AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Oh it's "Sarah Rosenberg"

6ème année, passé.
6ème année, passé.


Parchemins : 81
Date de naissance : 05/02/1965
Date d'inscription : 27/12/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: J'ai encore une petite place
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: « J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene   Jeu 3 Jan - 21:32



« Je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, à distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon si vous étiez autre chose qu'une de ces bandes de cornichons à qui je dispense habituellement mes cours. »



Cela ne faisait pas très longtemps que tous avaient été projetés dans cette drôle d'époque et, alors que tout le monde s'en plaignait ou presque, Sarah avait déjà trouvé un avantage fabuleux à la situation. Comme chacun le sait, les situations les plus compliqués, celles qui génèrent le plus d'agitation sont aussi celles qui regorgent d'opportunités. Notamment celle de passer inaperçue. Et si Sarah avait bien un talent, c'était celui de se faire aussi discrète qu'une souris. Elle détestait plus que tout attirer l'attention sur elle et s'en fichait pas mal qu'on ne se rappelle pas d'elle. Elle appréciait même. Alors le remue-ménage qui régnait dans Poudlard était vraiment du pain béni. Le genre de pain béno qu'elle attendait depuis sa troisième année, depuis qu'on l'avait trouvée en train d'expérimenter dans une salle déserte. Depuis qu'on lui avait interdit de recommencer. Elle ne voyait pourtant pas où était le mal : elle et Xénophilius se contentaient de tester quelques potions dont il trouvaient les recettes dans des grimoires de la bibliothèques. Rien de bien méchant. Rien n'avait jamais explosé, personne n'avait jamais été blessé ; c'était presque plus sécurisé que les cours de potions où chacun pouvait rajouter ce qu'il voulait dans le chaudron dans son voisin grâce à un moment d'inattention ! Alors pourquoi diable venait-on les embêter ?

Toujours est-il que personne ici n'avait conscience de ses antécédents ou alors les avait oublié depuis le temps. Ça lui permettait de recommencer en toute discrétion. Qui irait soupçonner une jeune serdaigle modèle ? Et puis, ce n'était même clairement défini comme interdit mais "fortement déconseillé" dans le règlement. Donc elle n'avait strictement rien à se reprocher, n'est ce pas ? Profitant de ce que tout le monde l'ignore superbement, elle s'était rendue dans la bibliothèque et avait emprunté deux livres assez récent sur des potions qu'elle n'avait pas encore testées. Après il avait suffit de déplacer son chaudron et les fournitures qu'elle avait mis un peu de temps à rassembler -se refaire un stock personnel n'était pas si aisé qu'on aurait pu le croire- le plus discrètement possible et, heureusement, l'expérience jouait en sa faveur. Encore plus heureusement, la petite salle qu'elle et Xéno utilisaient à l'époque était toujours aussi déserte et peu fréquentée. Comme quoi certaines choses ne changeaient pas.

C'est avec une certaine nostalgie qu'elle alluma le feu sous le chaudron, son regard parcourant discrètement les murs de la pièce. Elle se remémorait les instants privilégiés qu'elle y avait passé en compagnie de son désormais petit ami. Leurs discussions plus ou moins sérieuses, la façon dont ils s'aidaient mutuellement et les fous rires qu'ils y avaient partagé. Aujourd'hui elle avait choisi de s'y rendre seule pour la bonne raison que son compagnon était littéralement collé à sa- à leur fille depuis qu'ils étaient là. Personnellement elle avait un peu plus de mal. Après tout, dans ce futur, elle était morte. Stupidement, honteusement et désespérément morte. Elle avait laissé tombé son mari et sa fille unique. Et elle avait encore un peu de mal à digérer cela.

