pénétrer dans un de ses lieux favoris ! La nourriture à Poudlard était toujours délicieuse et les elfes étaient toujours près à préparer de quoi rassasier les fringales de la nuit ! Et oui ce n’était pas la première fois qu’elle se rendait dans les cuisines à une heure si tardive ! Mais elle remarqua que pour une fois, elle n’était pas seule !

-Bonjour Poppy ! Je ne pensais pas te rencontrer ici en pleine nuit !

Victoire souriait à la jeune femme qui attendait certainement un petit quelque chose à boire ou à manger. Elle s’installa sur une chaise près de Poppy, puis se tourna vers l’elfe qui revenait avec un verre de lait chaud ! Elle souria à cette créature et lui demanda ce qu’elle désirait !

-Bonjour, désolée de venir un énième fois te déranger durant la nuit, mais je n’arrive pas à fermer l’œil… Pourrais-je avoir ce délicieux chocolat chaud que j’ai eu le plaisir de goûter la fois précédente s’il te plaît ?

Sans rien dire et après avoir fait une petite révérence, l’elfe repartit afin de préparer ce que Victoire venait de lui demander… La jeune professeur se retourna alors vers la jeune femme qui se trouvait déjà dans la cuisine à son arrivée !

-Toi aussi tu as un petit creux ???

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Mar 20 Déc - 18:19


Serdaigle un jour
Serdaigle toujours


Poppy décida au bout de quelques secondes de s'asseoir au lieu d'entendre comme une idiote en plein milieu des cuisines (qui en plus étaient grandes) que l'elfe revienne. Il y avait de grandes tables comme dans la Grande Salle où Poppy imaginait les elfes s'affairaient pour préparer le diner. Elle remarqua néanmoins en s'asseyant que la table était beaucoup plus basse et elle supposa que c'était normal puisque les elfes debout peinaient à dépasser les un mètre. Comme les elfes ne passaient pas leur temps à rêvasser, il n'y avait pas beaucoup de chaises. Elles étaient éparpillées un peu partout, aux quatre coins de la pièce. Elle soupçonna les elfes de bouger les chaises dès qu'elles étaient sur le chemin d'un claquement doigt. Elle avait déjà vu une de ses créatures faire de la magie et les trouvait impressionnante. Elle pensait sincèrement que les elfes auraient dû être mieux traités et ne leur avait jamais manqués de respect. Ils étaient dotés d'intelligence donc devaient être considérés comme n'importe quel être vivant. Elle reporta son attention sur l'agencement de la pièce. Il y avait une grande cheminée qui faisait sans doute office de four qui donnait à l'endroit - avec le mur en pierres - un aspect très médiéval. Après tout, ils étaient dans un château. Tout le long des murs, il y avait des placards et des étagères où reposaient les aliments. Certains brillaient d'une légère lueur bleuté, signe qu'un sort réfrigérant avait été lancé. Les sorciers n'avaient pas l'électricité et la plupart de ses camarades ne savaient pas ce qu'étaient un réfrigérateur. Certains confondaient cela avec les radiateurs. Un léger sourire étira les lèvres de Poppy. A regarder autour d'elle, elle avait fini par se changer un peu les idées et avait laissé pour quelques minutes les pensées déprimantes au placard.

La blonde n'entendit donc pas le portrait s'ouvrir de nouveau et sursauta brusquement quand elle entendit quelqu'un l'appeler par son nom. Elle se retourna violemment pour tomber sur le professeur Weasley, qu'elle connaissait aussi rapidement sous le nom de Victoire, qui enseignait en parallèle avec le professeur Flitwick les enchantements et les sortilèges. Elle n'écoute pas vraiment ce qu'elle lui, tout ce que la Serdaigle retint c'était qu'elle était en présence d'un professeur en dehors du couvre feu, dans une salle strictement interdite aux élèves et qu'elle allait avoir des problèmes. Certes, elle avait discuté un peu avec sa professeure après quelques cours et le courant était plutôt bien passé. Mais elle restait son enseignante même si leur différence d'âge n'était pas très grande. En fait, Poppy était logiquement beaucoup plus vieille qu'elle. Mais tout ce qui se passait en ce moment n'était pas logique alors... Soudain, l'elfe la sortit de son état de grande panique en lui tendant son verre de lait. Poppy rougit brusquement, c'était légèrement voire carrément enfantin de boire un verre de lait chaud mais sa mère lui manquait vraiment. Elle écouta vaguement Victoire demander un chocolat chaud à l'elfe alors qu'elle essayait de trouver une bonne excuse qui expliquerait pourquoi elle était là alors qu'elle aurait dû être dans son dortoir. D'un côté, Victoire était gentille et elle ne la punirait sans doute pas trop méchamment. Et puis c'était une ancienne Serdaigle... La sorcière était perdue dans ses hypothèses quand l'enseignante reprit la parole. Elle lui demanda si elle avait un petit creux. Poppy fut légèrement étonnée. Elle n'allait rien dire sur sa présence tardive ici ? Le soir en plein milieu de la nuit ? Elle toussota légèrement pour cacher sa gêne avant de répondre.

