Partagez | 
 

 Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Oh it's "Elena Sophia Abrahams"

6ème année, présent.
6ème année, présent.


Parchemins : 350
Date d'inscription : 11/05/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
2/705  (2/705)

MessageSujet: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Ven 4 Jan - 10:22



FEAT. AIDAN
Rencontre père-fille

Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer
Elena n’avait pas pour habitude de se rendre à la bibliothèque, c’était un lieu assez lugubre selon elle. C’est vrai ! Silencieux, sombre et froid. Cette description lui donna un frisson. Lors de sa première année, elle avait eu une peur irrationnelle de cette pièce du château, aujourd’hui ? Elle ne l’aimait juste pas. Elle ne s’y rendait que lorsqu’elle avait besoin d’un livre, les devoirs ? Elle les faisait dans son dortoir quitte à les faire dans le bruit. Mais jamais elle ne venait à la bibliothèque pour autre chose qu’un livre, soit pas très souvent. Ce jour-là, Madame Chourave leur avait demandé de faire une dissertation sur une certaine plante et comme Elena n’avait pas vraiment écouté le cours, elle ne savait rien de ladite plante. C’est pourquoi elle était obligée de se rendre à la bibliothèque, même si elle y allait à reculons. Lorsqu’elle arriva devant les grandes portes, elle soupira et entra. Le lieu était immense, il aurait pu être beau s’il avait été un minimum décoré, mais c’était loin d’être le cas, madame Pince ne se donnait jamais cette peine. Vivement qu’il y ait une nouvelle bibliothécaire plus gaie, mais il était fort probable qu’Elena ne soit pas là le jour venu. Après tout il ne lui restait que deux ans à l’école, après ce serait la grande vie. La blonde frissonna. Elle n’avait pas envie d’y penser, pas encore. Elle s’avança donc, jeta un œil au coin à Madame Pince qui la tenait à l’œil comme si elle allait se mettre à hurler d’une minute à l’autre. Elena secoua la tête, fallait qu’elle se détende la vieille, tout le monde n’était pas un gryffondor en manque de quidditch ou un serpentard maltraiteur. Elle parcourut la salle du regard et tomba sur un serdaigle qu’elle reconnut aussitôt. Comment aurait-elle pu oublier ces yeux ? Ces cheveux ? Elle avait hérité de ses yeux, de plus elle l’avait suivi en douce pendant un mois, elle aurait donc pu le reconnaître de dos entre mille. Son père. Celui qui avait gâché sa vie et brisé le cœur de sa mère, elle avait beau enquêter sur le comment du pourquoi elle n’avait compris ce qui s’était passé pour que leur mariage se brise ainsi. Petite elle était persuadée qu’ils étaient faits l’un pour l’autre, elle s’était très lourdement trompée et l’avait regretté. Elle changea son regard de direction, s’il la voyait il se poserait très certainement des questions. Elle tourna dans une allée de livre et se mit à chercher celui qui lui fallait tout en jetant sans cesse des coups d’œil au serdaigle. Ses jambes refusaient de l’éloigner de cet homme, elle détourna les yeux vers les livres qu’elle étudiait et les leva vers le nom du rayon : Livre de Sortilège. Elle n’était visiblement pas au bon endroit.
fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "C. Aidan Abrahams"

7ème année, passé.
7ème année, passé.