Toujours est-il que le feu était maintenant à la température adéquate et Sarah s'empara des cornes de limaces pour en faire de la poudre fine qu'elle déversa dans le chaudron. Elle y ajouta divers ingrédients, tourna trois fois dans le sens des aiguilles d'une montre et s'activa pour monter la température du mélange. La préparation prenait déjà la teinte violette qu'indiquait le manuel et un léger sourire vint fleurir sur son visage. Vraiment, les potions, elle ne savait pas ce qui pouvait y avoir de mieux. Ca lui permettait de faire le vide dans sa tête, remettre de l'ordre dans ses pensées alors que ses mains s'activaient dans un ballet bien huilé qui demandait une concentration et une attention de tout instant. C'était comme si le monde autour n'existait plus et qu'il n'y avait plus qu'elle, les ingrédients et le chaudron. C'est peut être pour ça qu'elle n'entendit pas la porte s'ouvrir derrière elle alors qu'elle s'activait autour du chaudron en sifflotant une chanson qui lui trottait dans la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Shailene V. Sawyer"

Professeur de potions
Professeur de potions


Parchemins : 403
Date d'inscription : 02/01/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp:
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: « J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene   Ven 4 Jan - 22:48

^
J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités


Il faisait encore jour, mais avec tous ces bons dans le temps, on avait demandé aux professeurs de faire plus de surveillance, cela n’avait posé aucun problème à Shailene, au moins ça l’occupait et lui permettait de réfléchir en paix. Cela faisait bien un mois qu’ils étaient arrivés dans ce temps, certes certaines choses du passé lui manquaient comme sa famille, mais elle était également très heureuse d’être dans son temps. Bien sûr, vous lui auriez demandé cela il y a deux jours, elle vous aurait tout de suite dis qu’elle était impatiente de rentrer chez elle, mais les choses avaient changé. Et oui en deux jours tout pouvait changer ! La vie n’était-elle pas merveilleuse ? Elle venait d’apprendre grâce à l’aide et au soutien de son amie Victoire qu’elle avait survécu à la guerre et attention pas de n’importe quelle manière hein ? Elle avait eu absolument tout ce qu’elle désirait ! Oui, oui ! Tout. Elle s’était mariée à son amant actuel qui était également son élève, mais bon, s’ils étaient ensemble c’était qu’ils n’avaient jamais été découverts non ? Pour couronner le tout, elle avait quatre enfants ! Oui quatre vous avez bien entendu ! Ah non, son elle du présent était encore enceinte, donc cinq, ou six après tout on ne savait jamais ! Même si Shai pensait que cela faisait un peu beaucoup, elle en était heureuse. Elle avait vraiment été gâtée par la vie et ses enfants étaient tous en vie et en bonne santé, même après cette guerre qui avait eu lieu à Poudlard même ! Elle était vraiment chanceuse. Il ne lui restait plus qu’à l’avouer à Thomas…ou pas. Elle n’était pas encore très décidée, elle avait peur de l’effrayer, de le brusquer si elle faisait cela et qu’il s’éloigne d’elle. La première chose qu’elle avait voulu faire, c’était allé voir Maria et lui dire qu’elle savait tout, mais ça aussi, il fallait qu’elle attende. Elle grimpa les escaliers deux par deux, ses pensées continuant de vagabonder vivement dans sa tête de professeure de potion. Maintenant qu’elle connaissait son avenir, la vie lui paraissait plus gaie et le futur moins horribles, mais elle était consciente qu’il n’y avait pas que des choses bien. Elle avait appris tellement de choses horribles sur ses élèves…par exemple la mort prochaine de James, Lily, Sarah, Sirius, Peter, Remus et bien d’autres. Rien que d’y repenser, cela lui monta les larmes aux yeux. C’était des élèves tellement formidables…même si elle ne les connaissait pas depuis bien longtemps, elle les aimait déjà tous tellement. Elle ne les voyait pas mourir si tôt, surtout que la majorité d’entre eux laissaient des enfants derrière eux. Harry, Luna et Ted avaient chacun dû grandir avec au moins un parent au moins, voir les deux. Cela avait dû être très dur pour eux. Surtout pour Luna dont la mort de Sarah aurait très bien pu être évitable, c’était franchement la mort la plus bête. Shailene se figea soudainement, entendant un bruit. Elle se concentra et tendit l’oreille. Elle entendait bien quelque chose, des sifflements si elle ne se trompait pas. Elle suivi la petite musique qui l’amena devant une porte. La jeune femme fronça des sourcils, c’était une salle abandonnée, qu’est-ce que quelqu’un pouvait bien faire là-dedans ? Elle poussa la porte et regarda. Sarah préparant une potion…décidément soit la jeune femme n’était pas au courant de sa mort, ou bien de la façon dont elle était morte, soit elle s’en fichait. Shai croisa les bras et riva son regard sur la petite blonde, tout en s’appuyant au mur. « On ne t’a pas appris que jouer avec les potions pouvait être dangereux ? » Si Shailene pouvait apprendre à Sarah de se calmer à ce niveau-là ce serait vraiment pas mal et puis qui sait ? Elle arriverait peut-être à la sauver de cette mort stupide et à donner à Luna une mère à aimer. La pauvre enfant avait assisté à la mort de sa mère en direct à ce qu’on racontait, cela avait dû la traumatiser la pauvre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Sarah Rosenberg"