« Euh... Non pas vraiment... Je... Quand j'ai le moral dans les chaussettes, ma maman m'apporte toujours un verre de lait chaud... J'étais un peu nostalgique ce soir et j'aurais aimé qu'elle soit là mais... »

Elle eut un petit sourire pâlot avant de finalement décider à tremper ses lèvres dans la boisson chaude alors qu'elle voyait du coin de l'oeil l'elfe revenir avec le chocolat que Victoire avait demandé puis repartir en bâillant. Il allait certainement aller se recoucher pensa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Victoire Weasley"

Professeur de Sortilèges
Professeur de Sortilèges


Parchemins : 2444
Date d'inscription : 18/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Mar 20 Déc - 18:58

En faisant quelques pas dans la pièce ou elle venait de pénétrer, Victoire laissa son regard flâner autour d'elle. La cuisine était immense, toute en pierre, avec une magnifique cheminée qui devait aussi servir de four! De plus, elle était extrêmement bien équipée, cuisinière dernier cris de l'époque, réfrigérateurs, placards remplit de tas de nourritures... Les grandes tables qui s'y trouvaient était à la hauteur des elfes, beaucoup plus petite que des tables normales. En s'asseyant, Victoire ne put que remarquer qu'elle ne se trompé pas, elle trouva la chaise beaucoup plus basse qu'a l'accoutumé! La jeune professeur reposa son regard sur son élève, qui semblait plutôt effrayé alors que dans le cycle de la vie normal, Poppy était censé être beaucoup plus vieille!

Victoire se doutait que malgré le fait qu'elle vienne du futur, la jeune fille devait se sentir mal à l'aise en présence d'un professeur! En effet, il leur était strictement interdit de se rendre dans les cuisines et de plus en plein milieu de la nuit. Poppy enfreignait deux règles de Poudlard et normalement, en bon professeur qui doit montrer l'exemple à ses élèves. Victoire aurait dût la réprimander, lui faire une leçon de morale, lui expliquer qu'elle n'avait aucunes raisons de se retrouver ici à cette heure-ci. Elle aurait certainement dût aussi lui enlever des points, mais elle n'en ferait rien, elle voyait bien que la jeune femme n'était pas dans son état normal. Et elle ne voulait pas l'attrister plus qu'elle ne l'était déjà, et puis elle sortait elle aussi de la maison Serdaigle, alors...

Poppy prit enfin la parole, elle était bien gênée, cela se remarqué car elle avait toussé avant de prononcer une phrase! Alors Victoire pour lui donner confiance, lui souria! Elle appréciait cette jeune femme, elles avaient apprit à se connaitre un peu en discutant après des cours, et Victoire c'était rendue compte qu'elles avaient toutes les deux de nombreux points communs!!!

« Euh... Non pas vraiment... Je... Quand j'ai le moral dans les chaussettes, ma maman m'apporte toujours un verre de lait chaud... J'étais un peu nostalgique ce soir et j'aurais aimé qu'elle soit là mais... »

Victoire écouta attentivement son élève, lui souriant. Puis elle récupéra la tasse de chocolat chaud que venait de lui apporter l'elfe, elle le remercia, lui faisant un grand sourire! L'elfe repartit en baillant, il allait surement retourner se coucher, mais la jeune professeur savait qu'il leur apporterait d'abord de quoi grignoter, elle avait l'habitude que ces petits être adorable face cela!

-Oh, je ne te demande pas d'explication sur ta présence ici, ne t'inquiète pas, personne ne saura que je t'ai vu ici!

Après ces quelques mots, Victoire trempa ses lèvres dans son chocolat chaud et en bu une gorgée. Ça faisait un bien fou, elle ferma les yeux en laissant le lait descendre doucement dans sa gorge! Puis elle replongea son regard dans celui de la jeune fille fasse à elle.

-Ça n'a pas l'air d'aller très fort, si tu as besoin de parler Poppy, je peux t'écouter!

Elle avait le temps, c'est vrai elle n'arrivait pas à dormir, alors autant passer un bon moment en compagnie de son élève, qui avait certainement besoin de quelqu'un qui soit à son écoute. Victoire posa sa main sur celle de la jeune femme qui était posée sur la table. Elle voulait lui montrer qu'elle n'avait pas de crainte à avoir, et qu'elle pouvait se confier à elle sans problèmes!

Alors que la jeune femme allait reprendre la parole, l'elfe réapparu avec une assiette de cookies! Ils étaient vraiment adorables ces elfes, ils pensaient toujours à tout!!!

-Merci, pour les cookies, et encore désolée de t'avoir réveillé!

L'elfe les salua d'une révérence, avec semble-t-il un petit sourire. Victoire, le regarda repartir, puis son regard se repose sur Poppy qui semblait enfin décider à lui parler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Mer 21 Déc - 13:17


Serdaigle un jour
Serdaigle toujours


Poppy avait décidé de fixer ses chaussons comme s'ils étaient la huitième merveille du monde après avoir fini de parler. Elle avait reposé le verre sur la table qui était un peu trop chaud pour être tenu plus d'une minute sans se brûler. Elle jouait avec ses doigts, les entremêlant, les tordant avant d'arrêter quelques secondes puis de recommencer, nerveuse. La jeune femme n'était pas vraiment à l'aise quand elle était avec des personnes qu'elle ne connaissait pas trop. Quand elle était avec des amis très proches, Poppy se lâchait sans problème. Elle était bavarde (si bien qu'il était parfois impossible de la stopper dans son élan), elle riait sans arrêt, affichait sans arrêt ses fossettes à force de sourire, elle était aussi câline, cherchant le contact pour la rassurer, pour se sentir entourer et dans les meilleurs moments de forme, elle faisait la folle, amusant son entourage. Mais lorsque Poppy n'était pas cent pour cent à l'aise avec la personne en face d'elle, elle était tout de suite plus timide, elle avait tendance à bafouiller, elle se repliait sur elle-même et faisait tout pour ne pas attirer l'attention sur elle. Cela venait sûrement de son enfance douloureuse. Elle avait fait preuve de capacités magiques de bonheur mais n'avait aucune idée de l'existence du monde sorcier. Elle était née moldue et à cause de cela, elle avait été forcée de subir les railleries de ses camarades. De ces moqueries était né un sentiment de malaise. Elle avait parfois peur de gêner, d'être trop et se faisait souvent discrète. Poppy retint un soupir alors qu'elle se disait qu'elle pourrait peut-être finir rapidement son verre quitte à se brûler la langue et partir le plus rapidement pour ne pas rester dans cette position inconfortable.