Parchemins : 62
Date d'inscription : 27/11/2012

MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Ven 4 Jan - 12:43


Les liens du sang

Christopher suivait toujours un programme très minutieux quand à son emploi du temps. Il consacrait au moins toujours une ou deux heures à la bibliothèque, peu importe le nombre de choses qu'il lui restait à faire. Il aimait cet endroit comme personne d'autre. Là-bas, il s'y sentait au calme et avait l'habitude de retrouver deux-trois têtes fortes de Poudlard, avec lesquelles il adorait avoir de bonnes conversations sur diverses sujets. Il avait aussi une table, qu'il se réservait tout particulièrement. C'était un endroit singulier à partir duquel, il était très simple à Chris de voir tout ce qu'il se passait dans la bibliothèque. Il était déjà assit à cette table depuis presque une heure quand soudain il sentit un regard peser sur lui. Il ne comprit pas aussitôt ce malêtre qui s'empara subitement de lui, ce qui lui fit rapidement relever la tête. Mais une fois la tête hors de ses bouquins, il ne distingua personne à part Madame Pince assise non loin. Christopher fronça les sourcils puis haussa les épaules. Son imagination devait sans aucun doute lui jouer des tours. Cependant, même après avoir reprit la lecture de son livre d'histoire de la magie, son sentiment de malaise demeura encore. Il se rendit compte qu'il venait de finir son livre et se décida à aller chercher le second volume du ledit bouquin. Il se leva avec la paresse d'un chat et se dirigea d'une manière assez féline entre les rayons. Non loin, il repéra une fille près du rayon des livres de sortilèges et se tenta à aller la voir. Son instinct de prédateur, venait automatiquement de se mettre en chasse. Il ne changerait donc jamais. Cependant, plus il s'approchait d'elle, plus quelque chose lui paraissait familier. Comme-ci sans savoir pourquoi, il connaissait cette personne. Il s'accouda alors à trente mètres sur un rayon tout en croisant les bras et les jambes et l'observa sans piper mot. Il ne savait pas si la jeune fille l'avait déjà repérer au pas mais ce sentiment qui l'envahissait peu à peu, le rendait peu confiant. Il fallait qu'il lui parle, mais il ne savait pas quoi lui dire. Il ne pouvait que la fixer avec son regard.

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul.


Dernière édition par C. Aidan Abrahams le Dim 6 Jan - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Elena Sophia Abrahams"

6ème année, présent.
6ème année, présent.


Parchemins : 350
Date d'inscription : 11/05/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
2/705  (2/705)

MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Sam 5 Jan - 21:15



FEAT. AIDAN
Rencontre père-fille

Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer
Elena se maudissait d’avoir été dans ce fichu rayon dans lequel elle n’avait rien à faire. Elle était censée aller dans celui de la botanique et elle, elle allait dans celui des sortilèges. De toute manière cela ne la changeait pas beaucoup de d’habitude, elle avait toujours tendance à se perdre dans la bibliothèque même après six années passées à Poudlard. Elle en avait honte parfois. Elle vit du coin de l’œil son père se lever. Cela piqua sa curiosité, mais elle ne bougea pas. Et s’il avait remarqué qu’elle l’observait ? Elle n’était pas dans la panade… Elle devrait se justifier, mais elle pourrait difficilement lui avouer : je t’observe parce que tu es mon père, que tu as divorcé de ma mère et que je veux savoir pourquoi. Ça paraissait si…simplet, si gamine. Il la prendrait très certainement pour une folle dingue sortie d’il ne savait où. Elle se mordilla la lèvre, ce qu’elle faisait dès qu’elle était un peu stressée. A force, elle avait toujours les lèvres gercées. Elle essaya de savoir où il était parti, mais ne réussi pas à le trouver. Elle espérait qu’elle ne tomberait pas sur lui en cherchant son rayon. C’est alors qu’elle perçue des bruis de pas. Elena devenait vraiment paranoïaque, bien sûr qu’elle entendait des bruits de pas, c’était normal puisque c’était un lieu public ! Elle secoua la tête pour se reprendre et se dirigea vers le fond du rayon. Elle aperçue alors une silhouette adossait à une bibliothèque. Elle fonça des sourcils, qu’est-ce qu’une personne pouvait faire dans cette position dans un tel endroit ? C’était vraiment étrange…Pourtant, la silhouette lui était étrangement familière…Ce fut plus fort qu’elle, elle se rapprocha un peu plus. C’est alors qu’elle reconnut son père. Et merde quelle idiote ! Si elle faisait demi tour, elle passait pour une débile…Il la regardait avec une intensité qui la dérouta…Qu’est-ce qu’elle avait fait ? Elle était mal coiffée ? Elle passa sa main dans les cheveux au cas où, mais non, ils étaient parfaits même s’ils avaient besoin d’un bon petit coup de brosse. Elle regarda ses vêtements, peut-être avait-elle une tâche ? Non plus. Elle déglutit, inspira à fond et s’efforça de passer devant lui la tête haute. Elle commençait à s’éloigner mais elle sentait toujours le poids de son regard sur elle. Elle se figea. Merlin ! Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien lui vouloir ? Elle se souvint que c’était elle qui n’arrêtait pas de la fixer quelques minutes plus tôt…Il devait avoir repéré son petit manège…Oui c’était sûrement ça ! Elle se retourna alors et posa ses mains sur ses hanches, planta ses yeux bleus dans les siens. Elle se rapprocha de lui. « Il y a un problème ? » Elle espéra que les battements de son cœur ne s’entendait pas à travers sa robe de sorcier, s’il savait qui elle était, il ne lui aurait certainement pas permis de lui parler sur ce ton, enfin le Chris du futur lui aurait dit qu’elle n’avait pas à parler comme ça à son père et elle serait partie en claquant la porte. Oui c’était très joyeux ses vacances chez son père.
fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "C. Aidan Abrahams"