6ème année, passé.
6ème année, passé.


Parchemins : 81
Date de naissance : 05/02/1965
Date d'inscription : 27/12/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: J'ai encore une petite place
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: « J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene   Sam 5 Jan - 15:10



« On ne t’a pas appris que jouer avec les potions pouvait être dangereux ? »

Sarah manqua de peu la crise cardiaque. Non, sérieusement, elle venait de la frôler de vraiment très, très, très peu. En même temps, rien de moins effrayant qu'une voix vous prenant par surprise alors que vous pensiez être seule dans un lieu totalement désert. Un petit cris de surprise lui échappa alors qu'elle sursautait violemment. Elle rattrapa immédiatement un crochet de serpent qui avait failli finir dans le chaudron à cause de sa surprise. Pas que ça aurait eu une grande importance, rien de ce qu'elle n'avait déjà ajouté ne réagissait mal avec cet ingrédient mais, pour réussir impeccablement la recette elle devait d'abord le hacher en très fines rondelles. Et elle n'avait pas l'intention de rater la potion. Elle prit soin de baisser la température du feu afin que rien ne brûle avant de se retourner, plus qu'anxieuse. La voix était définitivement celle d'une adulte et il semblait bien qu'à cette époque comme à l'autre, on l'empêcherai de faire ce qu'elle aimait.

« Professeure Sawyer ! Vous m'avez fait une de ses peurs...! »

Qu'avait-elle dit déjà ? Le danger des potions ? L'histoire de sa mort avait donc déjà fait le tour de l'école. Il ne manquait plus que ça. Oh pitié, pitié faites que Xenophilius n'ait rien entendu de ça ! Elle ne pouvait pas s'imaginer le blond en train de la réprimander pour expérimenter un quelconque sort ou une potion. Bordel, c'était tout ce qu'elle aimait ! Qu'est-ce qu'elle ferait si elle ne pouvait même plus s'agiter derrière un chaudron ? Elle n'avait aucune autre passion, était-ce juste que de lui demander d'y renoncer ? Elle était au courant de ce qui se passerait. Et elle s'était juré d'être toujours aussi prudente qu'il était possible. Mais il était hors de question de tout arrêter. Dans ce cas là, elle pouvait aussi bien rester dans sa chambre, sans jamais sortir, sans risque de tomber malade ; ne jamais emprunter d'escaliers pour ne pas risquer de tomber ; ... Sarah ne put tout de même s'empêcher de rougir sous l'accusation implicite de son enseignante. Elle avait l’irrépressible besoin de se justifier et sa timidité revenait au galop.

« Je ne faisais qu'expérimenter un filtre inoffensif. Je... j'ai pris toutes les précautions nécessaires. »

Elle refoula une inexplicable envie de pleurer. Ce n'était pas le moment de fondre en larmes. Elle ne s'était autorisé ce genre de faiblesse qu'une fois et c'était lorsque sa fille et elle avait passé une soirée ensemble. Luna lui avait parlé de tout et de rien, de son père et de la mère qu'elle avait été pendant son enfance, de leur maison et du jardin, ce genre de choses totalement innocentes. Ce genre de choses qui avait réussi à l'émouvoir et à lui arracher des larmes. Et elles avaient toutes deux fini en pleurs, dans les bras l'une de l'autre. Cependant la façon dont sa fille parlait de sa future elle et l'amour qu'il y avait quand elle abordait les souvenirs qu'elle avait de son futur elle en train de préparer une quelconque décoction l'avait convaincue de ne pas y renoncer. La serdaigle s'assit sur une des tables poussiéreuses et leva des yeux remplis d'inquiétude vers l'ancienne poufsouffle.