La blonde n'eut cependant pas le temps de mettre son plan à exécution puisque Victoire reprit la parole en la rassurant. Elle se tairait sur ce qu'elle avait vu. Silence radio. Poppy une certaine tension s'envoler alors qu'elle se retenait à nouveau de soupirer bruyamment. Elle regarda la jeune femme boire une gorgée de son chocolat chaud. Au vu de son expression, il avait l'air délicieux. Enfin, ce n'était pas vraiment une surprise. Les elfes de Poudlard étaient bien incapables de faire quelque chose de mauvais. Ca devait être génétique ou quelque chose comme cela pensa la blonde. En tout cas, depuis qu'elle était à Poudlard, elle n'avait jamais eu l'envie de se plaindre d'un plat raté ou autre. Leur tarte au citron meringuée était un délice et peut-être que si l'elfe n'était pas parti se coucher, elle lui en aurait demandé une part. Quoique non, ils ne devait pas y en avoir en stock, il aurait donc fallu qu'il lui en prépare une ce qui lui aurait pris du temps. Elle ne voulait pas être responsable du manque de sommeil d'un des elfes, elle se serait sentie coupable. Et puis de toute façon, elle se serait endormie avant qu'elle soit prête. Elle chassa donc cette idée et revint dans la réalité alors que Victoire lui proposait de se confier si elle avait des problèmes.

Poppy se sentit touchée de la proposition mais elle savait d'avance qu'elle la déclinerait poliment. Elle ne connaissait pas encore assez Victoire pour lui parler de ses problèmes et puis elle n'oubliait pas qu'elle était sa professeur malgré tout ce qu'elle pouvait dire. Elle allait lui répondre mais elle fut vaguement distraite par le retour de l'elfe qui avait ramené des cookies. A première vue, Victoire semblait une habituée des visites nocturnes dans les cuisines. Elle écouta la blonde remerciait l'elfe et elle le vit repartir en pensant cette fois avec certitude qu'il allait se coucher. Quand il fut sorti de son champ de vision, elle reporta son attention sur Victoire et lui fit un sourire timide.

« C'est gentil mais je vais bien. J'ai juste eu un petit coup de blues. Voilà tout. Ce n'est pas facile de changer d'époque. Surtout avec les temps qui courent. »

Et puis, sans pouvoir s'en empêcher, Poppy fit quelque chose qu'elle s'était promise de ne jamais faire mais les mots s'échappèrent de sa bouche avant qu'elle ne le calcule vraiment.

« Est-ce que dans votre époque, la guerre est terminée ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Victoire Weasley"

Professeur de Sortilèges
Professeur de Sortilèges


Parchemins : 2444
Date d'inscription : 18/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Mer 21 Déc - 13:51

Poppy paraissait vraiment très mal à l'aise en présence de notre blondinette venue tout droit du futur! En effet, l'étudiante fixé intensément ses chaussons, elle semblait très concentré, on aurait put croire qu'elle les admirés! Mais ce n'était pas le cas, elle fuyait le regard de Victoire, et surtout la discussion que la professeur essayait d'engager! Bien sur elle comprenait que la jeune femme n'ait pas envie de se confier à elle, elle était à la fois son professeur, mais aussi et surtout une inconnue venant tout droit d'un futur très lointain! Il y avait deux génération d'écart, Poppy était de la même époque que les grands parents de Victoire! Et oui, il ne fallait pas les juger à leur apparence, elles étaient toutes deux de très jeune femmes, belle, charmante, mais d'univers différents... Malgré tout cela, Victoire savait très bien que Poppy n'était pas du genre timide et qu'elle ne tarderai certainement pas à commencer à parler!

Victoire tenait sa tasse entre ses mains, soufflant doucement sur le chocolat chaud, elle attendait que Poppy se décide enfin à lui répondre! Cette dernière sembla tout de même plutôt soulagée lorsque la professeur lui assura qu'elle ne dirait rien de ce qu'elle venait de voir! C'est vrai, elle devait rassurer la jeune fille, Victoire n'était ici que depuis un mois, et elle préféré profiter des rencontres qu'elle faisait plutôt que de se mettre les gens à dos. C'est vrai, elle avait une chance unique de se retrouver ici, c'était la première fois que cela arrivé à des sorciers, elle pouvait profiter de rencontrer des gens qu'elle n'aurait jamais put voir dans son présent à elle!!!

Après que l'elfe soit venu leur apporté des cookies et qu'il reparte, Poppy sembla étonné de le voir faire ça! Mais voilà, tout avait une explication! Et oui, depuis quelques temps Victoire venait asses souvent dans les cuisines en pleines nuit pour prendre un encas! Sans Ted auprès d'elle, elle avait toujours du mal à dormir, alors plutôt que de rester à se tourner et se retourner dans ses draps, elle préféré se lever, et parfois même, elle prenait un livre et terminé sa nuit à préparer ses futurs cours! Victoire voulant être gentille et surtout voulant réconforter la jeune fille en face d'elle lui proposa de rester à son écoute et de l'aider à résoudre ses problèmes en étant l'oreille attentive dont elle avait besoin!