7ème année, passé.
7ème année, passé.


Parchemins : 62
Date d'inscription : 27/11/2012

MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Sam 5 Jan - 23:21


Les liens du sang

Elle lui paraissait si familière qu'il se demanda avec une force incomparable d’où lui venait ce sentiment si étrange qu'il ressentait en la regardant. Elle était grande et blonde, et plutôt assez jolie avec une silhouette très gracile et droite. Il la vit alors froncer des sourcils, se doutant qu'elle avait du sentir sa présence et son regard posé sur elle. Il n'était pas certain que la cause de son malaise de quelques instants auparavant eut été causé par la jeune fille qu'il avait devant ses yeux. Il la nota déglutir et se demanda même si sa propre présence la rendait nerveuse. Alors que pourtant, il ne la connaissait pas et il était persuadé que c'était réciproque. Puis soudain, elle se retourna si rapidement qu'il en eut le souffle coupé. Elle avait positionné ses mains sur ses hanches en une manière qu'il ne connaissait que trop bien et ses yeux rencontrèrent les siens. Des yeux tout aussi bleus que les siens. Des yeux qui le troublèrent au plus haut point. Comment était-ce possible ? Il était persuadé que la couleur de ses yeux était quelque peu unique. Il ne l'avait jamais retrouvé chez personne auparavant, jusqu'à maintenant du moins. Il la vit se rapprocher de lui sans pouvoir esquiver le moindre mouvement. Il était comme captivé. Et plus il la regardait et plus elle se rapprochait et plus il savait qu'elle ne lui était pas inconnue. Cependant, il n'arrivait pas à mettre le doigt sur ce détail qui le troublait tant. « Il y a un problème ? » Christopher haussa un sourcil. Il n'avait pas du tout apprécié le ton qu'elle venait d'employer pour s'adresser à lui. Comme-ci elle allait le réduire en poussière rien qu'avec ses paroles. De ce fait, ces paroles eurent le don de lui faire retrouver ses moyens. Il se remit droit et la fixa droit dans les yeux tout en soupirant. « Non voyons, mais peut-être que toi tu en as un ? » Il ne cillait pas des yeux, cherchant désespérément un détail qui puisse lui mettre la puce à l'oreille sur la jeune femme qui se tenait face à elle. Qui était-elle ? D'où venait-elle ? Quel était sa maison et surtout son âge et il se demanda même s'il pouvait avoir ses chances avec elle. Mais cette unique et simple pensée lui donna un sentiment de dégoût sans vraiment savoir pourquoi. Il rejeta donc vite cette idée avant de décroiser ses bras et d'enfoncer ses mains dans ses poches. « Excuse-moi mais, ne nous serions-nous pas déjà vu quelque part auparavant ? » Peut-être lui répondrait-elle que dans Poudlard c'était possible mais il voyait tellement d'élèves...et aucun ne lui faisait cet effet-là.