« Ne m'enlevez pas ça, s'il vous plait. »


Dernière édition par Sarah Rosenberg le Dim 13 Jan - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Shailene V. Sawyer"

Professeur de potions
Professeur de potions


Parchemins : 403
Date d'inscription : 02/01/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp:
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: « J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene   Lun 7 Jan - 13:24



FEAT. SARAH
Dissuasion

J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités
ESi on avait laissé le choix à Shailene – ce qui ne se fera certainement pas – elle aurait demandé à ce qu’on ne lui efface pas la mémoire lorsqu’on les renverrait dans leur temps, mais juste à elle. Ainsi, elle aurait tenté de sauver les élèves qui mourraient plus tard, elle savait que c’était mal, que le futur ne devait pas être changé, mais c’était plus fort qu’elle. Imaginait des jeunes gens mourir parce qu’ils se battaient pour le bien lui était inimaginable. Elle trouvait ça totalement injuste, mais elle savait qu’elle n’avait aucun pouvoir pour changer ça, aussi fort qu’elle le souhaite et ça lui brisait le cœur. C’est pourquoi elle avait lancé cette remarque à Sarah, elle espérait de tout cœur que la jeune fille ait entendu parler de sa mort et que ça la calme, mais en la voyant cacher là, Shailene avait un doute. « Professeure Sawyer ! Vous m'avez fait une de ses peurs...! » Shailene eu un petit sourire désolé, elle avait bien vu que Sarah avait failli faire tomber un des ingrédients dans la potion et pendant une seconde elle avait eue peur d’avoir déclenché la mort de la jeune fille plus tôt. Son cœur s’apaisa, tout allait bien, la blonde avait eu le bon réflexe. « J’ai vu ça, je suis désolée, mais tu m’as aussi fait peur lorsque je t’ai découvert dans cette salle. » Et c’était vrai, parce que Sarah faisait trop de potion et que trop de potion tuer les potions et donc les gens. Shai aurait voulu que Sarah se calme tout de suite et arrête les potions puisque c’était la cause de sa mort, mais la jeune femme n’avait pas l’air d’accord du tout à voir sa tête. Lorsqu’elle vit la serdaigle rougir, Shailene pencha la tête sur le côté. Pourquoi ce brusque changement de couleur ? Lui faisait-elle peur ? Pourtant Shailene n’était pas plus intimidante qu’un ours en peluche. « Je ne faisais qu'expérimenter un filtre inoffensif. Je... j'ai pris toutes les précautions nécessaires. » Shai hocha la tête. Bien sûr que c’était inoffensif, si elle ne faisait pas d’erreur, elle-même disait que c’était une expérience et les expériences pouvaient s’avérer dangereuses. Elle pouvait penser prendre les précautions nécessaires, mais si elle oubliait un truc ? Même un tout petit truc mais qui pourrait s’avérer fondamental ? Ce serait une catastrophe, ni plus, ni moins. « On ne sait jamais ce que peut donner un filtre inoffensif s’il arrive un accident. C’est toujours dangereux Sarah, même quand on pense que ça ne l’est pas. » Très philosophique Shailene, bravo. Elle regarda la blondinette s’asseoir sur une table et s’approcha, pour Shai c’était signe que la jeune fille n’allait pas lui sauter à la gorge pour éviter que sa professeure ne lui interdise de faire des potions, ce qui n’était certainement pas le genre de la jeune femme. Elle s’assit en face de son élève. Shai voyait bien que Sarah se retenait de pleurer et elle se sentit aussitôt coupable. « Ne m'enlevez pas ça, s'il vous plait. » C’était une supplication et Shailene avait horreur qu’on la supplie, elle avait l’impression d’être un monstre dans ces moments-là et franchement ? Etait-elle un monstre ? Elle ne le pensait pas. Elle sourit à l’adolescente pour la rassurer et s’exprima d’une voix douce, presque maternelle. « Ecoute-moi Sarah, je n’ai jamais pensé à t’enlever ce que tu aimais. Tu vois une professeure de potion empêcher son élève d’en faire une ? Non, bien sûr que non. Ce serait illogique. » Shailene se leva et s’accroupit par terre, en face de la jeune fille, elle posa sa main sur la sienne et la serra. Elle avait un peu l’impression de parler à une petite fille, elle espérait que la serdaigle ne le prendrait pas mal. « Je veux juste que tu sois très prudente, tu sais depuis que nous sommes arrivés dans ce temps, j’ai appris pleins de choses. L’une d’elle est qu’un certain nombre de mes élèves sont morts aujourd’hui. La majorité en se battant contre Voldemort et une en faisant une expérience. » Shailene se pinça les lèvres. « C’est une mort évitable, non ? Tu ne penses pas comme moi ? Dans cette époque tu as fait la connaissance de ta fille, Luna si je ne me trompe. Tu ne veux pas faire un effort pour rester à ses côtés toute sa vie ? La voir grandir ? Être grand-mère ? Tu peux faire des potions, mais pas d’expérience, c’est trop dangereux. » Shailene essaya de s’imaginer louper la vie de ses futures enfants à cause d’une mort aussi stupide et cela l’attrista. Lily et James étaient morts en protégeant leur fils, pareil pour Remus, Sirius avait protégé son filleul, Peter avait épargné ce même garçon. En fait, c’était Harry le centre de toutes ces morts si on y regardait bien…toute sauf Sarah.
fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Sarah Rosenberg"