« C'est gentil mais je vais bien. J'ai juste eu un petit coup de blues. Voilà tout. Ce n'est pas facile de changer d'époque. Surtout avec les temps qui courent. »

Mais la jeune femme refusa l'offre poliment. C'était compréhensible, bien sur... Victoire regrettait d'être allait aussi vite, c'est vrai elles ne se connaissaient que très peu... Après ces quelques mots, Poppy sembla se mettre à réfléchir, elle devait chercher ses mots... Notre jeune professeur de sortilège se demanda bien ce qui la faisait autant réfléchir, et commençait à avoir peur de sa question^^

« Est-ce que dans votre époque, la guerre est terminée ? »

Et voilà, Victoire aurait dût s'en douter... Mais comment allait-elle donc faire pour ne pas tout lui dévoiler, c'est vrai elle ne voulait pas changer le futur... Il ne fallait pas le changer, ce ne serait pas bon pour eux, il fallait que tout reste pareil, identique...

-Et bien, je ne peux pas te dire grand chose, je n'ai pas envie de changer le futur, ce ne serait bon pour personne... Tu sais, j'ai peur qu'après les gens n'agissent pas comme c'était prévu. Je peux juste te dire que dans mon époque tout est bien différent, le bien règne, mais il y a toujours des êtres proches des ténèbres... Malheureusement, il faut de tout pour faire un monde, le bien comme le mal...

Victoire avait pourtant très envie d'en parler avec Poppy, elle avait besoin de se confier à quelqu'un. Oh, bien sur elle en parlait avec ceux qui avaient atterrit ici, mais c'était tellement différent... Et puis, peut-être que finalement ce retour dans le passé devant leur permettre de changer le cours de l'histoire, et peut-être même de sauver des personnes... Il fallait qu'elle sache ce que pensait Poppy de tout ça, c'est vrai, elle aussi avait fait un bon dans une époque qui n'était pas la sienne...

-Tu penses quoi toi de ton bond dans ton futur?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Mer 21 Déc - 15:35


Serdaigle un jour
Serdaigle toujours


Poppy avait donc regretté sa question au moment même où elle l'avait posée mais c'était trop tard. Les mots planaient autour d'elle alors qu'elle réalisait ce qu'elle venait de faire. Même si ce n'était qu'une simple question - quelques mots - pour la rassurer, Poppy s'était promise de ne pas poser de questions sur le futur. Elle ne voulait pas savoir ce qui allait se passer. Elle avait déjà appris trop de choses à son goût. Par exemple que Lily Evans - une amie de James qui était en fait bien plus qu'une amie dans le coeur du Gryffondor - allait mourir. Rien que d'apprendre cela avait paralysé la jeune femme pendant plusieurs minutes. Certes, elle n'était pas la meilleure amie de cette fille mais elle la connaissait et imaginer qu'elle allait mourir lui avait donnée envie de vomir. Leur promo, sa promo, allaient affronter d'après ce qu'elle avait compris la première vague destructrice du Seigneur des Ténèbres. A son époque, en 1976, elle en avait vaguement entendu parler à travers les journaux mais rien ne laissait présager que ce serait aussi grave, aussi sombre. Est-ce que le ministère avait filtré les informations pour ne pas alarmer la population ? Elle n'en savait rien mais vingt ans plus tard, la réalité lui avait soudainement sautée à la gorge et elle n'était pas prête pour cela.

Et puis, il y avait tous ses autres problèmes. Blake et Ashton. Leur futur, le sien. Imaginer qu'ils puissent leur être arrivés quelque chose la rendait malade d'avance et elle savait qu'elle n'aurait pas pu s'en relever. Même sa mort à elle la terrifiait moins. Et puis, il n'y avait pas que cela. Elle avait peur de connaître son futur, ceux de ses amis, mort ou pas mort. Avec tout ce qu'elle ressentait, tout ce qui ne se passait pas avec Ashton et Blake, elle avait peur de découvrir qu'ils étaient mariés plus tard ce qui lui briserait le coeur. Ou alors, elle avait peur de voir qu'elle avait fini par sortir avec Ashton, qu'ils étaient peut-être mariés, qu'ils avaient des enfants et que Blake avait eu le coeur brisé. Elle n'était pas prête à ce que sa meilleure amie découvre la vérité sur ses sentiments.

Son coeur se serra douloureusement et Poppy sentit avec effroi et aussi avec désespoir les larmes montaient à ses yeux. C'était impressionnant toute l'eau qu'elle pouvait verser. Heureusement pour elle, Victoire prit la parole et lui changea efficacement les idées. Poppy fut rassurée de voir la jeune femme ne pas vouloir lui en dire trop, certains du futur s'en donnaient à coeur joie et racontaient tout et n'importe quoi. La maturité de sa professeure était la bienvenue. Et ses paroles apaisèrent ses craintes dans son coeur. Dans le futur, tout allait mieux. Ca n'était pas parfait, ça ne pourrait jamais l'être mais au moins, ce n'était plus la guerre. Poppy était une personne pacifiste qui avait horreur des conflits. Cette fois la jeune femme ne retint pas son soupir de soulagement. Victoire enchaina aussitôt avec une autre question et cette fois, Poppy n'hésita pas une seconde à lui répondre.

« J'aurais aimé qu'il n'ait jamais lieu. Je sais que quand on retournera dans nos époques, on oubliera ce qu'on a découvert ou du moins nous, ceux qui viennent du passé et ceux de cette époque. Mais même, je ne veux rien savoir du futur. De mon futur. Si c'est pour connaître la date de ma mort ou celle de mes proches, je préfère rester ignorante. J'ai déjà appris la mort d'une personne que je ne connaissais, je ne veux pas en savoir plus. J'aimerais me boucher les oreilles comme une petite fille pour ne rien entendre. »

Poppy rougit un peu en réalisant qu'elle avait parlé plus que ce qu'elle ne pensait mais finit par se dire que ce n'était pas grave. Victoire était une personne en qui elle pouvait avoir confiance.