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Elena Sophia Abrahams"

6ème année, présent.
6ème année, présent.


Parchemins : 350
Date d'inscription : 11/05/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
2/705  (2/705)

MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Lun 7 Jan - 14:52



FEAT. AIDAN
Rencontre père-fille

Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer
Elle n’aimait pas qu’on l’observe de la sorte, enfin, en général, cela ne l’aurait pas dérangé, mais là c’était son père, donc ça l’insupportait. Bah ouais que voulez-vous ? Lorsque c’était un autre garçon, elle en profitait pour le draguer et essayer de le mettre dans son lit, sauf qu’avec Chris elle pouvait difficilement le faire. C’est pourquoi elle avait dû réagir et avait utilisé ce ton. Elle avait déjà entendu parler de la réputation de coureur de jupon de son père et c’était sa manière de lui dire, non tu ne m’auras pas moi et tu as plutôt intérêt de te calmer, même si elle avait entendu dire qu’il s’était calmé depuis qu’il était avec sa mère. C’était tant mieux. Elle l’observa haussait les sourcils, tiens elle avait hérité de ça, c’était un geste qu’elle faisait souvent. Comme ses yeux, elle avait les cheveux de sa mère, mais les yeux de son père. « Non voyons, mais peut-être que toi tu en as un ? » Ce fut à son tour de hausser un sourcil. Il répondait à une question par une autre question ? Il était sérieux ? Mais d’un coup il sembla se détendre et elle plissa les yeux se demandant ce qu’il pouvait bien mijoter. « Excuse-moi mais, ne nous serions-nous pas déjà vu quelque part auparavant ? » Elena ouvrit d’abord la bouche, puis la referma, elle n’était pas encore prête à lui avouer qui elle était, pas tout de suite, il fallait encore attendre. Attendre s’il méritait d’obtenir cette information, s’il méritait qu’elle soit sa fille. Oui elle avait une vision des choses bien spécifique, des fois ses amis ne la comprenaient pas, mais que voulez-vous, c’était comme ça. Elle secoua vivement la tête, faisant voleter sa chevelure blonde autour de son visage. « Tu n’arrêtes pas de me fixer depuis tout à l’heure et j’aimerais bien savoir pourquoi ! » Elle n’allait certainement pas lui avouer qu’elle avait fait la même chose, cela se retournerait contre elle et elle n’était pas assez bête pour ça. « Non, tu ne m’as jamais vu, moi je te connais, mais pas toi. » Elle retint les mots « pas encore » de sa bouche. Toutes les fois où elle l’avait observé de loin, elle avait bien pris soin qu’il ne la voit pas et il ne s’était jamais croisé dans Poudlard, elle l’aurait tout de suite vu et essayait de l’éviter. Il était donc impossible qu’il la connaisse, se doutait-il de quelque chose à cause de sa ressemblance avec Sophia ? C’était possible. Peut-être avait-il également remarqué qu’elle lui ressemblait sur certains points, ce n’était pas impossible non plus. Mais elle préféra ne pas en dire plus, par peur d’en dire trop.
fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "C. Aidan Abrahams"

7ème année, passé.
7ème année, passé.