6ème année, passé.
6ème année, passé.


Parchemins : 81
Date de naissance : 05/02/1965
Date d'inscription : 27/12/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp: J'ai encore une petite place
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: « J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene   Sam 12 Jan - 18:07



Ainsi, sa professeure de potions avait eu peur en la trouvant dans la salle ? Décidément, plus aucun doute n'était permis. L'enseignante savait pour sa mort. Finalement, malgré l'agitation que le changement d'époque avait provoquée, ce n'était pas le bon moment pour reprendre ses expérimentations. Le destin jouait vraiment contre elle. A croire que le bon sens voulait vraiment qu'elle stoppe tout net de toucher à un chaudron. D'ailleurs, Sarah n'arrivait toujours pas à intégrer que c'était ainsi qu'elle trouverait la mort. C'était insupportablement ironique. C'était ce qu'elle aimait, c'était ce qui lui avait permis de se découvrir elle-même et de découvrir la personne fantastique qu'était Xénophilius. C'était le début de l'histoire de sa vie mais aussi la fin. Cela sonnait vraiment comme une stupide parodie de tragédie grecque.

« On ne sait jamais ce que peut donner un filtre inoffensif s’il arrive un accident. C’est toujours dangereux Sarah, même quand on pense que ça ne l’est pas. »

Sarah ne releva pas et ne prit même pas la peine de répondre à la remarque qui avait fait naître une pointe d'agacement au plus profond d'elle. Bien sur que c'était dangereux, tout le monde en était conscient. Mais oserait-on vraiment lui dire que ça l'était de plus que le Quidditch par exemple ? Bien sur que non. Il n'y avait pas du tout les mêmes risques entre voler à des dizaines de mètres du sol et préparer un philtre d'amnésie. Seulement voilà, aucun de ses camarades adeptes de ce sport -qu'elle appréciait, n'allez pas croire le contraire- n'avaient trouvé la mort en le pratiquant. Auquel cas, elle était sure qu'ils vivraient la même chose qu'elle en ce moment même : accablés de regards choqués, tristes et insupportablement désapprobateurs alors qu'ils ne faisaient qu'exercer leur passion. Et puis, on pouvait suivre ce raisonnement pour plein de choses : sortir en pleine canicule pouvait provoquer un malaise, faire peur à un ami pour rire pouvait déclencher une crise cardiaque, se baigner pouvait entraîner une noyade. Vivre était dangereux.