« Et toi... Euh vous. Je veux, vous êtes contente de ce bond dans le temps ou bien vous auriez préféré rester dans votre époque ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Victoire Weasley"

Professeur de Sortilèges
Professeur de Sortilèges


Parchemins : 2444
Date d'inscription : 18/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Mer 21 Déc - 16:19

Victoire espérait vraiment avoir rassuré Poppy avec ses paroles! Elle ne voulait pas que la jeune femme lui en veuille de dire des choses qu'elle ne souhaitait pas savoir et surtout pas entendre!!! Victoire ne voulait pas dévoiler trop de choses sur le futur, elle savait que ça ne ferait pas de bien aux gens d'apprendre ce qu'ils leur étaient arrivé. Ou ce qui était arrivé à leurs ami(e)s, famille... C'est vrai, pour le moment, ils vivaient leurs vies sans se poser de questions. C'est tout ce qui devait se passer, chacun trace sa propre route comme il le désir, il ne doit pas faire en fonction de ce qu'il apprend de sa vie futur, non! Tout devait rester comme ça c'était passé jusqu'à la venue du passé et du futur dans le présent du célèbre Harry Potter!!!

Voyant que la jeune femme face à elle avait les larmes qui lui montaient aux yeux... Qu'avait-elle dit qu'il ne fallait pas??? Victoire n'aurait pas dût lui demander ce qu'elle pensé de son bond dans le futur. C'était ça qui l'avait rendue triste... Elle expliqua à la jeune professeur, pourquoi elle aurait aimé que cela n'arrive jamais. Bien sur elle comprenait que le fait d'apprendre des choses sur son futur, sur celui de ces camarades qui l'avaient accompagnés avaient pût la rendre triste, et la blesser même. Mais voilà, c'était comme ça que ça se passait, certainement personnes venues du futur n'arrivaient pas à tenir leur langues, tout comme ceux vivant dans l'époque ou ils avaient atterrit.

« Et toi... Euh vous. Je veux, vous êtes contente de ce bond dans le temps ou bien vous auriez préféré rester dans votre époque ? »

Les paroles de Poppy, interpellèrent Victoire. Était-elle contente de ce bond dans le temps... La jeune femme ne pût réprimer un rire nerveux, elle regarda autour d'elle, se raclant la gorges. Avant d'en venir au sujet de sa question, il fallait qu'elle mette les choses au point avec Poppy!

-Ecoute Poppy, tu est censée être plus vieille que moi, enfin à mon époque en tout cas, alors je t'en prie, ne me vouvoie pas! Nous avons presque le même âge alors dis moi tu!!!

Victoire, reprit sa tasse entre ses mains, elle souffla délicatement sur le chocolat encore trop chaud, puis en bu une petite gorgée! Elle croqua ensuite dans un cookies, qui était vraiment délicieux, comme toute la nourriture qu'elle avait le plaisir de pouvoir manger à Poudlard! Elle se re-concentra sur la question de Poppy!

-Je te comprends, c'est vrai, si moi aussi j'avais appris des choses comme ça, je ne l'aurais pas supporté. Tu veux vivre ta vie en traçant ta propre route, sans savoir ce qui se passe dans l'avenir, c'est tout à fait normal... Mais voilà, il y en a qui parlent trop... Pour ma part, j'aimerais beaucoup me confier à quelqu'un, pouvoir parler sans craintes, mais en ce moment cette personne, enfin mon petit ami est trop occupé à cause de notre venues ici... Je me sens plutôt seule...

Elle se plongea dans ses pensées, elles allèrent toutes vers Ted. Il lui manquait horriblement, elle détestait le fait d'être arrivé ici, et surtout d'être séparée de lui à cause de sa surcharge de travail. Même si elle faisait de belles rencontres, il lui étaient difficile de se faire à cette vie, si différente de la sienne. Rencontrer des gens qu'elle n'aurait jamais dût voir, les parents de Ted par exemple... Toute sa vie était bousculée...

-En ce moment, je n'ai besoin que d'une seule personne, Ted... Mais ce bond dans le temps nous éloigne, il a tellement de travail, je sais que c'est pour arriver à nous ramener chez nous, mais quand même, j'ai besoin de lui!!!

Victoire termina son cookies, les larmes aux yeux, elle se sentait trop seule, mais voilà, elle devait prendre son mal en patience!

-En tout cas, je suis ravie de t'avoir rencontré! Tu est une jeune femme très gentille et surtout j'aime ta façon de penser, tu me ressembles un peu en fait! Comme moi tu désires que le futur reste inconnu!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Lun 2 Jan - 15:23


Serdaigle un jour
Serdaigle toujours


En 1966, Poppy avait eu son premier béguin. Elle avait six ans et venait de rentrer à l’école. Il y avait ce garçon très populaire que tout le monde aimait parce qu’il était une tête forte qui faisait tourner en bourrique le professeur. Il était invité à tous les anniversaires et n’invitait au sien que ceux qu’il considérait comme étant cool. En soi, c’était le futur crooner, qui aurait cinquante pour cent de mettre une fille enceinte au lycée ou/et d’attraper une maladie sexuellement transmissible. C’était l’antithèse même du prince charmant mais la société arrivait dans une époque où les jeunes filles tombaient amoureuses du mauvais garçon (on ne pouvait que penser à West Side Story) et Poppy avait eu le béguin pour le garçon. Néanmoins, c’était un peu la loi de la jungle, la chaîne alimentaire. Les plus populaires en haut qui s’amusaient des proies faciles. Et Poppy qui avait fait très tôt preuve de capacités magique sans vraiment savoir de quoi il s’agissait était un peu celle qui sortait des rangs, la petite fille blonde timide qu’on pouvait martyrisait sans problème. Pourtant, un jour, Poppy avait pris son courage à deux mains et dans sa petite robe à poids (elle s’en rappelait encore), elle avait été inviter le garçon – Drew – à son anniversaire. Elle ne s’était jamais sentie aussi gênée et empotée que dans ce moment là. Les mains moites, les joues rouges, les lèvres tremblantes et la voix bégayante, elle avait été mal à l’aise comme jamais. C’était un peu près ce qu’elle ressentait à cet instant précis face à sa professeure.