Parchemins : 62
Date d'inscription : 27/11/2012

MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Sam 12 Jan - 13:48


Les liens du sang

Elle n'avait pas très l'air contente de lui parler, si bien qu'Aidan se demanda pourquoi la jeune fille réagissait ainsi envers lui. Peut-être était-il sortit avec une de ses amies et que du coup, la jeune fille aurait eut vent de ce qui c'était passé et aurait gardé une certaine rencoeur à son égard ? « Tu n’arrêtes pas de me fixer depuis tout à l’heure et j’aimerais bien savoir pourquoi ! » Certes c'était bien vrai, mais le jeune homme n'aurait pas ainsi fixé la jeune fille si il ne s'était pas lui-même sentit fixé peu avant. Elle lui donna l'impression d'avoir un tempérament de feu. « Non, tu ne m’as jamais vu, moi je te connais, mais pas toi. » Pardon ? Le jeune homme ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes. L’hypothèse de la copine pouvait donc bien marcher. Cependant, il n'avait jamais vu cette jeune fille blonde auparavant. Et surtout pas dans le passé. Il n'aurait pas pas pu s'en prendre à une de ses copines, étant devenu fidèle à Sophia depuis maintenant quelques bon mois. Ah moins qu'il ne soit sorti avec un des proches passés de la jeune fille, il ne savait absolument pas comment est-ce qu'elle pouvait le connaitre. Elle l'intriguait. Vraiment. Et d'habitude il en fallait vraiment beaucoup plus à Aidan pour qu'une fille retiennent son attention comme celle présente face à lui le faisait. Quel était sa maison, son année et son temps ? Il avait tellement envie de lui poser ces question sans pour autant passer pour un pervers de première qualité qui s'occupe de choses qui ne le regarde pas. « Je te demande pardon ? Tu me connais et pas moi ? Va falloir que tu m'explique dans ce cas, comment une telle chose est possible. » Après tout, il n'avait pas vraiment de réputation, à moins qu'elle ne soit elle-aussi une Serdaigle, elle ne pouvait pas savoir qui il était ni même le palmarès de filles qu'il avait. Soudain, il fut préoccupé par le fait que la jeune femme refuse de lui dire quoique ce soit. Et elle ne pouvait s'en aller et le planter là. Maintenant qu'elle lui avait mit l'eau à la bouche, il voulait savoir d'où elle le connaissait. Et en général, Christopher Abrahams obtenait les réponses qu'il voulait.

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Elena Sophia Abrahams"

6ème année, présent.
6ème année, présent.


Parchemins : 350
Date d'inscription : 11/05/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
2/705  (2/705)

MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Lun 14 Jan - 13:56



FEAT. AIDAN
Rencontre père-fille

Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer
Un sourire pointa le bout de son nez lorsqu’Elena vit Christopher ouvrir de grands yeux ronds étonnés, face à sa remarque. Elle était satisfaite d’avoir cloué le bec à son père, une fois de temps en temps, ça ne lui faisait pas de mal. Ça lui apprenait même que les gens n’étaient pas tous à ses pieds. Il n’était pas le maitre du monde, tout de même. Fort heureusement, même si Elena lui ressemblait beaucoup, elle n’était pas tout à fait comme lui, elle n’avait pas sa suffisance et ne pensait pas que tout était acquis. Elle était plus mature. Elle le regarda cogiter devant ses yeux. Son père était en train de lui prouver qu’il savait réfléchir quelquefois, mais encore fallait-il qu’il arrive aux bonnes conclusions et ça, ce n’était pas gagné. Oui, Elena était méchante, étant petite, son père et elle avait été inséparables, mais c’était dû au complexe d’Œdipe. Dès qu’il était parti, elle avait éprouvé une haine terrible envers lui. Le snobant dès qu’elle pouvait et jouant la peste. Elle lui en avait tellement voulu d’avoir gâché leur vie, en plus il n’avait jamais osé lui en avouer la raison. C’était vraiment frustrant. « Je te demande pardon ? Tu me connais et pas moi ? Va falloir que tu m'explique dans ce cas, comment une telle chose est possible. » Elle haussa un sourcil et se réprimanda mentalement, il fallait qu’elle arrête ce geste qui était typique de son père. Elle n’aimait pas lui ressemblait autant car elle ne voulait pas faire la même chose que lui plus tard. Plaquer femme et enfant, dans son cas, homme et enfant et ne plus revenir. Bien sûr, elle ne pouvait pas lui expliquer, c’était impensable, sans doute pouvait-elle faire passer cela pour de la drague…Oui, c’est ce qu’elle allait faire, c’était la meilleure solution. « Tu crois que tu es le centre du monde ? Que tu peux connaître tout le monde ? Alors détrompe-toi et je te ferais remarquer que ta technique de drague est vraiment pourrie, même moi j’arrive à mieux faire ! » Après tout les : Excuse-moi, on se connaît ? Était très courant en drague et franchement pas très inventif. Elle le fusilla du regard et se retourna, elle ne pouvait pas partir de la bibliothèque, maintenant qu’elle y était, elle tenait à trouver son livre tout de suite. Elle lue en vitesse les noms des rangées et s’engouffra dans celle qui l’intéressait, sans laisser à Christopher le temps de lui répondre.
fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "C. Aidan Abrahams"

7ème année, passé.
7ème année, passé.