Elle prit une profonde inspiration et se laissa faire quand l'adulte lui prit la main. Elle eut même un sursaut d'espoir quand Shailene lui confia qu'elle ne lui interdirait pas de pratiquer. Finalement, peut être qu'elle la comprenait ? Peut être que son amour pour les potions lui permettait d'entrevoir à quel point elles étaient importantes pour elle ? Elle fut bien vite refroidie. Si elle entendait bien -ce dont elle ne doutait pas vraiment-, on lui demandait de rester bien gentille et de se contenter de suivre à la lettre les indications données pour les philtres qui étaient à la porté de tous. Pas de réalisation de potions compliquées, pas d'expérimentation et encore moins d'invention. Pas de défis, la banalité et l'ennui à leur stade le plus évolué. Et elle pouvait tout aussi bien faire une croix sur la recherche comme futur métier. D'ailleurs, en parlant de ça... Si elle avait bien compris sa fille, elle finirait par devenir femme au foyer. Peut être qu'en choisissant malgré tout de poursuivre dans les potions et la recherche, les conditions n'étant pas les mêmes, elle survivrait. Qui sait ? De toute façon, il y avait très peu de chance pour qu'ils se souviennent de tout ce qui se sera passé ici et maintenant une fois de retour à leur époque. Si le destin devait être changé, elle n'aurait aucun influence sur celui-ci.

Ecoutant toujours l'enseignant, elle se raidit et se pinça les lèvres alors qu'elle sentait l'énervement la gagner pour de bon. Essayait-elle sincèrement de la faire culpabiliser ? Ne pensait-elle pas que tout cela était assez perturbant pour une adolescente ? Apparemment non parce qu'elle ne trouvait rien de mieux à faire que d'en rajouter une couche. Bien évidemment, Sarah n'avait pas pour objectif de mourir en laissant une enfant de neuf ans et un mari dévasté derrière elle ! Bordel, elle ne souhaitait pas faire souffrir quelqu'un de la sorte. Elle n'avait rien d'une égoïste. D'ailleurs, cela faisait depuis qu'elle avait eu connaissance des circonstances de sa mort qu'elle n'avait pas retouché à une potion, s'arrangeant pour en faire le moins possible en cours. Et Merlin seul savait à quel point ça lui avait manqué ! Sarah contrôla sa respiration aussi bien pour ne pas émettre la moindre larme que pour se retenir d'envoyer balader sa professeure avec une remarque bien sentie. Non. Son arme avait toujours été la discrétion n'est-ce pas ? Et même si elle avait horreur des mensonges, elle devait bien reconnaître que c'était la seule solution qui se présentait à elle en ce moment. Du moins si elle voulait continuer à pratiquer... Ce dont elle n'était pas encore sure à cent pour cent. Au moins elle gagnerait le temps dont elle avait besoin pour mettre les choses au clair. Les larmes toujours aux yeux, elle hocha doucement la tête sans lever le regard.

« Bien sur que c'est ce que je veux. Plus que tout. Je n'arrive juste pas à comprendre pourquoi ce n'est pas compatible avec les potions. Pourquoi ça m'arrive à moi et pourquoi je suis obligée de choisir. C'est tellement... Injuste ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Oh it's "Shailene V. Sawyer"

Professeur de potions
Professeur de potions


Parchemins : 403
Date d'inscription : 02/01/2012

Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité rp:
Points:
0/705  (0/705)

MessageSujet: Re: « J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene   Jeu 24 Jan - 13:20



FEAT. SARAH
Crois-tu au destin ?