Evidemment, Poppy était intimement convaincue que Victoire Weasley ne la regarderait pas d’un air de poisson rouge décédé avant de lui voler son invitation, de la jeter par terre, de saute dessus puis la pousser violemment afin qu’elle tombe et se moquer parce qu’elle avait vu sa petite culotte. Inutile de préciser que ses parents étaient venus la chercher et qu’elle n’avait pas été à l’école pendant trois longs jours, en proie à de longues crises de larmes rien qu’à l’idée de retourner dans la cour de récréation où on l’avait pointé du doigt (à cette époque, le mot monstre avait tourné dans la tête de la petite fille). Mais l’idée était un peu près là. Poppy était aussi à l’aise qu’un poisson hors de son bocal, ne sachant pas si elle devait tutoyer ou vouvoyer sa professeure ni même s’il était politiquement correct de boire un verre dans la cuisine avec un de ses enseignants. Néanmoins, Victoire lui dit gentiment de la tutoyer et ensuite, continua de parler, lui racontant beaucoup de choses et empêchant efficacement la blonde de penser. C’était sans aucun doute génétique chez Poppy mais dès qu’on se mettait à lui parler, elle oubliait tout ce qu’elle faisait pour se concentrer sur les paroles de la personne en face d’elle. C’était selon elle une marque de respect (d’autant plus indispensable puisqu’elle était en compagnie de Victoire qui était son enseignante) et puis cela pouvait être important. Elle pensait en effet qu’une grande majorité disait des choses intéressantes quand ils parlaient.

Entendre la fragilité et la douleur dans la voix de Victoire – elle remarqua ses yeux devenir humides au fur et à mesure qu’elle parlait – donna une drôle de sensation à Poppy. De l’empathie. Ce n’était pas que la blonde n’avait pas l’habitude d’en avoir pour d’autres personnes (c’était même très fréquent) mais ici, c’était différent. Sans doute parce qu’elle savait ce que cela faisait d’être loin de la personne qu’on aimait. Le monde devenait soudain insipide, la tristesse remplaçait la joie, l’air devenait tellement âpre qu’il en était irrespirable, et chaque seconde de loin de la personne aimée était comme une aiguille enfonçait dans le cœur. La Serdaigle aurait aimé dire quelque chose. Quelque chose de réconfortant qui aurait pu apaiser la jeune femme mais elle savait bien que c’était impossible. Elle-même n’avait jamais su comment apaiser la douleur dans son cœur. Elle ne pensait pas pouvoir le faire chez quelqu’un d’autre.

Finalement, Victoire changea de sujet et fit sourire Poppy.

« Je suis aussi heureuse de te connaître. C’est la maison je crois. Serdaigle un jour Serdaigle toujours. »

La blonde leva vaguement son bras en l’air dans un geste encourageant mais elle fut à peu près sûre qu’il était raté. Elle finit par reprendre son verre de lait et fit un léger sourire.

« Je sais que c’est dur d’être loin de ceux qu’on aime mais au moins, vous êtes ensembles et je suis sûre que ton petit-ami laisserait tomber pour être à tes côtés s’il te le demandait. Si tu n’étais pas avec lui, ce serait encore bien plus dur, je sais de quoi je parle… »

Poppy eut un sourire quelque peu piteux alors qu’elle se disait qu’elle glissait sur un terrain qu’elle ne voulait pas aborder.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Victoire Weasley"

Professeur de Sortilèges
Professeur de Sortilèges


Parchemins : 2444
Date d'inscription : 18/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Lun 2 Jan - 16:38

Victoire avait rapidement changé de sujet lorsqu'elle c'était rendue compte que Poppy avait les larmes qui lui montaient aux yeux. Même si elle pensait que parler de ce qui la rendait comme ça lui ferait du bien, elle préféra pour l'instant ne pas chercher à en savoir plus. Notre jeune professeure de sortilège, commença donc à lui parler du fait qu'elle ne trouvait pas ça bien que de parler du futur avec les personnes vivant dans le présent, ou venant du passé. Chacun d'entre eux devait vivre sa propre vie, la tracer lui même sans qu'il n'en connaisse la finalité. L'histoire devait être écrite comme elle l'avait été auparavant, même si Victoire apprécierait que certaines choses changent.

Victoire avait toujours était une jeune femme franche, alors elle avoua à Poppy qu'elle était vraiment très heureuse de l'avoir rencontré! C'est vrai, c'était la première personne du passé avec qui elle avait l'occasion de discuter! Et Poppy semblait elle aussi en être heureuse, d'ailleurs la jeune femme souriait!

« Je suis aussi heureuse de te connaître. C’est la maison je crois. Serdaigle un jour Serdaigle toujours. »

Victoire ne put s'empêcher de sourire à ce que venait de dire la jeune femme, de plus ce qu'elle disait été vrai, Serdaigle un jour, Serdaigle toujours !!! Victoire souleva sa tasse pour tout de même trinquer un instant avec la jeune femme qui semblait déçue que son professeure mette si peu du sien dans ce moment!