Parchemins : 62
Date d'inscription : 27/11/2012

MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Dim 20 Jan - 15:05


Les liens du sang

Il ne savait pourquoi mais il sentait qu'une grosse tempête de neige n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez. « Tu crois que tu es le centre du monde ? Que tu peux connaître tout le monde ? Alors détrompe-toi et je te ferais remarquer que ta technique de drague est vraiment pourrie, même moi j’arrive à mieux faire ! » Pardon ? Aidan ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes. Comment osait-elle s'adresser à lui sur ce ton alors qu'elle ne le connaissait pas du tout, même si elle prétendait le contraire. Cette gamine avait vraiment un sacrée culot. Il en resta presque bouche-bée sur le coup. Personne n'osait particulièrement s'adresser à lui sur ce ton là et surtout pas alors qu'il n'avait pas fait grand chose. Certes, il l'avait fixé d'une manière assez peu correcte mais en y réfléchissant quelque peu, il se rendait compte que c'était sûrement elle qui avait commencé après tout. Et même si il avait ce sentiment qui lui donnait l'impression de la connaître, cette jeune fille lui tapait déjà sur les nerfs. Il n'avait jamais prétendu la draguer, loin de là, il voulait juste savoir qui elle était et pourquoi il avait l'impression de la connaître sans vraiment savoir pourquoi. Cependant, elle ne lui laissa pas le temps de répondre et disparue dans une autre rangé. Aidan réagit au quart de tour et la suivit à la trace. « Tu sais que c'est impolie de s'enfuir au milieu d'une conversation civilisée ? » Mais quelle conversation civilisée, cette fille avait complétement l'air de le haïr et il ne savait pas du tout pourquoi. Il la fixa assez méchamment pour tout dire et voulu vraiment s'expliquer avec cette fille qu'il ne connaissait pas du tout. « Alors nous allons mettre les points sur les virgules: primo, je ne cherchais pas à te draguer, vu ton comportement tu ne dois pas être commode dans la vie de tous les jours. Secondo, je veux juste comprendre pourquoi et absolument d'où tu me connais alors que c'est n'est pas du tout réciproque, il n'y a rien de narcissique dans cette phrase-là et tercio, pourquoi est-ce que tu montes sur tes grands chevaux comme ça ? » Il soupira un bon coup, il avait l'impression de perdre son temps alors qu'il devait être en train de réviser, elle allait encore sûrement lui demander d'aller visiter les cachots sans elle.

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Elena Sophia Abrahams"

6ème année, présent.
6ème année, présent.


Parchemins : 350
Date d'inscription : 11/05/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: Demande-moi je suis libre
Points:
2/705  (2/705)

MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   Ven 1 Fév - 20:36



FEAT. AIDAN
Rencontre père-fille

Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer
Elle ne voulait pas tout lui dire, pas encore. Elle n’était pas prête à accepter que le jeune homme de dix-sept ans qui se trouvait en face d’elle était celui qui abandonnerait sa mère. Elle les avait souvent observés, ils paraissaient si heureux et pourtant ils seraient si malheureux dans le futur. Etait-ce sa naissance qui avait tout déclenché ? Qui avait cassé ce lien qui existait entre eux ? Elena espérait que non. Toute son enfance, elle avait été certaine qu’elle était la cause du divorce de ses parents, c’était sa mère qui l’avait rassurée. Mais ne pas savoir la cause, faisait que la jeune fille se posait énormément de questions. C’est pourquoi elle fuyait, elle fuyait l’avenir de son père qui serait inévitablement son avenir à elle. D’un côté, elle voulait tout lui avouer, peut-être cela changerait-il le futur ? Oui, mais et s’il décidait de plaquer Sophia tout de suite pour qu’elle ait moins mal ? Elena ne naitrait pas… La blonde se demanda si c’était le seul moyen de les rendre tous les deux heureux. « Tu sais que c'est impolie de s'enfuir au milieu d'une conversation civilisée ? » La blonde soupira, bien sûr, son père ne changerait jamais, il lui casserait les pieds jusqu’à temps qu’elle réponde à ses questions. Dans le futur, elle réussissait à lui résistait, mais réussirait-elle face à ce jeune Christopher ? Arriverait-elle à se retenir de tout déballer et de tout lui reprocher en espérant qu’il change son futur et sa vie avec ? Elle n’en était pas certaine. Elle se retourna vers lui pour l’envoyer balader avant de faire une grosse bêtise, mais elle se figea face à son regard…Ce regard…elle ne l’avait pas vu depuis des lustres. Depuis que ses parents avaient divorcés… Christopher était vraiment furieux, lorsqu’il tentait de lui faire ces mêmes yeux aujourd’hui, Elena distinguait toujours cette lueur de regret dans ses yeux, comme s’il se sentait coupable qu’elle soit ainsi. Mais celui qui se trouvait en face d’elle n’en savait rien du tout. Si elle se taisait, elle connaitrait peut-être le vrai Christopher. Enfin bref, le regard lui coupa l’herbe sous le pied et elle n’arriva pas à articuler un mot. « Alors nous allons mettre les points sur les virgules: primo, je ne cherchais pas à te draguer, vu ton comportement tu ne dois pas être commode dans la vie de tous les jours. » Mouahah ! Ça c’était peu dire ! S’il savait qu’elle n’arrêtait pas de se prendre la tête avec lui dans le présent ! Elle lui menait vraiment la vie dure et ne comptait nullement changer cela. « Secondo, je veux juste comprendre pourquoi et absolument d'où tu me connais alors que c'est n'est pas du tout réciproque, il n'y a rien de narcissique dans cette phrase-là » Non rien de narcissique, mais Elena ne pouvait juste pas lui dire qui elle était, ça lui donnerait un trop gros choque, oh et puis, elle n’aurait qu’à mentir. Elle avait l’habitude, elle était devenue une menteuse hors pair avec le temps. « Et tercio, pourquoi est-ce que tu montes sur tes grands chevaux comme ça ? » Elle haussa un sourcil, ça c’était une question à laquelle elle pouvait répondre, ça n’avait absolument rien de compliqué. Elle croisa de nouveau les bras pour lui montrer qu’il ne pourrait pas faire ce qu’il voulait d’elle. « Alors primo, où as-tu vu une conversation civilisée ? On ne s’est ni salué, ni présenté ce que je sache, secundo, heureusement que tu ne cherches pas à me draguer, crois-moi tu le regretterais amèrement et non je ne suis pas commode, on me cherche on me trouve et même sans qu’on me cherche, on peut me trouver, tertio est-ce que c’est si grave que tu ne le saches pas ? Tu n’as qu’à te contenter de penser que tu es connu pour ton charme, c’est amplement suffisant et quarto, je monte sur mes grands chevaux parce que je tiens ça de mon père. C’est lui qui m’a donné ce gêne, certainement pas ma mère, elle est trop calme pour ça. » Elle lui jeta un regard qui pouvait en dire long. Facile à comprendre s’il avait su qui elle était puisqu’il disait : c’est toi qui m’a filé ce gène mon vieux, c’est ta faute. Elle continua de chercher son livre. Mais où était-il donc ? Plus vite elle l’aurait, plus vite elle pourrait partir et laisser son père en plan.
fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Contenu sponsorisé"





MessageSujet: Re: Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aidan ♦ Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à le tuer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il y a deux types d'hommes : celui qui tient le blaster et celui qui creuse ... toi ... tu creuses. [ FB Kyrayc / Nyssa / Jilano ]
» Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAMN IT HOGWARTS ::  :: 
Quatrième étage
 :: 
La Bibliothèque
-