J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités
Shailene repensa à son passé, cette fabuleuse époque où elle était encore à Poudlard et qu’elle avait l’âge de Sarah. Elle lui ressemblait sur certains points, mais sur d’autres, elles étaient complètement opposées. Contrairement à la jeune blondinette, Shailene était loin d’être une fille discrète, elle l’avait été, bien sûr, de ses onze ans jusqu’à ses douze ans. Puis, elle avait trouvé ses amis et elle avait appris à s’affirmer. Calixta lui avait appris à s’affirmer, à ne plus rester dans son coin. La jeune femme ne s’était pas fait prier. En peu de temps elle était devenue une jeune fille enjouée, qui parlait à tout le monde et riait à tout bout de champs. Mais ce côté, si semblable à Sarah, c’était cette passion incommensurable pour les potions. Comme la serdaigle, elle passait beaucoup de temps dans une salle à faire des tests, mais c’était seulement lorsqu’elle n’était pas avec Calixta car la brune ne la laissait jamais faire ce qu’elle voulait, du moins pas avec les potions. Parfois, il était arrivé à Shailene de prendre des risques, mais Calixta était toujours derrière elle pour la sermonner. Sur le coup, la jeune fille en avait marre de se faire rabrouer par sa meilleure amie, mais lorsqu’elle pensait au cas de Sarah, elle ne pouvait que se dire que Calixta lui avait fait un service. Comment aurait-elle réagit à l’âge de Sarah en apprenant que les potions, ce que Shailene aimait le plus au monde, seraient la fin pour elle. Se connaissant, elle aurait absolument tout fait pour s’en éloigner, quitte à demander à Calixta de ne plus la lâcher d’une semelle. Parce que s’il y avait bine une chose que Shailene préférait aux potions c’était l’idée d’être mère. Elle avait toujours rêvé de fonder une belle et grande famille avec son âme sœur. Son envie d’être mère était plus forte que celui d’être prof. C’était d’ailleurs certainement pour cette raison qu’elle était devenue mère au foyer dans le futur. Elle ne comprenait pas pourquoi Sarah ne ressentait pas la même chose qu’elle. Préférait-elle les potions à Luna ? Sans doute, après tout, tout le monde était différent, mais Shailene ne comprenait vraiment pas qu’on continue de risquer sa vie alors qu’on savait la cause de sa propre mort. C’était tellement…bête. Pourtant la blonde était loin d’être stupide, bien au contraire, elle était très intelligente. Shailene la voyait faire de grandes choses plus tard, mais Sarah n’en aurait pas l’occasion parce qu’elle mourrait. « Bien sur que c'est ce que je veux. Plus que tout. Je n'arrive juste pas à comprendre pourquoi ce n'est pas compatible avec les potions. Pourquoi ça m'arrive à moi et pourquoi je suis obligée de choisir. C'est tellement... Injuste ! » Oui c’était injuste, mais la vie n’était-elle pas ainsi ? Injuste ? Shailene se rendait bien compte, qu’elle n’avait pas à se plaindre vu la vie que le destin lui destinait et si c’était le destin de Sarah de mourir ? Et si cela avait joué un rôle important dans la grande guerre ? Si cela était le cas, Shailene ne pouvait pas vraiment y faire grand-chose, mais en y regardant de près, retirer la vie à une personne si tôt était injuste, surtout lorsqu’elle était mère. Si Sarah désirait vraiment faire partie de la vie de Luna, il ne faisait aucun doute qu’elle n’avait qu’un seul choix à faire : stopper les potions et trouver quelque chose de moins dangereux. « Je ne le comprends pas plus que toi, j’étais comme toi lorsque j’étais jeune, fana de potions, il n’y aurait pas eu ma meilleure amie, sans doute aurais-je mal fini. J’ai eu de la chance qu’elle soit là. Après…je ne sais pas si tu crois au destin ? Je sais que si ce n’est pas le cas, tu vas te dire que tu as une professeure stupide, mais moi j’y crois dur comme fer. Je sens que si les choses arrivent, c’est pour une raison, même si parfois ça me révulse et que j’ai envie de tout changer. Peut-être que Luna devait te perdre pour aider Harry à combattre Voldemort au mieux ? Il parait qu’elle a eu un rôle important dans la guerre, sans doute est-ce ta mort qui a réalisé cela. Tu es plus mature que Xenophilius, Luna a sans doute dû apprendre à grandir plus vite parce que sa mère était désemparé par la mort de sa femme et assez…spécial dans son genre. Je ne doute pas qu’il ait une influence sur Luna, mais elle n’a pas l’air de mal le vivre. Si Xenophilius était mort à ta place, sans doute l’Histoire aurait été différente. Tu es plus posée, tu ne fonces pas tête baissée, Luna aurait peut-être été pareille et n’aurait pas combattu, alors Voldemort aurait peut-être gagné… » C’était certes une hypothèse horrible, mais cela pouvait fort bien être le cas. Elle espérait simplement que cela n’énerve pas Sarah ou la fasse pleurer. Shailene détestait voir les gens pleurer…
fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh it's "Contenu sponsorisé"





MessageSujet: Re: « J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene   

Revenir en haut Aller en bas
 

« J’ai toujours essayé de transformer les désastres en opportunités. » {Pv Shailene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Qu'il y ait toujours du soleil - Kaliska.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAMN IT HOGWARTS ::  :: 
Sixième étage
 :: 
Salles abandonéees
-