« Je sais que c’est dur d’être loin de ceux qu’on aime mais au moins, vous êtes ensembles et je suis sûre que ton petit-ami laisserait tomber pour être à tes côtés s’il te le demandait. Si tu n’étais pas avec lui, ce serait encore bien plus dur, je sais de quoi je parle… »

Victoire écoutait attentivement la jeune sorcière, la regardant dans les yeux. Alors voilà ce qui la rendait si triste, elle était amoureuse de quelqu'un qu'elle ne pouvait pas avoir... Elle souffrait assez certainement de se sentir rejetée et Victoire la comprenait aussi, même si elle n'avait jamais vécu ça, elle savait que ça faisait du mal de ne pas pouvoir être avec la personne que l'on aime! Elle plaça alors doucement une main sur celle de Poppy qui était posé sur la table, la serrant tout doucement dans la sienne, elle lui fit un petit sourire pour essayer de la réconforter!

-Je te comprends Poppy, c'est tellement dur de devoir vivre sans être proche de celui que l'on aime, mais tu sais, je suis sûre qu'un jour, tu trouveras la bonne personne!

Victoire souriait toujours à la jeune femme assise face à elle, tenant toujours sa main, qu'elle lâcha quelques instants plus tard. Elle ne savait pas si Poppy avait envie de parler voir même de se confier, elle comprenait bien qu'il était difficile de parler à une personne que l'on connait si peu, mais ça faisait toujours du bien!

-Je suis sur que ce jeune garçon hante toutes tes pensées, et qu'il t'ai dur de cesser d'y penser. Mais je pense qu'en parler, et pas forcément à moi, mais à une amie par exemple te ferais vraiment beaucoup de bien!

Victoire voulait essayer d'aider la jeune femme, même si elle se rendait bien compte que cette dernière était plutôt réfractaire à sa proposition... Elle semblait ne pas vouloir déranger les autres avec ses problèmes, mais elle avait aussi peur de se confier, de voir son secret révélé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Invité"

Invité



MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Sam 4 Fév - 15:55


Serdaigle un jour
Serdaigle toujours


Poppy ne retira pas sa main quand elle sentit Victoire prendre la sienne parce qu’elle se doutait que c’était un geste de réconfort mais elle se crispa néanmoins un peu parce qu’autant elle pouvait être tactile avec des gens qu’elles connaissaient autant elle n’avait pas encore acquis ce stade d’intimité avec Victoire. Son cœur battait un peu plus vite dans sa poitrine alors qu’elle se demandait si Victoire était le genre de personne a sauté sur la première ouverture pour tenter de faire parler son interlocutrice en lui posant tellement de questions si bien que cela en devenait une torture – dans ce cas-là, Poppy ne tiendrait pas sa langue – ou alors si elle murmurait quelques paroles réconfortantes. En toute honnêteté, Poppy espérait que ce serait la deuxième option parce qu’elle n’était pas d’humeur à rouvrir le chapitre Ashton. En vérité, il n’était jamais fermé, son esprit refusait de la laisser un instant en paix mais elle essayait de ne pas trop y penser. Mais parfois, dans des moments comme celui-ci, les mots lui échappaient plus vite qu’elle voulait et elle se retrouvait sur une pente glissante. Depuis seize années d’existence, la blonde était une pro des dérapages, malheureusement, ils ne se terminaient pas toujours très bien pour elle. Elle s’était étalée plusieurs fois – au propre comme au figuré – et malgré cela, elle avait dû mal à retenir la leçon.

Finalement, Victoire opta pour la deuxième option et Poppy se contenta de sourire parce qu’honnêtement, que pouvait-elle répondre à ça ? Sans vouloir critiquer le comportement de sa professeure (au fond, Poppy aurait fait la même chose), c’était un peu le genre de phrases qui ne servaient pas à grand-chose. C’était comme demandait à quelqu’un qui vomissait ses tripes si ça allait ou alors qu’on était désolé quand on venait d’apprendre le décès d’une personne. Ca ne le ramenait pas et forcer toujours les autres personnes à répondre alors que c’était pénible pour elle. Aussi Poppy décida de ne pas se rendre la tâche compliquée et répondit un simple merci – sincère – avant de prendre son verre de lait qui commençait sérieusement à refroidir et en but deux longues gorgés et le vida presque de moitié. Elle hésita un instant à le finir complètement et à partir mais finalement décida qu’elle pouvait rester encore peu, trouvant qu’il aurait été mal poli de partir comme cela.

Néanmoins, il était urgent de trouver un sujet de conversation assez large sans être trop intimiste qui pourrait tenir plus de dix minutes. Poppy pensa un instant parler des cours mais se ravisa. A minuit, Victoire n’avait peut-être pas forcément envie de parler de sortilèges et compagnie. Pour tout dire, elle n’en avait pas vraiment envie non plus. Parler de leurs époques respectives était exclu aussi parce que Poppy ne voulait rien en savoir. Il fallait donc se cantonner aux sujets bateau comme le dernier match de Quidditch… En fait non. Poppy ne connaissait même pas le nom de l’équipe d’Angleterre. Les seuls matchs qu’elle regardait jamais étaient ceux de Poudlard et encore, elle se faisait discrète quand Serdaigle affronté Gryffondor parce qu’elle aurait dû soutenir sa maison mais Ashton et James étaient tous les deux dans l’équipe des rouge et or et elle ne connaissait presque personne dans celle de Serdaigle. Ses encouragements allaient donc pour les liens bien qu’elle essayait de ne pas le montrer surtout quand sa maison perdait. Etre vêtue aux couleurs de l’équipe adverse aurait été mal vu.

Que dire ? Elle n’en avait aucune idée. Pourtant, il devait bien avoir des milliards de sujets de discussion sur la planète et à cet instant, ils lui échappaient tous, comme de la fumée qui glissait entre ses mains. C’était désagréable, elle avait l’impression d’être un poisson hors de l’eau.

« A mon premier cours de vol en première année, quand je suis montée sur mon balai, j’étais tellement effrayée que le balai l’a senti et a pris les commandes. J’ai foncé droit dans un mur et je me suis baladée avec une bosse énorme sur le front pendant deux semaines. »

Ok… Et elle avait dit ça parce que ? Sa bouche avait parlé plus vite qu’elle n’avait pensé visiblement.

« Hum… Je dis ça parce que je cherchais un sujet de conversation et j’ai pensé au Quidditch et j’ai réalisé à quel point j’étais inculte sur ce sport. Il faut dire que je ne m’intéresse pas non plus aux sports moldus. Quel intérêt de courir après une balle ? »

La jeune femme eut un sourire mi-amusé mi-gêné alors qu’elle buvait encore un peu de son lait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oh it's "Victoire Weasley"

Professeur de Sortilèges
Professeur de Sortilèges


Parchemins : 2444
Date d'inscription : 18/12/2011

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   Dim 5 Fév - 18:13

Victoire sentait bien que la jeune femme ne savait ni trop quoi dire, ni trop quoi faire à cet instant. Mais elle ne voulait pas non plus la forcer à parler, c'est vrai, elles avaient des statuts bien différents, c'est vrai Victoire est la professeure qui doit montrer l'exemple à ses élèves, et Poppy c'est la jeune étudiante un peu paumé dans ses relations, enfin bref une jeune femme normale!

« A mon premier cours de vol en première année, quand je suis montée sur mon balai, j’étais tellement effrayée que le balai l’a senti et a pris les commandes. J’ai foncé droit dans un mur et je me suis baladée avec une bosse énorme sur le front pendant deux semaines. »

Victoire écoutait Poppy qui semblait tenter avec difficultés d'engager la conversation, le plus difficile semblait être de trouver un sujet qui l'intéressait elle et sur lequel elle avait des choses à dire!

« Hum… Je dis ça parce que je cherchais un sujet de conversation et j’ai pensé au Quidditch et j’ai réalisé à quel point j’étais inculte sur ce sport. Il faut dire que je ne m’intéresse pas non plus aux sports moldus. Quel intérêt de courir après une balle ? »

Elle semblait surprise d'avoir parlé, comme si les mots étaient sortis de sa bouche sans qu'elle ne puisse rien y faire. Poppy souriait mais son sourire était gêné, elle but une gorgée de son lait chaud. Victoire fit de même avec son chocolat chaud, elle ne but une gorgée, regardant la jeune femme assise en face d'elle.

-Je me rappelle aussi de la première fois ou je suis montée sur un balai! J'ai adoré cette sensation de cheveux dans le vent, de pouvoir voler le plus haut possible! Je n'ai pas eu un accident comme toi, oh, non, bien au contraire j'ai adoré! D'ailleurs, c'est pour ça que par la suite j'ai fais partit de l'équipe de Quidditch!

Victoire laissait ses pensées se disperser dans sa tête, elle voyait tout les bons moments qu'elle avait passée à califourchons sur son balai! C'était des moments qu'elle avait beaucoup appréciés et dont elle se rappellerai toute sa vie! Jamais elle ne pourrait oublier cette sensation de puissance, d'excitation avant chaque match et le mieux c'était la fête après les victoires!!

-J'adore le Quidditch, j'ai toujours aimé ça, aller voir les matchs, y participer, une belle époque que toutes ces années ou j'ai joué au Quidditch! Pour ce qui est des sports moldus, ils ne sont pas vraiment sensationnels, tu ne manques rien du tout! Ça ne t'intéresserait pas le moins du monde, à moins que tu aimes les sports que je qualifierai de sans intérêt. Enfin, c'est mon point de vu!

Victoire but une nouvelle gorgée de son chocolat chaud, savourant la chaleur qui descendait en elle, et ce goût, un vrai délice, c'était le meilleur chocolat chaud du monde! Un peu comme tout ce que l'on mangé à Poudlard, ici tout était délicieux, jamais il n'y avait de raté! C'était la meilleure cuisine du monde sorcier, enfin pour notre jeune professeure de sortilège en tout cas! Victoire posa son regard sur Poppy, reposant sa tasse sur la table...

-Il doit bien avoir quelque chose que tu aimes faire dans la vie, c'est vrai un hobby, une chose qui te passionne...

Victoire ne voulait pas frustrer son élève, elle ne voulait pas l'obliger à lui parler si elle n'en avait aucune envie, au contraire, elle préféré que ça vienne de la jeune femme! Mais elle se rendait compte que la jeune femme ne voulait pas se mettre à parler de peur d'en dire trop, ou peut-être de ne plus pouvoir s'arrêter une fois qu'elle aurait commençait!!!

-Je sais que nous ne sommes pas de la même époque, mais je suis sur que tu as les mêmes centre d'intérêt que moi à ton âge! Que ce soit la mode, les garçons enfin ce genre de choses!

Victoire souriait, elle espérait que la jeune femme se décide à parler, lui dire ce qui la contrarié l'aiderait surement, mais bon c'était à elle de décider ce qu'elle voulait faire! Et puis, elle comprenait aussi que ce devait être dur de se confier à quelqu'un que l'on ne connaissait pas et surtout un professeur!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Contenu sponsorisé"





MessageSujet: Re: Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ▬ Victoire&&Poppy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Chocolat un jour, Chocolat toujours | PV Alyss|
» Scout un jour, Scout toujours !
» Table Serdaigle
» La tour de Serdaigle
» Gaffeuse un jour, gaffeuse toujours ! (Libre)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAMN IT HOGWARTS ::  :: 
Time Wizards
-